Pourquoi je ne veux plus de fast fashion dans mon armoire ?

Cela fait quelques temps maintenant que je souhaite aborder avec vous le sujet de la seconde main car ce type de mode de vie me captive et je pense que, dans notre structure sociale actuelle, nous ne parlons pas assez de tout cela avec importance. Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi je ne veux plus de fast fashion dans mon armoire, vous partager mon cheminement mais aussi vous donner mes meilleurs conseils pour acheter des vêtements éthiques en ayant un budget vestimentaire limité.

Avant de commencer mon article, je souhaite que vous sachiez que je ne vous demande pas de faire comme moi ! Je ne suis pas un exemple mais juste une personne qui aime parler de sujets divers qui la touche. Je suis une personne qui ne juge pas son prochain et qui ne me permettrait jamais de remettre en cause les choix des autres.

Je pense que je dois ce cheminement au mouvement minimaliste. Vivre mieux avec moins. En devenant minimaliste, je me suis rendue compte que mes placards contenaient beaucoup de vêtements que je ne mettais jamais. Je me suis donc mise au tri et ai fait beaucoup de dons associatifs. Par la suite, mon mode de consommation a changé, je chinais uniquement quand cela était nécessaire et toujours de manière intelligente, mais je continuais a acheter encore de la fast fashion dans des enseignes connues.

En mars, après le décès de ma grand-mère, nous avons effectuées un grand tri dans sa penderie et je me suis dégotée de très belles pièces, comme la chemise verte, dont je vous parle dans mon article sur mon dressing estival minimaliste. Je me suis rendue compte que ce style vestimentaire me plaisait ! En réalité, cela faisait de nombreuses années que je trouvais bons nombres de pièces vintages sublimes mais je ne me lançais jamais, par peur du regard des autres, sans doutes. Le déclic avait eu lieu ! Par la suite, je me suis renseignée sur le sujet et ai regardé beaucoup de vidéos américaines qui parlaient de trouvailles en friperies. En parallèle, je me suis mise a lire beaucoup de blogs qui parlaient de seconde main et je me suis documentée sur youtube également en regardant des vidéos françaises parlant de friperies, de mode éthique et de la catastrophe écologique engendrée par la fast fashion et plus généralement par la mode. Je vous conseille notamment de faire un tour sur les contenus de Iznowgood / Ilia Renon / La petite Gaby / Ectomorphe / Tess Valentine et Clara Victorya entre autres, qui en parlent parfaitement !

Au cours de mes recherches, je me suis rendue compte que la mode est un cataclysme pour notre planète. On oublie trop souvent que son industrie est la seconde plus polluante au monde, derrière celle de la pétrochimie, dont elle découle. On oublie trop souvent que le seul vêtement qui ne pollue pas et celui que on ne produit pas. Ce sont donc pour toutes ces raisons — le minimalisme, mon amour pour les vêtements vintages et mon envie de préserver notre belle planète, que je me décide à ne plus consommer de fast fashion.

En septembre, je me suis donc donnée un objectif bien précis, celui de ne plus consommer de fast fashion et de consommer de manière éthique, responsable et plus durable.

Il existe diverses façons de consommer plus responsable, le choix revient aux acheteurs !

On peut notamment favoriser les marques qui proposent des démarches éthiques, comme le fait de produire en France, avec des textiles biologiques, de garantir un salaire convenable et des conditions de travail humaines. Personnellement je ne pense pas que ce soit la solution parce que la question est toujours la même, acheter neuf pollue. La fabrication du vêtement continue de polluer, de manière moindre par rapport aux commandes issues de la fast fashion mais avec toujours un impact sur la planète. De plus, les marques responsables sont souvent onéreuses. Quand on décide de devenir minimaliste, on décide de faire passer la qualité avant la quantité, je le conçois, ce qui insinuerait que notre investissement dans un seul vêtement est plus important quand on est minimaliste, puisque on consomme moins. Encore une fois, selon ma propre expérience, je ne veux pas (et ne peux pas) accorder un grand budget aux achats de vêtements donc je préfère ne rien acheter plutôt que de payer une jupe, éthique, soixante euros. Mais cela reste uniquement mon avis et je ne blâme absolument pas les personnes qui consomment des vêtements provenant de marques éthiques, du moment que cela est fait sans surconsommation.

Est-ce que il est donc possible de consommer responsable sans casser son PEL ? Totalement ! Il existe des marques de la fast fashion qui se lance dans des gammes responsables, je pense notamment aux magasins comme Zara et H&M avec la gamme ecofriendly Conscious. En ce qui me concerne, je ne peux pas encourager ce type de gammes, au vu de la situation actuelle, désastreuse, de la planète. Car produire revient à polluer, encore une fois. Mais un pas est un pas et il est toujours mieux de prendre des vêtements de collection ecofriendly quand on a peu de moyens, plutôt que de prendre les collections classiques, issues de la fast fashion que proposent habituellement ces marques.

Autre issue, se diriger vers les sites de ventes de seconde mains. Je pense notamment aux sites tels que Vinted — qui est de loin mon favoris. Je me suis notamment achetée un Levis 501 quasi neuf en août pour un prix imbattable. Il y a beaucoup de choix sur cette plateforme, notamment dans la catégorie vintage et les achats sont sécurisés. Le seul point négatif je dirais, ce sont parfois les prix appliqués par les Vinties pour certains articles. Les prix ne sont pas toujours avantageux quand on est acheteur, ce qui est dommage.

Mon option favorite reste celle de chiner en brocantes, en vides greniers et en friperies. Les prix sont toujours attractifs ! Acheter de seconde main nous permet de donner une seconde vie aux vêtements que les personnes ne veulent plus. On peut notamment trouver de jolies pièces originales, vintages, parfois quasiment neuves, pour des prix imbattables sur le marché. Quelques petits conseils tout de même : chiner des vêtements avec des textiles nobles, examiner la qualité du produit et son état avant de prendre les articles, mais aussi oser, parce que certains habits ne payent pas de mine sur cintre mais sont sublimes avec quelques ajouts et retouches.

Niveau boutiques, je peux notamment vous recommander Ding Fring et Emmaüs en terme de friperies, car ce sont mes favorites.

Je ne connais pas beaucoup de boutiques responsables sur le net donc je ne peux pas vous en citer beaucoup ! Cependant je trouve les collections de la marque Thinking Mu canons et abordables. Personnellement je suis fan même si je ne peux clairement pas me le permettre. Autre boutique, issue de la fast fashion « responsable » ecofriendly : Vero Moda et sa gamme Aware. Les collections saisonnières de la marque sont conçues avec des textiles recyclés comme le polyester, le coton mais aussi la laine. La marque utilise aussi du coton bio et des textiles innovants, certains mêmes reconnus par des labels. La collection pour cet automne est absolument splendide, je trouve.

Thinking Mu sélection mode éthique

Space girl La Luna | Blue

Achetez-vous toujours de la fast fashion ou tendez-vous vers une consommation plus responsable ? Connaissez-vous des boutiques abordables et éthiques ?

Publicités

My go to automnal !

