Ma routine soin du visage | Minimaliste.

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venue sur le blog pour papoter. Vous le savez probablement si vous avez lu mon dernier article, nous avons rendu notre appartement en juin — ce qui explique en partie mon absence. Je dois aussi avouer que je ne savais plus trop quoi vous partager. Je ne savais plus trop ce qui me plaisait de vous partager, les sujets que je pouvais aborder. Je ne savais plus quoi faire de ma vie, je ne savais plus comment continuer le blog et quoi vous publier. Je me suis pas mal remise en question durant mon absence. Professionnellement surtout mais aussi en terme de vie personnelle. Mon avenir me fait toujours peur car je ne sais toujours pas quoi en faire.

Je vous retrouve en ce jour pour vous partager ma routine soin du visage minimaliste. Je voulais vous montrer les produits dont je me sers quotidiennement et qui sauve mon visage des imperfections. Toujours dans une démarche de minimalisme, je ne met que peu de produits sur mon visage. Je pense que il est plus important de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Avant de commencer, je souhaiterais vous remercier pour tout les commentaires adorables reçus lors de la publication de mon dernier article sur les tocs du couple. Merci sincèrement ! Sachez que je vais beaucoup mieux car je suis une thérapie. Ma psychologue a mis le doigt sur la provenance de ce toc et depuis que je la connais, je me porte mieux et je respire de nouveau ! En revanche, je ne vous partagerais pas les raisons qui font que ce toc est en moi car elles sont vraiment personnelles et certaines personnes de mon entourage ne sont pas au courant de ma démarche.

Je commence ma routine en nettoyant mon visage. Pour ce faire, je me savonne le visage avec le savon Coalface de chez Lush qui permet de nettoyer ma peau et de la purger. Ce produit est vegan notamment et a un format vraiment pratique. Il contient du charbon et est antiseptique, ce qui permet de réguler la peau et de lutter contre la manifestation des boutons sur le visage. Je viens récemment de compléter ma routine avec ce produit car il a plusieurs avantages : utilisation simple, format pratique, sans déchet et économique. De plus, son odeur boisée est vraiment agréable et naturelle. Je le fais simplement mousser entre mes mains humides, le met sur ma peau et le rince, rien de plus simple.

Je poursuis ma routine en appliquant mon tonique Rose Water Facial Toner de la marque The Beauty Dept qui est trouvable chez Action au rayon beauté. Son format bouteille est vraiment pratique. Parfait pour apaiser et hydrater le visage, le produit se met matin et soir, en complémentarité avec une pommade hydratante. Je suis conquise par son odeur de rose apaisante. Le produit ne pique pas la peau durant son application et en extrait parfaitement les impuretés. Une faible quantité de produit est nécessaire pour nettoyer tout le visage. Personnellement je me sers de ce soin matin et soir, sur cotons démaquillants, après avoir nettoyé mon visage.

Je me munie de mon eau tonique Eau Roma Water de chez Lush pour pré nourrir ma peau sans la surmener. Je la vaporise tout simplement sur mon visage et la laisse agir, avant application de mon second produit de soin – ma pommade hydratante pour le visage. Cela fait plus de un an que cette eau tonique a rejoint ma routine et je viens tout juste de la terminer. Trois pulsations seulement subviennent au besoin de la peau. Elle fait également preuve de double utilité : elle permet une meilleure pénétration de la pommade hydratante et peut être utiliser avant un masque pour accélérer ses effets. Je vous recommande chaleureusement ce soin ! Je suis vraiment ravie de son action sur la peau et de son voile frais de douceur, le matin et le soir, sur mon visage. Ma revue sur le sujet est trouvable dans cet article.

Pour compléter, je recouvre mon visage avec le soin hydratant Imperialis de chez Lush – ma revue totale sur le sujet est également disponible dans cet article. Sa texture est liquide, tout en étant grasse sur le visage. Le pot dure relativement longtemps et peut être ramener en magasin pour être recyclé. Je place une noisette du produit sur la partie basse de mon visage et deux noisettes sur le haut de mon visage. Pour terminer, je tapote doucement ma peau et fais agir le produit en faisant des mouvements circulaires sur la totalité de mon visage.

Je me munie ensuite de mon gel hypoallergénique Aloe Vera de la marque Esi qui est enrichi en vitamine E et huile de tea tree et qui provient de mon voyage en Crète. Je me sers de ce produit en soin post coup de soleil – que ce soit sur le corps ou sur le visage. Il a une grande capacité hydratante et apaisante. Sa texture gel est agréable, désaltérante, avec une sensation de frais. Le produit a un aspect graisseux sur la peau et picote légèrement mais sèche rapidement sur le visage. En revanche, son odeur est brute et peut dérouter certaines personnes. Personnellement je vous recommande ce produit ! Ses effets sont niquel sur ma peau, il hydrate vraiment bien et élimine mes coups de soleil en moins de cinq jours, sans les sensations qui y sont justement liées.

Pour terminer ma routine, je vous présente le soin que je fais une fois par semaine en moyenne, le masque The Birth Of Venus de chez Lush que je voulais tester depuis longtemps. Je suis vraiment ravie de cet achat : il a une texture gélatineuse marrante, une odeur agréable, marine, il me donne meilleure mine et ma peau est douce après utilisation. Il est idéal pour le rééquilibrage de la peau également. Son utilisation est facile et le temps de pose, rapide. Pour la mise en pratique, je le travaille par morceaux en le malaxant entre mes mains sèches et applique ensuite la texture obtenue sur mon visage. Je rince abondamment le produit après une pose de cinq minutes et essuie mon visage.

Et vous ? Quelle est votre routine actuelle ? Quel est le produit dont vous ne pourriez pas du tout vous passer ?

Publicités

Toc du couple RODC | peur de ne plus aimer son partenaire.

Cet article est dur pour moi car il est des plus personnels sur mon blog mais je me devais de vous partager ce passage de ma vie, car il me semble important de vous parler de ce sujet bien trop tabou en France.

Je suis atteinte de toc du couple.

Je me demande sans cesse si je suis toujours amoureuse de mon partenaire. Je doute constamment de mes sentiments. Je fais des angoisses monstres et des crises de pleurs. Je lis de nombreux sites sur le sujet en recherchant des solutions et en recherchant des personnes dans un cas similaire. Je ne trouve que peu de confessions — mais assez pour apaiser ma peine quelques heures. Je passe des heures sur des articles qui parle de « 9 signes qui prouvent que votre couple est proche de la rupture » en tentant de me rassurer. Je compare constamment mon couple. Je ressasse sans cesses. Je collectionne les jours de douleurs. Ma vie est un enfer depuis quelques mois et mon mental au bord du gouffre. Je ne baisse pas les bras car je sais que la vraie MOI aime son partenaire. Mais ça reste quelque chose de fatiguant que de se battre contre quelque chose que on ne comprend pas. Mon amoureux est un homme, un vrai et il est formidable. Je ne voudrais en aucun cas le perdre, perdre mon partenaire de vie, mon compagnon de route, ça me briserait le cœur, encore moins le quitter, pourtant quand je suis au plus mal cette voix malsaine qui est en moi me dit de le faire. Parfois je ne ressens plus aucuns sentiments mais sans que ça me fasse angoisser et le fait de ne pas angoisser me fait douter et angoisser. Vous devez me penser folle mais ce mal me ronge.

Ce sentiment obsessionnel est pervers et destructeur. Mais nous ne sommes pas seuls dans ce cas. Nous avons le choix de nous faire aider. Nous avons le pouvoir de briser le tabou autour du toc du couple. Nous devons en parler. Car peu de personnes en parle. Peu de billets traitent de ce mal — et malheureusement ça nous fait vite nous sentir seul et les doutes grandissent jusque un point de non retour.

Personnellement je viens de demander une consultation avec une psychologue. Certains syndromes devraient nous faire consulter. Ceux dont je parle, qui sont mes syndromes propres : se poser des questions sur notre amour plusieurs fois par jours, des crises de pleurs, des syndromes anxieux comme une boule dans la gorge par exemple, se documenter constamment sur le sujet et effectuer des tests sexo et amour, comparer son couple. Mais aussi des comportements significatifs comme : se focaliser sur les erreurs de son partenaire et les ressasser, ne plus pouvoir se projeter, une libido en baisse, etc…

Je sais que cet article est un peu brouillon mais je le fais uniquement dans le but de rassurer certaines personnes qui sont dans un cas similaire et qui se pose beaucoup de questions sur ce mal qui les touche. Voici un site sur le sujet qui vous sera probablement utile : ROCD site complet sur le toc du couple. Je vous propose aussi de visionner un contenu sur le sujet qui explique parfaitement ce que une personne dans ce cas peut ressentir : Toc du couple RODC – peur de ne plus aimer son partenaire. Je vous conseille vivement de parler de tout cela avec votre compagnon car communiquer et se soutenir est important dans un couple. Je crois aussi que il est obligatoire de se faire aider pour vaincre ces obsessions. Vous pouvez me contacter via mon adresse mail pour discuter de tout cela si vous souhaitez en parler, je reste disponible. Et surtout : vous aimez votre partenaire. Et vous aimez votre partenaire probablement si fort que vous avez peur que tout cela se brise. Se stoppe. Ce qui explique chez certaines personnes la croissance de ce toc du couple.

En vous souhaitant le meilleur,

Mon nouveau tatouage.

Vous le savez probablement si vous avez lu mon article sur mes Tatouages : mes histoires, mes significations et mes futurs projets je ne souhaitais pas agrandir ma collection de tatouages avant le mois de septembre. Malheureusement la vie en a voulu autrement avec la perte de ma mamie. Je me suis sentie perdue dans mon propre monde. Je voulais la retrouver, lui faire des adieux convenables et lui dire tout ce que je pensais de sa formidable personne. Je voulais quelque chose qui resterait et veillerait sur moi tout au long de ma vie. Quelque chose qui me ferait accepter de la laisser partir.

Mon dernier tatouage : le choix du motif

Nous avons fait beaucoup de tri durant la semaine suivante, notamment dans les habits de ma mamie. En fouillant ses placards nous avons mis la main sur une photographie lui appartenant plus jeune. Nous avons aperçu dans ses armoires beaucoup de tops avec des motifs marins : des ancres surtout mais aussi des pulls avec des rayures dans les tons marins comme le bleu et le blanc par exemple.

Je suis donc naturellement revenue vers Ben pour lui parler de mon projet de me faire tatouer, mon projet de toujours vouloir garder une trace sur mon corps de ma mamie. Je voulais un buste de femme, ayant des atouts visibles choisis sur la photographie de ma mamie plus jeune, comme la coiffure par exemple, tout en restant dans un style de visage jeune. Je ne voulais pas que les traits lui ressemblent mais je voulais personnellement le savoir. Je voulais que ce dessin est des similitudes avec elle sans pour autant que tout le monde sache que ce dessin la montre elle. Je me suis permise de lui laisser des inspirations de visages qui me plaisaient dans la position et la forme. Je voulais aussi inclure un papillon et quelques plantes comme des roses et des callas et je souhaitais un morceau ayant un rapport avec les marins et leur monde. Je voulais initialement ce tatouage sur le bras pour recouvrir un de mes tatouages grecs mais en allant voir le dessin quelques jours plus tard nous nous sommes rendu compte que Ben ne pourrait pas le tatouer sur mon bras car sa taille ne correspondait pas aux dimensions de mon bras et que je devrais le faire sur une autre partie de mon corps comme ma cuisse, par exemple. Nous avons convenu de le faire sur ma cuisse gauche, par la suite.

La symbolique de mon dernier tatouages : les secrets

Ce tatouage est un hommage. Il cache beaucoup de symboles secrets que seules les personnes connaissant vraiment ma mamie pourront comprendre. Par exemple, le buste de la jeune femme porte un top avec un motif marin et ma mamie portait beaucoup de pulls et gilets arborant ce style. Le papillon sur ses cheveux est un hommage au dernier cadeau que ma mamie nous a offert : un papillon en papier fait par ses soins durant un atelier au centre de convalescence, se battant encore contre cette foutue maladie. Les roses sont simplement sur le dessin pour apporter une touche romantique, les callas par contre sont les plantes favorites de ma mamie. Sur la photographie, ma mamie arborait deux nævus sur le visage et une coiffure similaire.