Salut tout le monde, comment allez-vous en cette belle journée automnale ? Je vous reviens sur le blog pour vous partager My Go To automnal — autrement dit ma tenue favorite, celle que je pourrais porter tout les jours, parce que je trouve que elle colle parfaitement avec cette saison et mon style vestimentaire. Je ne sais pas trop comment je peux vous décrire mon style, je dirais que je suis une grande affectionado du style vintage, je fais beaucoup de mélange entre le vieux et le moderne, je porte des vêtements plutôt basiques, facilement associables entre eux mais toujours avec une touche vintage, parfois même rock mais toujours originale. Je suis une grande adepte de motifs loufoques et aime jouer avec la mode. En automne, comme en hiver, je superpose les couches pour ne pas avoir froid car je tombe souvent malade. Je ne quitte pas mes moms jeans (qui sont portables, les quatre saisons) et je choisis surtout le combo col roulé et t-shirt large. Ça me permet de porter mes t-shirts favoris, même quand les températures frôlent les zéros. Côté accessoires, je reste fidèle à moi-même en ne portant généralement rien sauf mon collier fétiche et mes deux bagues quotidiennes. Pour les chaussures, la paire idéale, avec cette tenue, serait des Doc Martens vegan car je trouve que les Doc Martens vont avec toutes les tenues possibles et inimaginables, un vrai indispensable. Cependant pour cette fois, je porte des jolies bottines cloutées, qui font bien le job également ! Je ne les quittes plus, je les trouves sublimes et parfaites pour cet automne.

Col roulé : Marché aux puces de St-Girons / T-shirt : Pull and Bear / Jean : H&M / Chaussures : Vinted / Collier : Œil de Sainte Lucie / Bague or rose : cadeau de K / Bague étoile : cadeau de K.

Et vous ? Quel est votre « go to » du moment ?

En espérant que ce petit article court et inhabituel vous aura plu ! Je vous souhaite une agréable journée automnale,

10 tips pour conserver son argent sans se priver.

La catégorie développement de soi est ma catégorie favorite. Les sujets que je développe, à travers mes mots, me passionnent. Je me surprend même à lire durant des heures, animée par un feu ardent crépitant dans mon cœur, des articles de blogs parlant de mode de vie alternatif et de gestion budgétaire. Ce sont des sujets que je trouve passionnants et que je souhaiterais, de plus en plus, abordés avec vous. Dans ce billet je vais vous parler de gestion budgétaire et répondre à deux interrogations universelles, en me basant sur mes propres résultats, dans le but de vous donner quelques conseils qui pourront sûrement vous aider à résoudre ces deux problématiques importantes.

Comment réussir à réduire facilement ses dépenses ?

Comment économiser sans efforts ?

Avant quoique ce soit je tiens à vous rappeller que il est important selon moi de se composer un budget sur mesure. Je vous conseille donc de lire cet article qui peut être une piste, si jamais vous ne savez pas comment concevoir un budget qui soit vivable et raisonnable.

Avoir une carte bancaire est quelque chose de courant dans notre monde. Tout le monde en a – ou presque. Malheureusement payer par carte bancaire est un gouffre financier. On ne peut ni toucher, ni sentir, notre argent et on se retrouve rapidement avec une pullulation affolante de gros montants sur notre compte en banque.

Mon premier conseil est donc de se rabattre sur des formats papiers. Personnellement mon cœur saigne quand je dois tendre un billet mais je ne ressens rien quand je paye par carte bancaire, tout simplement car cette somme est sur ma carte, pas dans mes mains et je ne la vois pas. En payant avec du liquide, je me rends vraiment compte de la somme que je perds.

Dans le même registre, je vous conseille la pratique des enveloppes. Vous devez simplement retirer la somme dont vous avez besoin en fonction de votre budget et la mettre dans une enveloppe. Une fois que votre enveloppe est vide, vous savez que vous ne pouvez plus dépenser dans la catégorie de dépenses relatives à votre enveloppe. Cela vous permet ni plus ni moins de savoir gérer votre argent.

Faire les courses est un des posts qui nous revient le plus cher mensuellement. Souvent on ne fait pas trop attention aux prix tout en se focalisant sur notre plaisir gustatif – ce qui est logique. Malheureusement beaucoup de personnes font du gaspillage. Gaspillage alimentaire mais aussi financier.

Je vous conseille de vous concentrer sur un budget alimentaire raisonnable. Pour ma part mon budget actuel est de trente euros pour la semaine, ce qui est totalement jouable lorsque vous êtes une personne qui mange ses repas seule. Mon compagnon fait ses propres repas et nos courses ne sont pas communes car je suis vegan et lui omnivore, ce qui implique que je ne consomme pas beaucoup de produits chers, comme la viande, par exemple.

Je fais une liste de repas. Je compte le nombre de repas que je devrais faire pour la semaine en fonction de mon emploi du temps. Je me fais ensuite une liste de repas pour la semaine, en mentionnant bien combien de repas peut me faire la recette que je choisis. Personnellement je fais beaucoup de repas avec des basiques, comme des conserves de légumineuses, des féculents et une sauce pour lier le tout. Ce sont la plupart du temps des repas qui sont bons, complets et faciles. Faire une liste de repas est un gain de temps, cela me permet de savoir exactement ce que je vais manger dans la semaine. Ensuite, je fais ma liste de courses. Cela me permet de ne pas me disperser dans le magasin car je sais exactement ce dont je vais avoir besoin pour la semaine. Mais aussi cela va me permettre de chiffrer dans un premier temps mon panier de courses.

Dans le même registre, je vous conseille de faire des meal preps. Je prends un jour de la semaine et je me lance dans la confection de mes repas hebdomadaires. Je ne me creuse plus la tête pour savoir quoi manger le soir puisque je me suis préalablement fait une liste de repas. Je met toutes mes recettes dans des contenants en verres que je met au frigidaire. Cela me fait des repas en avance pour les jours de la semaine. Cela me permet notamment de ne pas craquer pour une sortie au restaurant parce que je sais que mon repas est prêt et attend sagement que je le mange, au frigidaire.

Dans la même veine, je vous conseille de vous inscrire sur le site internet Envie de plus. Ce site vous propose notamment de recevoir des coupons promotionnels sur les produits menstruels et domestiques. Les offres sont vraiment avantageuses, je vous recommande ce site !

Je vous recommande fortement de tirer profit des générateurs de codes promotionnels et des sites spécialisés dans le cashback car vous pourriez faire de belles affaires.

Je vous parle, entre autres, de Igraal qui est un site qui vous permet de gagner un pourcentage en € sur les achats que vous effectuez chez leurs partenaires. Vous trouverez la marque sous forme de site internet et extension gratuite. Igraal est une cagnotte en ligne de cashback. Le site vous permet de mettre votre gain sur votre compte, lorsque la somme de vingt euros est atteinte sur votre profil membre.

Autre site de cashback avantageux : EBuyClub qui vous promet les mêmes avantages que Igraal avec en bonus des pourcentages de cashback parfois plus grands et la possibilité de retirer votre cashback lorsque vous atteignez la somme de quinze euros dans votre cagnotte.

Dans le même style, vous avez Wanteeed qui est une extension gratuite qui applique automatiquement les meilleurs codes promotionnels du moment dans votre panier.

Certaines enseignes reprennent les vêtements que vous ne portez plus contre des bons de réductions valables sur vos prochains achats. H&M est une enseigne qui utilise cette méthode. Que vos vêtements soient neufs, troués, délavés, jamais portés, la marque vous les reprends par sac de trois et vous propose, en échange, un bon de réduction valable lors de vos prochaines séances de lèche-vitrines. Les pièces sont reportées, réutilisées, recyclées. Les bénéfices du service de collecte sont intégralement réinvestis dans la recherche sur le recyclage des textiles ou dans des projets sociaux.

Je vous conseille aussi de vous tourner vers une mode plus responsable. Acheter moins pour acheter mieux ! La mode est le second secteur industriel le plus polluant au monde. Vous pouvez trouver de jolis habits en friperies mais aussi sur Vinted ou encore en brocantes. Il y en a pour tout les goûts. En plus de vous habiller pour pas cher, vous faites un geste pour notre belle planète, en achetant de seconde main.