Douleur, temps et pause pour mon dernier tatouage

Concernant la douleur, ce tatouage est le plus douloureux de tous ceux que je peux avoir car ce tatouage est le plus grand de mes tatouages et demande beaucoup plus de temps au tatoueur. Cependant je suis tenace et la douleur ne me fait pas grand chose — Ben pourrait le confirmer. La chose la plus douloureuse dans ce tatouage est le remplissage en noir des cheveux de la demoiselle : cette douleur est surprenante quand le tatoueur commence. Nous avons fait une pause entre les traits de base et le remplissage du tatouage et nous avons mis presque deux heures et demie pour la production de ce tatouage.

Mon dernier tatouage : mes soins favoris

Si vous avez lu mon premier article sur le sujet vous avez toutes les cartes en mains pour bien soigner votre tatouage et avoir une cicatrisation optimale, sinon je vous conseille de le lire ici avant de continuer cette partie.

Je me sers de deux produits pour mes soins post-tatouage : un gel douche neutre et une lotion hydratante. Les produits les plus connus dans ces deux registres sont le savon antiseptique Septivon et la pommade Bepanthen mais il existe une ribambelle de duos multiples qui pourront mieux vous convenir. Personnellement mon gel douche est le Gel douche surgras Dermo Protecteur de Neutraderm qui est un produit qui hydrate en profondeur, non agressif pour la peau et avec une odeur exquise. Je ne peux que vous le recommander si vous cherchez un produit qui respecte les peaux sensibles et une composition naturelle. Pour la lotion hydratante, je ne jure que par la coco liquide. Facilement trouvable en grandes surfaces et avec un prix imbattable. Je vous conseille vivement ce produit que ce soit pour la cicatrisation de votre tatouage ou une hydratation en profondeur car cette huile est riche en pleins de bonnes choses et vous permettra notamment de nourrir, hydrater, soulager, apaiser votre tatouage. Elle est aussi anti microbienne.

Concernant le nombre de soins que je faisais tout les jours cela change beaucoup en fonction de ma peau et sa texture. La semaine suivant le tatouage, je faisais les soins quatre fois par jours car je ressentais beaucoup de douleur : ma jambe me lance, est rouge, ma peau tiraille, comme un fort coup de soleil — ce qui explique pourquoi je faisais autant de fois le soin par jour. La seconde semaine de cicatrisation ma peau allait beaucoup mieux donc je faisais les soins minimum deux fois par jour, le matin et le soir. Je pense que les soins sont adaptables en fonction de votre peau et son toucher, rien ne sert de trop en mettre car votre tatouage doit respirer.

La douleur post-tatouage : mon dernier tatouage

On parle habituellement peu de ce qui se produit ensuite, pendant la phase de cicatrisation du tatouage. Habituellement pour mes bras je ne ressens pas de douleurs distinctes le lendemain et les jours suivant le tatouage. Pour ce tatouage, je ne pouvais pratiquement plus marcher pendant une semaine, la douleur me cramait la cuisse et quelques boutons sont apparus autour du tatouage, probablement un soucis de transpiration ou une trop grande application de pommade. La semaine suivante : parfaite, avec un petit bouton sur le tatouage mais rien de bien alarmant car de toute façon la peau continue de vivre, avec ou sans tatouage. Globalement ma cicatrisation est belle. Quelques petites retouches pour intensifier certains endroits de remplissage, ajout de blanc et mon tatouage est terminé.

Note importante : cela me semble logique mais si vous vous faites tatouer la cuisse, vous ne pourrez pas vous raser cet emplacement durant toute la phase de cicatrisation pour ne pas endommager votre tatouage. Personnellement ça ne me chamboule pas plus que ça mais je sais que ça peut en importuner certaines donc je me disais que ce point pouvait avoir son importance. Surtout que, vous pouvez avoir de la repousse de poils qui risque de vous causer quelques petits boutons pendant la cicatrisation autour du tatouage.

Vous pouvez contacter Ben via son Instagram ici ou ici via son site.

Et vous ? Quel est le tatouage qui a le plus de symbolique pour vous ?

Wishlist : envies lectures du printemps !

Je vous reviens avec un article un peu particulier sur le blog car ce billet parle de mes envies de lecture actuelles et me servira aussi personnellement de PAL informatique. Je ne suis pas une grande lectrice mais je tente de le devenir. Depuis janvier, le besoin de me recentrer sur moi ce faisait sentir. Je voulais diminuer le temps que je passais devant internet avant de dormir. Ralentir ma consommation et essayer de retrouver un sommeil réparateur. En janvier, je me suis donc donnée comme objectif de lire un livre par mois et je tiens ce challenge depuis.

Mes envies lecture du moment

Mes envies lecture

BEHIND HER EYES | Sarah Pinborough :

Louise est une jeune maman débordée. Divorcée, elle est coincée dans un quotidien minuté. Pourtant un soir, elle embrasse un inconnu dans un bar… Sans savoir que cet inconnu est son nouveau patron et que il est marié. David est un psychiatre renommé, dévoué à sa femme. Il regrette ce baiser mais tombe, sans le vouloir, amoureux de son assistante. Adèle, sa femme semble parfaite. Elle devient rapidement amie avec Louise. Fascinée par ce couple aux apparences parfaites, Louise se retrouve piégée au cœur de leur mariage et commence à entrevoir des failles. David est-il vraiment comme il le montre ? Adèle, aussi vulnérable que elle le laisse croire ? Et quel est le secret inavouable qui semble les lier pour toujours ?

BLOOD ORANGE | Harriet T :

Alison Wood est une avocate brillante. Elle a une petite famille adorable, un travail qui la comble… Mais il ne faut pas faire confiance aux apparences qui sont souvent trompeuses : Alison boit trop et abandonne sa famille. Elle entretient une liaison toxique avec son partenaire de travail Patrick – qui se fait une joie de la manipuler et la rabaisser devant tout le monde. Patrick la met sur une affaire de meurtre : celui de Mr Smith poignardé par sa femme, Madeleine. De rencontres en rencontres, Alison comprend que leurs histoires sont similaires sur certains points. Sauver cette femme, pourrait être une façon de se sauver elle-même. Mais une personne sait tout les secrets de la jeune femme. Ses vices, ses tromperies. Une personne qui veut la faire payer pour tout cela et qui ne compte pas abandonner son objectif avant de tout perdre.

LE ROI DES FAUVES | Aurélie Wellenstein :

Accusés de tentative de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont condamnés et enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours à vivre. Sept jours pendant lesquels le parasite qui est en eux va grandir, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstre. Au terme du compte à rebours, ils seront devenus des berserkirs, des hommes-bêtes enragés destinés à tuer ou être tués sur les champs de bataille. À moins que le légendaire roi des fauves puisse enrayer leur terrible métamorphose ? Mais existe-t-il vraiment ailleurs que dans leur tête ? Commence alors une course contre le temps, où les amis de hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres. Et contre eux-mêmes.

PHOBOS | Victor Dixen :

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés du même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, devant des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, émission de speed-dating destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est une des six élues. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

QUELQUES JOURS DE NOS VIES | Clare Swatman :

Ces derniers temps Zoe est rongée par une colère permanente, inexpliquée. Peut-être le stress, sans doute la raison pour laquelle ce matin-là pourtant comme les autres, elle se dispute avec Ed qui part sans un baiser ni un au revoir. Ed sa moitié depuis quinze ans, meurt – fauché par un bus en partant travailler. Zoe est effondrée, rongée par la culpabilité et le chagrin de cet adieu manqué. Elle sombre dans la dépression. Un matin elle se réveille dans sa chambre de jeune femme vingt ans plus tôt exactement le jour où elle allait rencontrer Ed pour la première fois. Un retour dans son propre passé, aux grandes dates de leur histoire, comme une seconde chance de le vivre… En mieux ?

NIL | Lynne Matson :

Charley se réveille sur une terre somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur Nil… Une seule porte par jour, une seule personne à pouvoir emprunter cette porte. Et la triste réalité, un an pour quitter Nil sinon la mort nous embarque. Le compte à rebours a déjà commencé…

SUCCION | Yrsa Sigurdóttir :

Assise sur les marches glaciales devant sa nouvelle école, Vaka regrette de ne pas avoir mis un manteau plus chaud. Son père a oublié de venir la chercher, sa mère a oublié de lui donner des sous cette semaine et son école est déjà fermée. On ne peut décidément pas se fier aux adultes. Résignée à attendre, elle voit une petite approcher. Vaka sait qui elle est : elle est dans sa classe, il lui manque deux doigts. Elle habite juste derrière leur école, alors Vaka lui demande si elle peut venir chez elle passer un coup de téléphone pour appeler son père. Plus personne ne reverra jamais Vaka. Douze ans après le drame, une capsule témoin est déterrée. Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en centre-ville.

Mes envies lecture du moment blog

LAIT ET MIEL | Rupi Kaur :

Les larmes, la sueur, le cœur, la blessure et les mains de Rupi Kaur dans un seul livre.

LE SOLEIL ET SES FLEURS | Rupi Kaur :

« que les gens eux aussi
doivent se faner
tomber
pourrir
se redresser
pour fleurir »

Ma wishlist livresque

Et vous ? Quelles sont vos envies lecture du moment ?

logo

 

 

 

 

 

 

 

 

Update vie.

Depuis quelques mois, je ressens le besoin de me poser devant vous et de vous composer un article sur ma vie et les nombreux updates qui suivent depuis mon mental breakdown en octobre.

Comme vous le savez depuis mon article Cries du cœur, je suis psychologiquement malade, suivie par un psychiatre et sous traitement depuis le mois de novembre. Mon entreprise est la cause de ma maladie, la cause de ma perte et est la cause de plusieurs envies noires et silencieuses. Je suis heureuse de vous annoncer que je ne serais plus membre de cette entreprise dans quatre jours car nous avons conclut le terme de mon contrat de travail par rupture conventionnelle, en accord avec mon employeur. Trois tentatives de ruptures conventionnelles et une inaptitude de reprise du travail plus tard et je vois maintenant le bout de ce tunnel interminable. Ces six mois de batailles et de cauchemars sont les plus sombres de ma vie mais ils sont loin de moi et ne me font plus de peine. Je souhaite reprendre une vie normale, travailler, mais je dois encore retrouver un mental sain et prendre un peu de bon temps pour respirer, voyager, jouir de ce cauchemar qui se transforme en chance, la chance de pouvoir rattraper le temps perdu avec mon amoureux et ma famille. Je fais de mon mieux pour comprendre le positif de cette situation complexe. Je ne sais pas ce que me promet mon avenir mais je sais que je veux exploiter les plaisirs simples de la vie avant de reprendre. Je vais bien en ce moment mais je ne vais pas mieux pour autant — on ne se sort pas de tout cela si vite. Je pleure souvent encore. Mais je comprends ce mal qui est au fond de moi et qui demande simplement de partir. Je me sens souvent seule, encore, encore plus depuis la perte de ma mamie. Ce vide qui est en moi est un trou immense. Et je pleure et je pleure, toutes les larmes de mon corps en souhaitant que toute cette douleur parte.

Ma mamie est partie et depuis je souris sans vraiment sourire. Je me pose beaucoup de questions sur la suite de sa vie. Je me donne du courage en me disant que elle est avec papi — probablement les pieds dans le jardin et le fessier en hauteur, en train de planter des haricots verts et des pommes de terres, parlant espagnol et français, tout en criant sur lui pour une idiotie… Et si tout cela est faux ? Une invention humaine pour nous donner la force de rester en vie ? Car croire en quelque chose nous permet de nous soigner. Tout ce que il me reste de toi ce ne sont que des affaires qui sentent ton odeur, mamie. Et tu laisses un vide dans mon cœur de jeune femme.

Nous allons rendre notre appartement pour mettre en marche un projet dont nous parlions depuis un petit moment tout les deux et qui rend encore plus concret notre couple. Je vous en reparlerais avec plaisir quand tout sera plus visible, mis en place. Je suis actuellement la tête dans les cartons. Ranger, trier, ordonner, nettoyer. Quitter cet appartement me permettra de respirer. Cela fait six mois que je me bas pour payer ma part du loyer. Que je stresse par peur de ne pas pouvoir manger. Partir est la meilleure des solutions car cela me permet de ne pas me ruiner et de ne pas être un poids pour ma propriétaire si jamais je ne peux plus payer.