Je vous conseille vraiment de faire des virements automatiques mensuels lorsque vous recevez votre salaire. Cette mise en place vous permet de mettre une somme (modulable même) de côté chaque mois sur vos divers comptes. Cette pratique est hyper simple à appliquer. Beaucoup de banques proposent désormais leurs services via des applications mobiles. Il vous suffit simplement de faire un virement de votre compte principal à votre compte épargne, de renseigner la date de lancement des opérations et de confirmer la manœuvre. Votre banque se charge du reste.


Et vous ? Quelles sont vos astuces pour économiser ?

Test Divine Femina | Mon avis sur les culottes menstruelles lavables.

Je me pose de plus en plus de questions concernant mon impact environnemental et les solutions que je peux mettre en place pour individuellement moins polluer. Vous le savez probablement si vous me suivez sur le blog depuis un certains temps, je fais pas mal de choses pour notre belle planète. Je suis notamment dans une optique de vie plus minimaliste, je limite ma consommation en habillement et opte pour des achats conscients dans des boutiques de secondes mains. Je sais que je peux encore faire plus et il y a justement un sujet sur lequel je souhaitais me perfectionner, dont je souhaiterais vous parler dans cet article : les menstruations. Cela fait quelques mois que cette envie de passer de la protection classique industrielle aux protections naturelles fait son cheminement dans mon esprit et que je me dis que il serait temps que je franchisse le pas. Je viens tout juste de le franchir au mois de juillet justement et je vous propose donc dans cet article de vous parler ouvertement de mon apprentissage avec les menstruations, de mon cheminement et de vous partager une des diverses solutions pour vivre avec ses menstruations de façon libre et naturelle.

Tout commence toujours par une prise de conscience. Je me suis rendue compte que les protections menstruelles classiques ne me correspondaient pas. Victime de mycoses vaginales chroniques, les tampons ne rentrent pas dans mon vagin sans provoquer de vives douleurs et les serviettes menstruelles salissent mes habits et me provoquent des irritations de la vulve. De plus, le fait que quelque chose de potentiellement dangereux pour mon corps soit en permanence en contact avec mon vagin me contrarie, surtout lorsque on sait que les tampons, en particulier, peuvent provoquer le syndrome du choc toxique. Sans parler de la pollution que tout ce beau monde engendre.

Lors de mes recherches sur les diverses alternatives naturelles possibles aux protections industrielles, je me suis rendue compte que beaucoup de jeunes femmes utilisaient des culottes menstruelles lavables durant leurs cycles et ai eu aussi envie de tester.


La culotte menstruelle est une alternative aux protections jetables. Elle permet une absorption parfaite des menstruations tout en ne laissant ni odeurs ni fuites et en restant confortable. De plus, elles sont souvent faites de coton biologique donc garanties sans substances dangereuses pour la vulve. Elles sont aussi facilement lavables en machine.


Lors de mes recherches pour trouver la culotte menstruelle parfaite, je me suis rendue compte que beaucoup de marques dans le domaine existaient mais je ne trouvais pas beaucoup de lingeries qui me plaisait et qui avait un prix abordable. Je voulais trouver une entreprise française proposant des culottes originales, avec des designs qui ne sont pas similaires aux culottes que je porte habituellement quand je ne suis pas en plein cycle, pour ne pas les confondre. La marque bretonne Divine Femina propose justement des designs de culottes beaux et pas chers. Mon coup de cœur se porte sur leur collection de culottes premium qui sont sublimes et dont je vais vous parler tout de suite.

La lingerie Divine Femina est extensible, confortable et solide. Elle se compose de deux couches absorbantes qui nous permettent de bouger librement sans subir de fuites. Ces culottes peuvent absorber vingt millilitres de liquide, soit deux tampons. Elles ont des trous respirants, sont faites en coton et sont sans substances dangereuses pour le corps. Elles existent en deux sortes. La Standard est disponible en 7 couleurs, vendues seules ou par packs de trois. La Premium est mon design favoris, elle se vend obligatoirement par packs de trois et existe en 6 coloris.

Avant de continuer, je voudrais vous parler de mes craintes par rapport aux culottes menstruelles. Il faut savoir que le sang est ma phobie. Ma crainte concerne donc le fait de voir du sang et plus clairement le nettoyage de la culotte menstruelle.

Pour commencer, le délai de livraison est assez long pour une marque française, il faut compter entre deux et trois semaines pour recevoir son colis. De plus, on nous donne un numéro de tracking qui ne marche pas. Cependant la livraison est gratuite, ce qui explique le fait que elle soit plus longue que une livraison classique. La livraison se fait par avion – ce qui est quand même assez inhabituel pour une marque supposée Made in France. Les culottes sont livrées dans une grande enveloppe en plastique, eux-mêmes enveloppés dans des petites pochettes en plastiques, ce qui créer pas mal de déchets, quand même, pour un pack de trois culottes. Le produit en lui-même est très esthétique. La culotte est taille haute, côtelée, avec des ajouts de broderies. Vraiment belle, sexy et élégante. Le tissu est de bonne qualité également et les finitions sont parfaites. Par contre, en mettant les culottes sur leurs envers, on se rends compte que les étiquettes produits sont écrites en chinois et que les culottes ne sont pas à cent pourcent dans une matière, comme indiquée par la marque, mais en deux matières différentes, indescriptibles pour une personne ne parlant pas cette langue… On y reviendra ! Ma couleur favorite est la bleu marine que je trouve absolument sublime.

Avant de vous donner mon opinion sur le côté confort / actions de ces produits, il faut savoir que pour vous donner mon avis le plus complet sur ces culottes menstruelles, je les ai portés durant mes trois premiers jours de menstruations, de jour comme de nuit – mon second jours étant le plus abondant des trois. La culotte taille parfaitement et est hyper confortable, le tissu est agréable à porter, élastique. Personnellement je trouve que elle met en avant ma morphologie, je la porte bien et elle me va bien… Clairement elle me fait me sentir sexy même pendant mes règles ! Cependant je trouve que la partie avant absorbante ne remonte pas assez sur le devant et quelques centimètres en plus ne seraient pas de refus car cela tâche la partie de tissus non absorbante. Concernant les fuites, selon moi il manque une couche étanche extérieure sur la culotte. Le textile absorbe correctement le liquide mais le premier jour, après onze heures actives de portage, je me suis rendue compte que ma culotte avait un peu fuitée. Idem pour la nuit avec un portage de onze heures. Cependant seule la culotte est tachée, mes draps et mes vêtements ne le sont pas. Le second jour, catastrophe. Je baignais tellement dans mon propre sang que ma culotte est restée collée sur mes fesses. Après un portage de neuf heures sans pouvoir me changer, avec mon flux au summum de son abondance. Je me suis donc achetée une culotte menstruelle Saforelle, en catastrophe. Le dernier jour, pas de soucis. Je me suis juste rendue compte que le sang partait moins bien lors du nettoyage.

Justement en terme de nettoyage, il est vraiment simple et rapide. Je nettoie ma culotte tout les soirs ou lors du changement de culotte, avec une eau claire et froide pour ne pas faire bouillir le sang et un peu de savon de Marseille. Le sang part bien mais il faut bien frotter pour tout enlever. Ensuite, je la passe en machine pour finaliser le nettoyage. Phobique du sang comme je suis, je redoutais vraiment la partie nettoyage. Finalement je sors victorieuse de cette bataille, en ayant eu aucuns soucis pour nettoyer les culottes, ni au niveau des odeurs, ni au niveau du toucher, ni au niveau de la vue.