Je projette de rechercher du travail courant septembre, dans de nouveaux secteurs et dans la vente, qui est mon domaine de travail habituel et pour lequel je tiens un titre. La vente est un travail qui demande beaucoup de don de sa personne, qui demande de quitter certains conforts de vie, de favoriser sa vie professionnelle. La vente peut vite devenir un monde dangereux et hostile. Cet apprentissage du monde du travail me permet de vous partager une chose importante : votre moral doit passer avant tout cela parce que il vous permet de ne pas vous noyer. Je ne sais pas pour le moment si je suis totalement apte. Je me vois mal abandonner ma routine, tout donner au monde du travail et ne pas avoir de reconnaissance. Je me vois mal tout simplement revenir dans un engrenage similaire au mien et me perdre encore une fois et cela explique aussi mon envie de me former. De rencontrer de nouvelles personnes et en apprendre un peu plus sur de nouvelles fonctions. Mais mon premier amour est la vente et je sais que cette voie est la mienne. Nous avons fait un vide grenier récemment et je me suis sentie dans mon élément en vendant des articles, sereine et heureuse.

Concernant le blog je dois avouer que je suis heureuse de pouvoir avoir un endroit qui me permet de parler librement de mes maux et de mes passions. Je suis heureuse de partager avec vous et de voir votre gentillesse, bienveillance, vous lire. Vous me faites chavirer. Je suis contente de vous retrouver le samedi et de voir que mes billets vous sont inspirants dans la vie de tout les jours et continue de vous plaire. Je suis simplement triste de ne pas toujours pouvoir tenir mes engagements — ce qui explique aussi cet article explicatif des divers updates actuels de ma vie. Malheureusement parfois nous ne pouvons pas toujours tenir nos engagements pour x et y raisons et cela nous rend encore plus accessible et simple, je trouve. Le blog se tournera prochainement vers des sujets plus adultes car je deviens une femme avec un mode de vie qui se transforme, des conceptions morales qui changent et un comportement qui progresse. Je veux vous proposer un contenu qui vous aidera dans des choses utiles de votre quotidien et je voudrais que mes billets deviennent intemporels. Je suis toujours transparente avec vous et je le resterais car je suis exactement pareille dans ma vie, avec ma famille. Je veux encore plus partager de choses avec vous et vous transmettre mon savoir sur certains sujets que je trouve captivants. Je ne veux pas me priver et vous parler de tout sans jugements et par dessus tout je veux ne pas me forcer, publier de la qualité plutôt que de la quantité.

Je pense que je viens de faire le tour de toutes les choses importantes que je souhaitais vous dire. Je suis désolée pour cet article un peu brouillon mais il est spontané. Je voudrais terminer cet article en vous remerciant pour tout votre amour, votre gentillesse. Je suis en plein déménagement donc je ne sais pas quand on se retrouvera sur le blog et comment je vais faire pour concilier tout cela mais je vous souhaites en tout cas de passer une belle semaine. Je vous dis à bientôt sur le blog !

Valise cabine : mes essentiels soins et maquillage pour voyager | Minimaliste.

Comme vous le savez probablement si vous avez lu mon dernier article, je pars vendredi prochain visiter Amsterdam et je souhaitais vous partager les indispensables qui se trouvent dans ma trousse de voyage pour partir quatre jours dans la capitale hollandaise.

Je pars uniquement avec une valise cabine, ma trousse de voyage est petite et regroupe seulement mes essentiels pour voyager.

Je vous montre donc ma petite trousse de soin et de maquillage minimaliste dans cet article.

Certains articles sont interdits en cabine et les voyageurs doivent obligatoirement respecter les consignes de leurs compagnies sous peine de ne pas pouvoir embarquer. Les liquides font parties de cette politique. Vous devez les mettre dans un sac plastique transparent refermable, ne pas emporter de produits qui font plus de 100 ml et ne pas outrepasser la limite des 1 L sous peine de saisies de vos produits. Vous devez donc faire attention lorsque vous emportez des produits de soins et de maquillages mais aussi des aliments sous forme liquide.

Mon astuce : Pensez aux produits solides qui peuvent remplacez les produits liquides comme les shampoings sous forme de barres par exemple, les dentifrices solides… Vous pouvez trouver pas mal de produits comme cela dans le commerce (chez Lush par exemple) qui vous permettront de faire un petit geste pour notre environnement et de ne pas atteindre la limite des 1 L dans votre sac plastique.

Ma trousse de liquides comptabilise neuf produits comprenant des soins et du maquillage, certains utiles pour mon amoureux puisque je partage ma trousse avec lui car nous trouvons ce fonctionnement plus pratique.

Pour commencer, ma trousse de liquides contient :

— Une dose de 10 ml de masque nourrissant pour les cheveux Garnier. Le Hair Food est un masque 3 en 1 vegan que je vous recommande vivement : son odeur de banane est addictive, sa pose est pratique, son utilisation facile et la gamme de produit est ergonomique en fonction de la nature de la chevelure.

— Un tube de 28 ml de base de teint correctrice. Celle que je transporte provient de la marque Makeup Revolution London et je trouve son format pratique pour voyager. Son packaging est petit et compacte, son embout est fonctionnel et son application est facile mais je ne la trouve pas assez couvrante pour corriger mes imperfections. Cependant elle maintient vraiment bien le maquillage. Elle me sert surtout de base de teint et je la marie avec une poudre transparente pour avoir un semblant de bonne mine, sans perdre trop de temps dans la salle de bains durant le voyage.

— Un tube de 5 g de mascara Velvet Noir Major Volume de Marc Jacobs en teinte 10 noir. Ce mascara est un coup de cœur. Il surpasse largement le Better Than Sex de chez Too Faced que je portais haut dans mon cœur. Ce format est vraiment pratique pour voyager, le mascara est bien intense, son application est facile, sa brosse est top et il fait des cils simplement magnifiques. Un produit que je vous conseille.

— Un contenant de 50 ml de huile de coco pour enlever le maquillage. Cette huile est utile dans beaucoup de domaines : que ce soit dans les soins par exemple, pour la peau ou la chevelure, elle est pleine de bienfaits et est une amie naturelle. Elle me sert principalement pour cicatriser mes tatouages et les hydrater. Elle est aussi utile pour enlever naturellement le maquillage.

Une petite dose de Flower by Kenzo pour me parfumer. Ce parfum sent la rose bulgare, la violette de Parme, le musc blanc et la vanille.

— Un tube de 19 ml de dentifrice. Un indispensable.

Un flacon de 40 ml de gel douche. Celui que je prends dans ma trousse de voyage est un gel douche Le petit Marseillais senteur abricot et noisette. Je le prends pour mon amoureux car pour le moment je dois utiliser un gel douche neutre, je suis en pleine cicatrisation de mon dernier tatouage.

Une seconde dose de 40 ml de gel douche neutre pour mon tatouage. Pour nettoyer mon tatouage, je dois utiliser un savon neutre. Le mien est de la marque Neutraderm et est un gel douche micellaire protecteur. Son prix est imbattable, sa texture est top et son odeur addictive. Son format pompe habituel est vraiment pratique.

— Un second contenant de 50 ml de huile de coco pour mon tatouage. Mon tatoueur conseille ce produit que ce soit pendant la phase de cicatrisation et par la suite, pour entretenir ses tatouages. Cette huile favorise la cicatrisation et nourrit la peau en profondeur, elle est anti microbienne, minimise la sensation de tiraillements de la peau et minimise les envies de se gratter.

Ma trousse des solides contient beaucoup moins de choses que ma trousse des liquides car je ne me maquille presque pas en voyage. Je transporte notamment :

Un galet de shampooing solide Lush qui sent bon la lavande. Son petit nom est le Jumping Juniper, il permet de nourrir les cheveux et de distancer les lavages. Il sent vraiment bon mais je ne connais pas encore ses vrais bienfaits car ce sera mon premier essai sur place.

Des accessoires pour la chevelure. Je me suis pris quelques chouchous pour anticiper un cassage ou une perte.

Une brosse pour les cheveux dans ma valise. Un indispensable.

— Une poudre transparente. La mienne est la poudre transparente Sexy Mama de The Balm qui est connue dans le monde entier. Je tente de la creuser un peu plus pour la terminer. La teinte est parfaite, elle est poudreuse. Elle permet surtout de ne pas briller. Je la trouve bien mais sans plus : elle ne couvre pas assez et habille le teint en ne dissimulant pas les imperfections mais malheureusement ma peau est imparfaite, comme tout le monde. Je recherche quelque chose de plus couvrant habituellement et je la met sur mon fond de teint sec pour ne pas briller. En voyage, je ne recherche pas vraiment de couvrance mais plus un produit qui me permettra de ne pas briller, de uniformiser mon visage et pour le coup elle est parfaite dans ce domaine.

Un bronzer. Le bronzer que je prends en voyage est un de mes incontournables quand je me maquille, un gros coup de cœur. Le Snow Bunny Luminous Bronzer de chez Too Faced est une tuerie. Les diverses teintes sont magnifiques et le rendu sur la peau est grandiose. Je ne peux vraiment pas me passer de ce produit et je le prends toujours avec moi en vadrouille.

— Deux pinceaux de maquillage. Une brosse pour discipliner mes sourcils et courber mes cils et un pinceau poudre pour appliquer ma poudre transparente et mon bronzer.

— Une brosse pour me brosser les dents. Un indispensable.

mes indispensables pour voyager

Mes soins indispensables pour Amsterdam

Mes soins indispensables pour voyager

Et vous quels sont vos indispensables pour partir en voyage ?

12 tips pour voyager sans trop se ruiner.

Voyager est une passion pour beaucoup de personnes. Malheureusement cette passion demande beaucoup de ressources pour être accomplie. Dans cet article, je vous livre tout les tips que je met en place et vous partage toutes les erreurs que je ne commets pas pour voyager sans trop dilapider. Je suis une jeune femme qui adore partir, explorer, voyager me fait du bien mais je ne peut pas me permettre de claquer des milles et des cents dans un voyage car nous avons des projets qui nous demande une belle somme et qui prime sur cette envie de parcourir le monde.

Pour commencer, mon premier tips est de faire un budget voyage. Ce budget vous permettra de visualiser votre voyage et de prioriser vos diverses envies en fonction de la somme que vous voulez mettre dans chaque postes — moyen de transport pour partir, moyen de transport sur place, domicile, visites et restauration sur place… Pour notre voyage Amsterdamois notre budget ne devait pas franchir le seuil des 600 euros en comptant le vol et le domicile, les visites et le reste sur place comme les transports et la nourriture. Je souhaitais mettre moins de 350 euros dans le logement et le transport pour partir, visiter quelques endroits importants de la capitale pour 100 euros en comptant le pass des transports de la ville et me donner une limite de 150 euros sur place, que ce soit pour la restauration ou les souvenirs pour nous et nos proches. Notre voyage est de 406 euros pour une personne, pour le moment en ne comptant pas les 150 euros que je prendrais sur place.

Restreindre son temps de voyage. Partir moins longtemps vous permettra aussi de fuir votre environnement habituel et de respirer un autre air. Peu importe la longueur du voyage, le gain est similaire et cette astuce vous permet de voyager sans vous ruiner.

Acheter ses billets bien en avance. Nous partons en avril et nos billets sont pris depuis le 4 janvier. Plus vous prenez vos billets en avance, plus les prix sont bas. Pour Amsterdam par exemple, les prix les plus bas sont en janvier et en septembre. Pour Lisbonne, les prix les plus bas sont en janvier. Pour Barcelone, il vous faudra commencer vos recherches en septembre, octobre ou novembre. Pour conclure, le meilleur moment pour acheter vos billets est entre 16 et 24 semaines avant de partir.

Adapter son voyage en fonction des transports disponibles et les comparer. Nous habitons Toulouse et partons du 19 avril au 22 avril dans la capitale hollandaise. Notre voyage est court et nous avons pris un vol nous permettant de ne pas trop perdre de temps dans les transports et de visiter beaucoup plus la ville. Cependant je vous conseille de comparer les vols en fonction des terminaux qui sont proches de chez vous et prendre, par la suite, un transport (comme un train ou un bus) pour y aller, si le prix est plus avantageux que un vol classique. Vous gagnerez en argent mais perdrez en temps dans certaines situations.

Penser aux transports sur place. Les transports sur place sont un poids en plus dans le budget car les prix sont souvent dispendieux en fonction du moyen de transport que vous souhaitez utiliser. Je vous conseille fortement de vous renseigner avant de partir, sur les meilleurs moyens de transports de la ville et de vous prendre un abonnement au pass de transport correspondant au temps de votre visite dans la ville, si les transports en communs restent les transports les moins chers parmi les autres options. Pour notre voyage, nous prenons un pass de transport de 4 jours comprenant les transports en communs de la ville, qui nous revient moins chers que de prendre des tickets de transports tout les jours par exemple. Amsterdam est une ville qui limite les voitures et qui fonctionne avec les transports en communs et la marche.