Concernant les odeurs, je pense que cela varie en fonction du temps de portage de chaque personne. Personnellement avec onze heures de portage consécutives au compteur, il y a évidemment eu des odeurs. Par contre, elle est moins persistante par rapport à celle des protections jetables et moins dérangeante.

Pour terminer, le prix de ce type de produits reste correct selon moi car cela reste un investissement durable qui est rapidement rentable, si on compare avec le prix des protections jetables. Pour ma part je dois porter deux culottes par jours quand je suis dans une phase abondante. Le top pour moi serait une acquisition de huit culottes car cela me permettrait un roulement parfait sur quatre jours.

Malheureusement je me suis rendue compte que les culottes provenaient de sites chinois. Je me suis tout bonnement faites arnaquer par cette marque que je pensais française. Ne vous fiez pas aux commentaires, ils sont très positifs et ont été les déclencheurs de ma commande. En menant ma petite enquête, je me suis rendue compte que on retrouve la photographie de présentation des « deux sœurs bretonnes » sur des galeries libres de droits et leurs culottes sur plusieurs sites chinois. Surfer sur la vague du naturel en prônant une composition de culottes clean et en affirmant que leurs produits sont naturels… Oui leurs culottes sont portables, certes ! Mais ce manque de morale de la part de cette marque me dégoûte. De plus, les culottes Standard sont faites de 95% de coton et de 5% de Spandex qui sont des fibres elasthanes enrobées de coton – donc pas naturelles puisque dérivées de pétrole. Pour finir, la marque ne rembourse pas les articles soldés et les conditions de renvois sont complexes, sans réelles sûretés vis à vis du remboursement. Une honte !

Sans parler de mon expérience avec les culottes, je ne vous conseille logiquement pas cette marque, qui est bien loin de mon éthique personnelle. Elle ne prône que sur le papier des idéologies écologiques, en revendant à ses clients des produits issus de sites chinois, qui sont désastreux pour la planète et pour le corps.

Je viens par ailleurs de porter plainte contre cette marque, au tribunal de grande instance de Toulouse, pour escroquerie.

Si comme moi vous avez un doute sur une marque et que vous recherchez des culottes menstruelles lavables, je vous conseille ce lien qui répertorie toutes les marques passant par du dropshipping chinois.


Je me retrouve donc avec des culottes lavables dont je ne connais pas vraiment la composition et qui sont bien loin du naturel que je recherchais. Mon but premier était quand même de ne plus introduire de produits chimiques dans mon vagin !

Bien que je sois déçue par cette marque, je souhaite toujours passer rapidement aux culottes menstruelles lavables. Je me suis sentie sereine durant toute la durée de mes menstruations, en les oubliant presque, un pur bonheur ! Par ailleurs, pouvez-vous me conseiller une marque française, éthique, naturelle et peu onéreuse de culottes lavables ?

Les protections lavables vous tentent ? Vous connaissiez le principe ?

Wishlist : Funko Pop | Agrandir sa collection de goodies.

Je reviens sur le blog pour vous partager ma liste de souhaits de septembre. Toutefois, ce billet est un peu particulier puisque je vous avoue mon amour pour les Funko Pop et les goodies en tout genre, dans cet article. Je suis une grande collectionneuse de Funko Pop depuis cinq ans et je souhaite simplement vous partager mes souhaits en terme de Pop que je veux absolument pour agrandir ma panoplie. Actuellement ma collection se compose de Pop sur les sujets tels que Alice aux pays des merveilles, Les gardiens de la galaxie, certains Disney et Fallout – entre autres. Je veux agrandir certaines de mes familles de collections mais je veux aussi en ouvrir de nouvelles comme notamment celle de Stranger Things par exemple.

Avant de commencer, je voudrais simplement vous partager le fait que les Pop qui correspondent aux nombres de couleurs sont celles que je veux vraiment car ce sont mes favorites, les autres sont du bonus !

Stranger Things Funko Pop

Stranger Things Funko PopWishlist Stranger Things Funko Pop 2Wishlist Stranger Things Funko PopWishlist Stranger Things FunkoWishlist Stranger Things

Les nouvelles aventures de Sabrina Funko Pop

Alice in wonderland wishlist Funko PopBlack Butler Funko wishlistWishlist Black Butler Funko Pop

1 – 421 Eleven with eggos (chase)  |  2 – 436 Joyce  |  3 – 513 Jonathan  |  4 – 514 Nancy  |  5 – 546 Ghostbuster Mike  |  6 – 547 Ghostbuster Will  |  7 – 548 Ghostbuster Lucas  8 – 549 Ghostbuster Dustin  |  9 – 552 Max costume  |  10 – 640 Billy  |  11 – 801 Hopper date night  12 – 802 Eleven  |  13 – 806 Max  |  14 – 829 Steve  |  15 – 777 Sabrina Spellman and Salem  |  16 – 54 Alice at the mad tea party  |  17 – 185 Iracebeth platina  |  18 – 16 Sebastian  |  19 – 17 Ciel  |  20 – 17 Grell  |

Et vous ? Vous collectionnez quelque chose ? Vous aimez ces petites figurines ? Quelle est la Pop de tout vos fantasmes ?

logo

Six livres / six mois | Coups de cœurs et lectures interminables [ 1 ]

Lire sur format papier est une des choses que je ne faisais plus depuis longtemps […] Pourtant je pense que lire est une chose positive. Cela me permet de faire évader mon esprit et également de me relaxer. Un de mes grands buts de cette année est de lire tout les mois un livre : mettre le nez dans les bouquins me permet de me déconnecter, de me jeter dans des histoires qui ne sont pas comme la mienne.

Que ce soit trois cent pages ou mille cinq cents […] Je voudrais simplement partager avec vous mon avis sur mes diverses lectures et vous proposer un contenu distinct de mon contenu habituel qui traite de mode et de maquillage. Vous pouvez retrouver, par ailleurs, mon premier article qui parle de lecture en cliquant ici !

Challenge six livres six mois

Dix clans et une bataille. Lorsque dix années passent une compétition arrive. Elle détermine qui sera le clan qui dominera tout les autres durant les dix prochaines années et offre la possibilité au gagnant de tuer, violer et manger, les membres des neufs clans perdants lors du traditionnel banquet organisé après le jour de la victoire.

Faolan est fait esclave de la progéniture du chef du clan gagnant et est la victime de Torok et de sa violence. Dix ans ont passé depuis le massacre de sa famille mais Faolan souhaite se venger de Torok et bouleverser la prise de pouvoir de la prochaine bataille. Pour ce faire, il devra participer et gagner la rencontre. Qui de Faolan ou Torok remportera le combat et quels sont les sacrifices qui conduiront Faolan vers la victoire ?

Ce livre est un coup de cœur. Je ne pensais pas rentrer autant dans cette histoire. Je me suis surprise à tourner rapidement les pages du livre unes par unes et me prendre de passion pour le destin du protagoniste. Le Dieu Oiseau est une histoire sombre et prenante. Son auteure maintient constamment du suspens par le biais des choix du personnage principal et nous offre des passages dérangeants et inhumains qui pourraient froisser les plus sensibles mais qui me confortait dans mon envie réelle de continuer la lecture. Les textes sont clairs et vont rapidement au bout des choses, ce qui donne une dynamique supplémentaire à cette histoire.