Partir avec une simple valise cabine. Les compagnies facturent les bagages additionnels et les surplus de poids mais ne font habituellement pas payer les valises en cabine, on appelle cela la franchise de bagage. Partir avec une valise cabine permettrais de faire une affaire de 100 euros par bagage en soute.

Anticiper des snacks pour le voyage. Je suis une vraie gourmande et il est indispensable pour moi de pouvoir me rabattre sur un snack lorsque je ressens le besoin de manger. Les prix des boutiques environnantes sont souvent chers et faire des snacks est la meilleure solution pour ne pas gaspiller dans quelque chose de futile. Acheter des snacks sur place peut facilement se contourner avec une bonne organisation avant le voyage.

Opter pour un logement de particulier. Personnellement je ne jure que par le site Airbnb pour louer un logement sur place. Les locations sont abordables tout en incluant des prestations comparables aux auberges comme le petit déjeuner, par exemple, proposé par les meilleurs logeurs.

Passer par les sites de cashback pour louer votre chambre. Je vous conseille notamment Igraal et Ebuyclub qui sont deux sites de cashback qui sont en partenariat avec quelques compagnies de voyage connues comme Booking par exemple. Le premier propose quelques choix concernant les voyages. Le second compte 390 marchands dans cette partie, que ce soit pour les locations de voiture, le logement ou encore les vols avec des partenariats avec des sites tels que Accorhotels, Promovacances et Lastminute, par exemple.

Se renseigner sur les moyens de paiement en fonction du pays de voyage. Amsterdam est une ville avec beaucoup de restaurants qui ne prennent pas toujours la carte bleue ni le liquide. Certaines enseignes vous facturent aussi des frais si vous souhaitez payer en carte bleue. Je vous conseille donc de bien vous renseigner et de prendre plusieurs moyens de paiements pour ne pas engendrer de frais accessoires ou vous retrouver sans argent pour payer votre repas.

Retirer avant de partir. Si vous partez dans un endroit qui autorise tout les types de paiement je vous conseille de retirer votre argent avant de partir. Cela vous permettra de mieux manier votre budget et de respecter le budget que vous avez mis en place.

Ne pas visiter que des sites touristiques. Vouloir visiter un pays en fonction de ces incontournables est une action normale. Je pense cependant que vous ne devriez pas vous contenter seulement des sites touristiques mais creuser plus loin car ce ne sont pas les seuls lieux qui font le charme de votre destination et vous pourriez faire de belles trouvailles plus typiques par exemple. Beaucoup de belles choses sont gratuites. Amsterdam regorge de lieux gratuits : le jardin botanique Plantage Middenlaan et ses serres de verres contenant des papillons, le FoodHallen superbement moderne avec ses stands de cuisine du monde, le Amsterdam Cheese Museum et ses fromages typiques.

Des millions de tips existent pour voyager sans vendre un rein mais je voulais vraiment vous partager des astuces que je connais bien car je les utilise pour partir. Ce billet inaugure un lot de nouveaux articles parlant de mes voyages et mes astuces pour voyager. Vous les retrouverez tout le long du mois sur le blog car je pars en vacances durant cette période.

Quelles sont vos astuces pour voyager sans vous ruiner ?

Pourquoi et comment je suis devenue végétalienne ?

Ce mois-ci cela fait deux ans que je suis végétarienne et neuf mois que je suis devenue végétalienne. Je voulais vous expliquer tout mon amour pour les animaux dans cet article, ainsi que toutes les raisons qui ont fait que je suis devenue, à la fin de mon cheminement, végétalienne.

Avant de commencer mon article, je souhaite que vous sachiez que je ne vous demande pas de faire comme moi et que mon article n’est pas sur mon blog pour ça. Je suis une personne qui aime débattre sur des sujets divers et variés. Je suis une personne qui ne juge pas son prochain et qui ne me permettrait jamais de remettre en cause les choix des autres, si mes propres choix sont respectés.

Je ne tolérerais aucuns commentaires poussant à la haine et je vous demanderais beaucoup de bienveillance, à mon égard et à celui des diverses personnes qui laisseront un commentaire. Notre avis nous est propre, il n’est pas universel.

Végétarien - Végétalien - Vegan _ quelles sont les différences _

Une personne végétarienne ne consomme pas de chair animale, que ce soit de la viande ou du poisson. Il consomme cependant le reste des produits issus des animaux comme les produits laitiers et le miel. Cependant un végétarien ne consomme pas certains fromages parce que certains fromages sont faits à base de présure animale extraite de la caillette de jeunes ruminants – comme le parmesan par exemple et tout les fromages labellisés AOP.

Un végétalien ne consomme aucuns POA – pas de viandes, de produits laitiers, de fromages, de fruits de mers, de miels.

Le véganisme ne se caractérise pas seulement par un régime alimentaire. Ce mode de vie est beaucoup plus vaste et consiste à enlever tout produits issus des animaux – que ce soit le cuir, la fourrure, les cosmétiques testés, les cirques et les zoos, aucunes exploitations animales.

Végétarien - Végétalien - Vegan _ quelles sont les différences _-1

Petite, je ne mangeais jamais beaucoup de viande, le poisson me dégoûtait également. En parallèle, les animaux étaient mes meilleurs amis : je rêvais de devenir vétérinaire et adorais jouer avec les bêtes à poils, comme les chiens et les chats. Je grandissais entourée par des lapins et autres rongeurs, des poissons et des chats.

En grandissant je me suis mise à un peu plus apprécier la viande, notamment la charcuterie et le boudin blanc. Le reste me dégoûtait, gustativement. Je sélectionnais minutieusement les animaux que je mangeais : je ne voulais pas manger des animaux dit domestiques, comme le cheval et le lapin ; je ne pouvais pas mangeais des animaux que je trouvais mignons. Je mangeais ma viande bien cuite, semelle et je triais les veines du poulet quand je le mangeais. Le sang me dégoûtait. Manger un animal était une épreuve pour moi. Je ne mangeais jamais du poisson, mis à part du poisson pané, de temps en temps, des coquilles st-jacques, pour les grandes occasions, et un peu de saumon.