Faolan est un personnage psychologiquement intéressant et dynamique. Ce protagoniste est attachant et son histoire amicale, mais aussi haineuse, avec Torok est intéressante. Faolan se retrouve constamment pourchassé par des questions de moralité et doit choisir entre gagner le jeu et garder son humanité, quitte à remettre en question tout ses projets de vengeance.

Pour conclure, je vous conseille vivement de lire ce livre. Je compte bien lire plus de livres de cette auteure car je suis séduite par sa plume qui se vaut sombre et interrogative.

Futur dystopique. Cinq classes de femmes enfermées dans une dictature atroce. Les femmes des Dominants commandent la maison et les Marthas se chargent de la maintenir intacte. Les Servantes portent les enfants des Dominants et ont pour seule valeur la reproduction humaine. Les autres femmes partent dans les Colonies et manipulent des ordures toxiques. Notre protagoniste est une Servante et son destin tragique est de donner un enfant au Dominant et sa femme. De pages en pages, elle se livre sur sa condition de Servante et se souvient de sa famille, de sa progéniture. Ses souvenirs sont sa seule raison de vivre, encore.

Ce livre est une perle rare, un coup de cœur, encore plus beau que celui ressentis lors de ma lecture du premier livre. Ce bouquin traverse le temps tout en restant moderne. Je me suis sentie prise par cette lecture, que je ne pensais pas autant aimer. Je pensais que le livre serait plus choquant notamment parce que il traite de sexe obligatoire, non consentit entre le Commandant et la Servante, mais ce ne sont pas des passages choquants car ils sont rapides et pudiques.

Notre protagoniste se souvient de ses proches et de son ancienne vie de femme libre, ce qui donne de la dynamique aux textes qui oscillent entre sa vie avant de devenir Servante et sa vie actuelle. Les pages se tournent et sont une invitation au voyage, dans les souvenirs de Devred et ses fantasmes inavouables de femme.

Je vous conseille vivement cette lecture sympathique et futuriste. Je ne pensais pas autant aimer ce bouquin trentenaire mais je dois avouer que Margaret Atwood a une plume poignante et addictive. Ce livre est une merveille, un classique.

Joe est libraire, Beck est une future auteure. Lorsque Beck pousse la porte de la librairie de Joe, le jeune homme tombe directement sous le charme de la jeune femme. Pétillante et marrante, la belle blonde devient vite une obsession pour Joe. Il espionne ses faits et gestes et observe en secret sa vie virtuelle. Beck est la femme de sa vie, Joe en est certain et il mettra tout en place pour renverser tout les obstacles qui se dresseront sur leur chemin et tuer pour son amour. Lorsque plusieurs meurtres touchent son entourage proche, la jeune femme se console dans les bras du libraire. Mais si Beck ignore tout de la folle obsession de Joe pour elle, il faut dire que Joe ne perçoit pas totalement non plus toutes les facettes de sa belle.

Malheureusement Parfaite est le premier bouquin du challenge que je me vois abandonner. Le livre me laisse dubitative, tout comme son adaptation visuelle. Vous pouvez par ailleurs retrouver ma critique dans cet article : You : une adaptation visuelle « Parfaite » ?

Le personnage principal est plus grossier dans ces propos et comique que dans son adaptation visuelle. Le point fort du livre est le point de vue de Joe mais pas que, ce livre puise sa force dans le retournement de cerveau provoqué chez le lecteur, en nous faisant presque aimer un psychopathe, en nous faisant ressentir de la sympathie pour Joe, en dépit de tout les actes horribles que le libraire peut commettre. Malheureusement cette histoire est lente, stagne et devient rapidement ennuyante, lassante, interminable.

Il y a apparemment quelques distinctions entre le roman et son adaptation visuelle, notamment un point important de cette histoire, mais je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler et parce que je ne connais pas la fin du livre.

Pour conclure, je ne vous conseille pas ce roman si vous connaissez son adaptation visuelle car cela risque de biaiser votre avis sur le livre. Pour moi les deux supports se valent et me laissent perplexe. Je pensais que le livre serait meilleur mais son adaptation est plus convaincante.

Challenge six livres six mois

Charley se réveille sur une terre somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur Nil… Une seule porte par jour, une seule personne qui peut emprunter cette porte. Et la triste réalité, un an pour quitter Nil sinon la mort nous embarque.

Nil est une lecture passionnante, pas un coup de cœur. Le livre se lit rapidement.

Les changements de narration entre Charley et Thad sont plaisant et apportent beaucoup de dynamisme lors de la lecture.

Je regrette seulement le fait que le livre soit plus centré sur leur relation plutôt que sur Nil et son histoire. Finalement on en apprends pas beaucoup sur Nil et je trouve ça dommage. Je me suis beaucoup questionnée vis à vis de Nil et en renfermant le livre, certaines de mes questions sur cette terre maudite se retrouvent sans réponses, mais tout cela est sans doutes un choix de Lynne Matson pour nous donner envie de lire les prochains tomes.

Les trente-cinq derniers chapitres sont de loin les plus intéressants du livre : on apprends de nouvelles choses sur les portes notamment et la lecture tourne moins en rond grâce à notre héroïne.

Pour conclure, je vous conseille cette lecture, qui sera parfaite, si jamais vous cherchez une lecture simple et facile. Je compte lire la suite de ce premier tome, en espérant sincèrement en apprendre plus sur Nil et avoir des réponses à certaines de mes questions.

Hopper a une seule envie : passer tranquillement son premier Noël en tête à tête avec Onze. Mais la jeune adolescente ne voit pas cette perspective du même œil et décide de poser tout un tas de questions à son père qui malgré les protestations, cède. Elle remonte alors un carton de la cave, « New York » et assaille Jim de questions sur son passé. Pourquoi être partie de Hawkins ? Pourquoi ne jamais parler de cette époque de sa vie ? Malgré ses réticences, Hopper entame donc le récit du dossier le plus spécial que il ai eu à traiter, celui de cette fameuse nuit où New York a basculé dans les ténèbres, ténèbres bien plus profondes que ce que pouvait imaginer le jeune policier…

Je suis une grande fan de Stranger Things. Je suis aussi une grande fan de Jim Hopper qui est un de mes personnages favoris de base et je suis ravie de le retrouver dans ce livre. Je suis heureuse de retrouver des personnages que je connais bien et leurs humours.

La lecture est sympathique.

Le style de cet auteur est léger et agréable, on passe vraiment un bon moment en le lisant. Le livre se lit rapidement. Par contre, il est bourré de fautes et ça me dérange, je pense que une relecture serait nécessaire.

Plonger dans le passé de Hopper et en apprendre plus sur sa vie avant tout les événements présents dans Stranger Things est un des bons points de ce roman. Les changements temporels entre chaque chapitres sont intéressants et donnent beaucoup de dynamisme au livre. Absolument tous les chapitres du livre sont pertinents et font avancer la trame principale du livre. On découvre Jim en tant que père, époux et enquêteur. Risquant sa vie et son poste, dans une enquête pleine de rebondissements.

Pour conclure, je vous conseille cette lecture si vous êtes fans de Stranger Things. En revanche, une personne qui ignore tout de cet univers ne verra pas de pertinence dans cette histoire. Personnellement je suis une grande fan et ai trouvé ma lecture fort agréable. Je vous le recommande chaleureusement que vous soyez fan ou non de la série. Je pense lire plusieurs autres romans officiels de la franchise.

Assise sur les marches glaciales devant sa nouvelle école, Vaka regrette de ne pas avoir mis un manteau plus chaud. Son père a oublié de venir la chercher, sa mère a oublié de lui donner des sous cette semaine et son école est déjà fermée. On ne peut décidément pas se fier aux adultes. Résignée à attendre, elle voit une petite approcher. Vaka sait qui elle est : elle est dans sa classe, il lui manque deux doigts. Elle habite juste derrière leur école, alors Vaka lui demande si elle peut venir chez elle passer un coup de téléphone pour appeler son père. Plus personne ne reverra jamais Vaka. Douze ans après le drame, une capsule témoin est déterrée. Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en ville.

Je dois vous avouer que je suis quelque peu mitigée.

Encore une fois, cette lecture est un abandon car je ne réussissais pas à rentrer dedans. La lecture est longue, sans grande action et vite ennuyante. Les noms des personnages sont complexes et ne facilite pas la lecture. Toutefois, la trame principale de cette histoire est prenante. On a envie de comprendre. Qui est le coupeur de mains ?

Yrsa Sigurdardottir parle de sujets sombres avec excellence et justesse. Cependant certains passages peuvent choquer le lecteur en fonction de sa sensibilité.

Pour conclure, ce livre est un bon roman policier mais je ne le conseille pas et il ne fait pas partie de mes coups de cœurs car il est trop en longueur. Cependant cette lecture pourrait vous convenir, si les lectures plus développées mais moins vivantes vous plaisent. Surtout que, pour avoir lu le dernier chapitre, le twist final est original et intelligent. Je pense juste que ce type de livre ne me convient simplement pas.


Quelles sont vos lectures du moment ? Lisez-vous souvent ? Combien avez-vous lu de livres en six mois ?

Je prends beaucoup de plaisir à vous proposer ce nouveau type de contenu et je serais ravie de lire votre avis dans les commentaires. Si vous avez quelconques remarques sur la qualité de mes critiques littéraires, je serais ravie de les entendre. Je suis novice et je souhaite améliorer mon contenu au maximum pour vous proposer quelque chose de vraiment qualitatif.

En vous souhaitant une excellente semaine,

Le Roi Lion : mon avis sur le dernier Disney.

Cela fait hyper longtemps que je ne vous ai pas fait de critiques de nouveautés cinématographiques et ce type de billet me manque beaucoup ! Je vais voir des films — et manger des pops corns salés, accessoirement — presque tout les mois mais je ne trouve pas cela pertinent de toujours vous partager mes avis dessus. Dernièrement nous avons vu le live action Le Roi Lion et je voulais vous partager, dans cet article, ma critique à chaud du dernier né Disney.

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de leur futur roi Simba. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa qui lui fait comprendre un peu plus chaque jours les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, frère du roi et ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la tragédie et le drame, ce qui finit par causer la fuite de Simba. Avec ses deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit…

Roi Lion 2019Roi Lion 2019Roi Lion 2019Roi Lion 2019Roi Lion 2019

Pour commencer, je vais vous partager tous les bons points du film pour finir avec les plus mauvais.

Les graphismes sont absolument superbes. Les animaux sont très réalistes.

Les musiques sont fidèles au dessin animé.

Mais le film est une déception monstrueuse.

La plupart des scènes du dessin animé sont rapidement expédiées dans le live action et tout va bien trop vite. Elles ne sont quasiment pas émouvantes quand elles le devraient. Une des scènes les plus émouvantes du film de 1994 est la mort de Mufasa. Dans le live action on ne pleure pas, on ne ressent même RIEN DU TOUT pour ce jeune lionceau qui vient de perdre son père. Au contraire, la plus belle scène du film selon moi réside dans le discours entre Mufasa et Simba parlant des étoiles, des rois des siècles passés et du fait que ils veilleront toujours sur eux et que, à son tour, son père veillera sur lui un jour.

Certaines autres séquences ne sont pas similaires au Disney originel. Pour argumenter mes dires, je me permet quelques exemples qui peuvent être interprétés comme étant des spoilers. Par exemple, après que Simba est franchi le cimetière des éléphants et que son père le sauve des griffes des hyènes, Simba a une discussion avec son oncle Scar. Dans le live action, Scar tend un piège à Simba en emmenant le lionceau dans la décharge, prétextant le fait que, pour se faire pardonner de la faute de la veille, il devrait offrir un cadeau à son père. Tandis que, dans le premier, Scar tend un piège à Simba en lui faisant croire que son père a un cadeau pour lui. Toujours dans le même style de scènes modifiées par rapport au premier film, dans le dessin animé, Zazu souhaite aller chercher des renforts lorsque Simba est dans la décharge, Scar le pousse alors violemment contre une falaise pour que Zazu ne prévienne personnes de ce que il se passe en bas. Au contraire, dans le live action, Scar demande à Zazu de prévenir les autres de cet incident. Certaines scènes ont été rajoutées également mais ne sont que une fois sur deux pertinentes, comme une séquence entre une antilope et Simba adulte ou encore la fuite de Nala pour trouver une aide extérieure.

Les dialogues sont creux et en deviennent drôles tant le doublage est ridicule. Le doublage de la première partie du film est catastrophique. Simba jeune est ridicule et Jean Reno qui était le doubleur de Mufasa en 1994 et qui est également le doubleur de Mufasa dans ce film ne réussi pas à reproduire la voix originelle. Cependant les doubleurs de Timon et Pumpaa sont parfaits, selon moi. Pour terminer, certains personnages perdent de leurs charmes comme Rafiki par exemple, lui qui était extravagant et drôle dans le premier Roi Lion est fade dans ce dernier.

La magie y est inexistante.

Je trouve que le film devient intéressant seulement quand Timon et Pumbaa tombent sur le lionceau. Ils apporteront par la suite une petite dose humoristique au film qui en manquait clairement depuis le début.

Pour conclure cette critique, je trouve que le film est beau graphiquement mais je ne le conseille pas du tout pour les amateurs du classique. Il détruit selon moi toute la magie connue derrière le Roi Lion originel. Je suis ressorti de la séance déçue. Je ne reconnais pas complètement le classique Disney que je connais depuis toute petite. Un film Disney ne devrait-il pas faire vibrer notre âme de petite fille ou de petit garçon ? Pour moi la réponse est oui et malheureusement le Roi Lion ne réussi pas ce pari. Je préfère largement regarder le film datant de 1994 que regarder ce nouvel opus, visuellement réussi mais émotionnellement pas à la hauteur.

Et vous ? Vous aimez ce live action ou non ?

 

Ma routine soin du visage | Minimaliste.

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venue sur le blog pour papoter. Vous le savez probablement si vous avez lu mon dernier article, nous avons rendu notre appartement en juin — ce qui explique en partie mon absence. Je dois aussi avouer que je ne savais plus trop quoi vous partager. Je ne savais plus trop ce qui me plaisait de vous partager, les sujets que je pouvais aborder. Je ne savais plus quoi faire de ma vie, je ne savais plus comment continuer le blog et quoi vous publier. Je me suis pas mal remise en question durant mon absence. Professionnellement surtout mais aussi en terme de vie personnelle. Mon avenir me fait toujours peur car je ne sais toujours pas quoi en faire.

Je vous retrouve en ce jour pour vous partager ma routine soin du visage minimaliste. Je voulais vous montrer les produits dont je me sers quotidiennement et qui sauve mon visage des imperfections. Toujours dans une démarche de minimalisme, je ne met que peu de produits sur mon visage. Je pense que il est plus important de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Avant de commencer, je souhaiterais vous remercier pour tout les commentaires adorables reçus lors de la publication de mon dernier article sur les tocs du couple. Merci sincèrement ! Sachez que je vais beaucoup mieux car je suis une thérapie. Ma psychologue a mis le doigt sur la provenance de ce toc et depuis que je la connais, je me porte mieux et je respire de nouveau ! En revanche, je ne vous partagerais pas les raisons qui font que ce toc est en moi car elles sont vraiment personnelles et certaines personnes de mon entourage ne sont pas au courant de ma démarche.

Je commence ma routine en nettoyant mon visage. Pour ce faire, je me savonne le visage avec le savon Coalface de chez Lush qui permet de nettoyer ma peau et de la purger. Ce produit est vegan notamment et a un format vraiment pratique. Il contient du charbon et est antiseptique, ce qui permet de réguler la peau et de lutter contre la manifestation des boutons sur le visage. Je viens récemment de compléter ma routine avec ce produit car il a plusieurs avantages : utilisation simple, format pratique, sans déchet et économique. De plus, son odeur boisée est vraiment agréable et naturelle. Je le fais simplement mousser entre mes mains humides, le met sur ma peau et le rince, rien de plus simple.

Je poursuis ma routine en appliquant mon tonique Rose Water Facial Toner de la marque The Beauty Dept qui est trouvable chez Action au rayon beauté. Son format bouteille est vraiment pratique. Parfait pour apaiser et hydrater le visage, le produit se met matin et soir, en complémentarité avec une pommade hydratante. Je suis conquise par son odeur de rose apaisante. Le produit ne pique pas la peau durant son application et en extrait parfaitement les impuretés. Une faible quantité de produit est nécessaire pour nettoyer tout le visage. Personnellement je me sers de ce soin matin et soir, sur cotons démaquillants, après avoir nettoyé mon visage.

Je me munie de mon eau tonique Eau Roma Water de chez Lush pour pré nourrir ma peau sans la surmener. Je la vaporise tout simplement sur mon visage et la laisse agir, avant application de mon second produit de soin – ma pommade hydratante pour le visage. Cela fait plus de un an que cette eau tonique a rejoint ma routine et je viens tout juste de la terminer. Trois pulsations seulement subviennent au besoin de la peau. Elle fait également preuve de double utilité : elle permet une meilleure pénétration de la pommade hydratante et peut être utiliser avant un masque pour accélérer ses effets. Je vous recommande chaleureusement ce soin ! Je suis vraiment ravie de son action sur la peau et de son voile frais de douceur, le matin et le soir, sur mon visage. Ma revue sur le sujet est trouvable dans cet article.

Pour compléter, je recouvre mon visage avec le soin hydratant Imperialis de chez Lush – ma revue totale sur le sujet est également disponible dans cet article. Sa texture est liquide, tout en étant grasse sur le visage. Le pot dure relativement longtemps et peut être ramener en magasin pour être recyclé. Je place une noisette du produit sur la partie basse de mon visage et deux noisettes sur le haut de mon visage. Pour terminer, je tapote doucement ma peau et fais agir le produit en faisant des mouvements circulaires sur la totalité de mon visage.

Je me munie ensuite de mon gel hypoallergénique Aloe Vera de la marque Esi qui est enrichi en vitamine E et huile de tea tree et qui provient de mon voyage en Crète. Je me sers de ce produit en soin post coup de soleil – que ce soit sur le corps ou sur le visage. Il a une grande capacité hydratante et apaisante. Sa texture gel est agréable, désaltérante, avec une sensation de frais. Le produit a un aspect graisseux sur la peau et picote légèrement mais sèche rapidement sur le visage. En revanche, son odeur est brute et peut dérouter certaines personnes. Personnellement je vous recommande ce produit ! Ses effets sont niquel sur ma peau, il hydrate vraiment bien et élimine mes coups de soleil en moins de cinq jours, sans les sensations qui y sont justement liées.

Pour terminer ma routine, je vous présente le soin que je fais une fois par semaine en moyenne, le masque The Birth Of Venus de chez Lush que je voulais tester depuis longtemps. Je suis vraiment ravie de cet achat : il a une texture gélatineuse marrante, une odeur agréable, marine, il me donne meilleure mine et ma peau est douce après utilisation. Il est idéal pour le rééquilibrage de la peau également. Son utilisation est facile et le temps de pose, rapide. Pour la mise en pratique, je le travaille par morceaux en le malaxant entre mes mains sèches et applique ensuite la texture obtenue sur mon visage. Je rince abondamment le produit après une pose de cinq minutes et essuie mon visage.

Et vous ? Quelle est votre routine actuelle ? Quel est le produit dont vous ne pourriez pas du tout vous passer ?

Toc du couple RODC | peur de ne plus aimer son partenaire.

Cet article est dur pour moi car il est des plus personnels sur mon blog mais je me devais de vous partager ce passage de ma vie, car il me semble important de vous parler de ce sujet bien trop tabou en France.

Je suis atteinte de toc du couple.

Je me demande sans cesse si je suis toujours amoureuse de mon partenaire. Je doute constamment de mes sentiments. Je fais des angoisses monstres et des crises de pleurs. Je lis de nombreux sites sur le sujet en recherchant des solutions et en recherchant des personnes dans un cas similaire. Je ne trouve que peu de confessions — mais assez pour apaiser ma peine quelques heures. Je passe des heures sur des articles qui parle de « 9 signes qui prouvent que votre couple est proche de la rupture » en tentant de me rassurer. Je compare constamment mon couple. Je ressasse sans cesses. Je collectionne les jours de douleurs. Ma vie est un enfer depuis quelques mois et mon mental au bord du gouffre. Je ne baisse pas les bras car je sais que la vraie MOI aime son partenaire. Mais ça reste quelque chose de fatiguant que de se battre contre quelque chose que on ne comprend pas. Mon amoureux est un homme, un vrai et il est formidable. Je ne voudrais en aucun cas le perdre, perdre mon partenaire de vie, mon compagnon de route, ça me briserait le cœur, encore moins le quitter, pourtant quand je suis au plus mal cette voix malsaine qui est en moi me dit de le faire. Parfois je ne ressens plus aucuns sentiments mais sans que ça me fasse angoisser et le fait de ne pas angoisser me fait douter et angoisser. Vous devez me penser folle mais ce mal me ronge.

Ce sentiment obsessionnel est pervers et destructeur. Mais nous ne sommes pas seuls dans ce cas. Nous avons le choix de nous faire aider. Nous avons le pouvoir de briser le tabou autour du toc du couple. Nous devons en parler. Car peu de personnes en parle. Peu de billets traitent de ce mal — et malheureusement ça nous fait vite nous sentir seul et les doutes grandissent jusque un point de non retour.

Personnellement je viens de demander une consultation avec une psychologue. Certains syndromes devraient nous faire consulter. Ceux dont je parle, qui sont mes syndromes propres : se poser des questions sur notre amour plusieurs fois par jours, des crises de pleurs, des syndromes anxieux comme une boule dans la gorge par exemple, se documenter constamment sur le sujet et effectuer des tests sexo et amour, comparer son couple. Mais aussi des comportements significatifs comme : se focaliser sur les erreurs de son partenaire et les ressasser, ne plus pouvoir se projeter, une libido en baisse, etc…

Je sais que cet article est un peu brouillon mais je le fais uniquement dans le but de rassurer certaines personnes qui sont dans un cas similaire et qui se pose beaucoup de questions sur ce mal qui les touche. Voici un site sur le sujet qui vous sera probablement utile : ROCD site complet sur le toc du couple. Je vous propose aussi de visionner un contenu sur le sujet qui explique parfaitement ce que une personne dans ce cas peut ressentir : Toc du couple RODC – peur de ne plus aimer son partenaire. Je vous conseille vivement de parler de tout cela avec votre compagnon car communiquer et se soutenir est important dans un couple. Je crois aussi que il est obligatoire de se faire aider pour vaincre ces obsessions. Vous pouvez me contacter via mon adresse mail pour discuter de tout cela si vous souhaitez en parler, je reste disponible. Et surtout : vous aimez votre partenaire. Et vous aimez votre partenaire probablement si fort que vous avez peur que tout cela se brise. Se stoppe. Ce qui explique chez certaines personnes la croissance de ce toc du couple.

En vous souhaitant le meilleur,

Mon nouveau tatouage.

Vous le savez probablement si vous avez lu mon article sur mes Tatouages : mes histoires, mes significations et mes futurs projets je ne souhaitais pas agrandir ma collection de tatouages avant le mois de septembre. Malheureusement la vie en a voulu autrement avec la perte de ma mamie. Je me suis sentie perdue dans mon propre monde. Je voulais la retrouver, lui faire des adieux convenables et lui dire tout ce que je pensais de sa formidable personne. Je voulais quelque chose qui resterait et veillerait sur moi tout au long de ma vie. Quelque chose qui me ferait accepter de la laisser partir.

Mon dernier tatouage : le choix du motif

Nous avons fait beaucoup de tri durant la semaine suivante, notamment dans les habits de ma mamie. En fouillant ses placards nous avons mis la main sur une photographie lui appartenant plus jeune. Nous avons aperçu dans ses armoires beaucoup de tops avec des motifs marins : des ancres surtout mais aussi des pulls avec des rayures dans les tons marins comme le bleu et le blanc par exemple.

Je suis donc naturellement revenue vers Ben pour lui parler de mon projet de me faire tatouer, mon projet de toujours vouloir garder une trace sur mon corps de ma mamie. Je voulais un buste de femme, ayant des atouts visibles choisis sur la photographie de ma mamie plus jeune, comme la coiffure par exemple, tout en restant dans un style de visage jeune. Je ne voulais pas que les traits lui ressemblent mais je voulais personnellement le savoir. Je voulais que ce dessin est des similitudes avec elle sans pour autant que tout le monde sache que ce dessin la montre elle. Je me suis permise de lui laisser des inspirations de visages qui me plaisaient dans la position et la forme. Je voulais aussi inclure un papillon et quelques plantes comme des roses et des callas et je souhaitais un morceau ayant un rapport avec les marins et leur monde. Je voulais initialement ce tatouage sur le bras pour recouvrir un de mes tatouages grecs mais en allant voir le dessin quelques jours plus tard nous nous sommes rendu compte que Ben ne pourrait pas le tatouer sur mon bras car sa taille ne correspondait pas aux dimensions de mon bras et que je devrais le faire sur une autre partie de mon corps comme ma cuisse, par exemple. Nous avons convenu de le faire sur ma cuisse gauche, par la suite.

La symbolique de mon dernier tatouages : les secrets

Ce tatouage est un hommage. Il cache beaucoup de symboles secrets que seules les personnes connaissant vraiment ma mamie pourront comprendre. Par exemple, le buste de la jeune femme porte un top avec un motif marin et ma mamie portait beaucoup de pulls et gilets arborant ce style. Le papillon sur ses cheveux est un hommage au dernier cadeau que ma mamie nous a offert : un papillon en papier fait par ses soins durant un atelier au centre de convalescence, se battant encore contre cette foutue maladie. Les roses sont simplement sur le dessin pour apporter une touche romantique, les callas par contre sont les plantes favorites de ma mamie. Sur la photographie, ma mamie arborait deux nævus sur le visage et une coiffure similaire.

Douleur, temps et pause pour mon dernier tatouage

Concernant la douleur, ce tatouage est le plus douloureux de tous ceux que je peux avoir car ce tatouage est le plus grand de mes tatouages et demande beaucoup plus de temps au tatoueur. Cependant je suis tenace et la douleur ne me fait pas grand chose — Ben pourrait le confirmer. La chose la plus douloureuse dans ce tatouage est le remplissage en noir des cheveux de la demoiselle : cette douleur est surprenante quand le tatoueur commence. Nous avons fait une pause entre les traits de base et le remplissage du tatouage et nous avons mis presque deux heures et demie pour la production de ce tatouage.

Mon dernier tatouage : mes soins favoris

Si vous avez lu mon premier article sur le sujet vous avez toutes les cartes en mains pour bien soigner votre tatouage et avoir une cicatrisation optimale, sinon je vous conseille de le lire ici avant de continuer cette partie.

Je me sers de deux produits pour mes soins post-tatouage : un gel douche neutre et une lotion hydratante. Les produits les plus connus dans ces deux registres sont le savon antiseptique Septivon et la pommade Bepanthen mais il existe une ribambelle de duos multiples qui pourront mieux vous convenir. Personnellement mon gel douche est le Gel douche surgras Dermo Protecteur de Neutraderm qui est un produit qui hydrate en profondeur, non agressif pour la peau et avec une odeur exquise. Je ne peux que vous le recommander si vous cherchez un produit qui respecte les peaux sensibles et une composition naturelle. Pour la lotion hydratante, je ne jure que par la coco liquide. Facilement trouvable en grandes surfaces et avec un prix imbattable. Je vous conseille vivement ce produit que ce soit pour la cicatrisation de votre tatouage ou une hydratation en profondeur car cette huile est riche en pleins de bonnes choses et vous permettra notamment de nourrir, hydrater, soulager, apaiser votre tatouage. Elle est aussi anti microbienne.

Concernant le nombre de soins que je faisais tout les jours cela change beaucoup en fonction de ma peau et sa texture. La semaine suivant le tatouage, je faisais les soins quatre fois par jours car je ressentais beaucoup de douleur : ma jambe me lance, est rouge, ma peau tiraille, comme un fort coup de soleil — ce qui explique pourquoi je faisais autant de fois le soin par jour. La seconde semaine de cicatrisation ma peau allait beaucoup mieux donc je faisais les soins minimum deux fois par jour, le matin et le soir. Je pense que les soins sont adaptables en fonction de votre peau et son toucher, rien ne sert de trop en mettre car votre tatouage doit respirer.

La douleur post-tatouage : mon dernier tatouage

On parle habituellement peu de ce qui se produit ensuite, pendant la phase de cicatrisation du tatouage. Habituellement pour mes bras je ne ressens pas de douleurs distinctes le lendemain et les jours suivant le tatouage. Pour ce tatouage, je ne pouvais pratiquement plus marcher pendant une semaine, la douleur me cramait la cuisse et quelques boutons sont apparus autour du tatouage, probablement un soucis de transpiration ou une trop grande application de pommade. La semaine suivante : parfaite, avec un petit bouton sur le tatouage mais rien de bien alarmant car de toute façon la peau continue de vivre, avec ou sans tatouage. Globalement ma cicatrisation est belle. Quelques petites retouches pour intensifier certains endroits de remplissage, ajout de blanc et mon tatouage est terminé.

Note importante : cela me semble logique mais si vous vous faites tatouer la cuisse, vous ne pourrez pas vous raser cet emplacement durant toute la phase de cicatrisation pour ne pas endommager votre tatouage. Personnellement ça ne me chamboule pas plus que ça mais je sais que ça peut en importuner certaines donc je me disais que ce point pouvait avoir son importance. Surtout que, vous pouvez avoir de la repousse de poils qui risque de vous causer quelques petits boutons pendant la cicatrisation autour du tatouage.

Vous pouvez contacter Ben via son Instagram ici ou ici via son site.

Et vous ? Quel est le tatouage qui a le plus de symbolique pour vous ?