Je suis une grande passionnée de cuisine et adore me pencher sur de nouveaux aliments et tester des alternatives. Je me suis intéressée au bio, ai découvert les magasins bio et le tofu nature. Je me suis mise à goûter des alternatives à la viande, par curiosité. Mon cheminement commençait à germer dans ma tête, sans même que je ne le veuille.

Le déclic a eu lieu quand je suis devenue majeure. Je me suis dis que plus personne ne pouvait choisir à ma place et me dicter la vie que je voulais mener. Je suis donc devenue végétarienne, après des discussions bienveillantes avec mes parents et mon copain et de longues recherches de mon côté.

Végétarien - Végétalien - Vegan _ quelles sont les différences _-2

Je suis devenue végétalienne pour être en accord avec mes convictions, de manière concrète. Je me suis rendue compte que, malgré mon végétarisme, je participais quand même à exploiter les animaux en consommant du fromage et des œufs, dernier produits que je consommais de temps en temps durant mon végétarisme.

Ma transition a été compliquée, me séparer du fromage a été très difficile. Manger du fromage était ma nourriture « doudou » quand mon moral était au plus bas. Cela a été vraiment difficile pour moi de me sevrer de ça et de me rattacher à autre chose.

En étant végétarienne, je ne mangeais déjà plus de beurre, de lait et de crème fraîche. Je ne consommais pas de miel et de fruits de mer, également. Ma transition a seulement été compliqué pour le fromage puisque je prenais déjà des laits végétaux et autres crèmes végétales pour ma cuisine de tout les jours.

Végétarien - Végétalien - Vegan _ quelles sont les différences _-3

Les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis. Les animaux sont une passion et cette raison explique totalement mon choix alimentaire. Je trouve le fait de tuer un animal inhumain. Les conditions dans lesquelles sont abattus les animaux sont scandaleuses. Ils ne méritent pas ça. Les animaux sont mes semblables. Un animal est un être vivant avec un système nerveux. Un animal est un être sentient, ressentant la douleur, la joie, tout comme nous. Je vois tout cela à travers leurs yeux quand je les regarde.

En parallèle, je déteste le goût de la viande. Je ne ressens aucun plaisir gustatif à manger de la viande ou du poisson. Les œufs me dégoûtent et je digérais très mal les laitages, me causant des maux de ventre atroces et des diarrhées. Manger des POA ne me manque pas.

Végétarien - Végétalien - Vegan _ quelles sont les différences _-4

Je pense que les avantages et les inconvénients sont propres à chacun, je vais donc vous parler en mon nom dans cette partie.

Je me sens plus en adéquation avec moi-même. Je me sens bien dans ma tête et bien dans mon corps. Je me sens plus en forme que quand mon alimentation était une alimentation classique, omnivore, également. Je ne participe plus à la souffrance animale et ça compte beaucoup pour moi.

Je découvre de nouveaux ingrédients et de nouvelles façons de cuisiner. La nourriture végétale est très variée et il existe beaucoup de recettes faciles et complètes à faire. Je me suis ouverte aux cuisines du monde et à des ingrédients peu communs. Je ne cesse de assimiler tout les jours de nouvelles choses sur le végétarisme et le véganisme.

Mes maux de ventre ont désormais disparu – mais je dois quand même vous avouer que au début de mon végétarisme, j’étais parfois ballonnée à cause des légumineuses et de leur richesse en fibres.

Je me suis mise à perdre beaucoup de poids rapidement ce qui peut sembler dangereux mais qui reste normal dans mon cas. Mon médecin est parfaitement au courant de mon choix alimentaire et effectue un suivi semestriel de mon état de santé. Mon poids est stable maintenant. Je mange le plus sainement et équilibré possible, je me complèmente en vitamines B12 et également en 23 minéraux divers mais cette seconde prise reste facultative. La vitamine B12 est obligatoire pour toutes personnes ne mangeant pas de viande, par contre.

Mis à part le regard de certaines personnes, les jugements et les moqueries que je peux recevoir parfois, je ne vois pas de mauvais points à cette alimentation. Certaines personnes se permettent de juger mon assiette, de me prendre de haut avec des arguments bidons et inexacts. Mon temps est précieux et je ne leur accorde plus. Chacun son assiette, chacun ses choix. Je ne suis pas une personne qui juge une autre personne à ce que elle mange, ça serait contre productif. De plus, rien ne sers de débattre quand nos sources ne sont pas fiables.

Le manque de diversification chez les restaurateurs est un détail selon moi mais je me devais, quand même, de vous le mentionner. Certaines enseignes se sont mises au vegan mais certaines autres ne comprennent pas que le marché est à prendre. Je félicite cependant les alternatives végétariennes disponibles dans les grandes surfaces – et pas seulement en magasin bio – malgré de grands manques de référence vegan pour la plupart des établissements. Et je félicite également les enseignes qui proposent des plats végétariens à leurs cartes. Je note cependant que il est plus « facile » de manger salé, en dehors, parce que nous pouvons demander à prendre seulement des accompagnements, par exemple, plutôt que de grignoter une sucrerie, ce qui est plus rare à trouver – même si Starbucks a lancée une délicieuse barre de céréales vegan : la Vegan Dark Chocolate & Hazelnut Bar. Je trouve toujours de quoi me nourrir, malgré tout, en prenant divers accompagnements à la carte.

Nous avons seulement mangé une fois dans un restaurant classique où je me suis régalée du plat au dessert en mangeant un vrai repas complet. Ce restaurant se nomme le Mandala Café pour ceux que ça intéresse et se trouve à St-Girons. Je me suis délectée de la soupe du soleil en entrée, avec comme accompagnement un pistou à tomber par terre, un curry de tofu en plat et une mousse lavande et framboise au tofu soyeux qui était étonnante mais super bonne, en dessert. Ce qui me séduit avec ce restaurant est le fait de pouvoir manger vegan et omnivore, du début à la fin. Je souhaiterais beaucoup que le principe se démocratise.


Je me livre encore un peu plus à vous dans cet article, en espérant que mon billet ne vexera personne. Je serais ravie de partager avec vous dans les commentaires et de répondre à vos questions, si vous en avez !

Je vous remercie par avance de votre bienveillance et je souhaiterais féliciter toutes les personnes qui se préoccupent de la cause animale, à leur échelle, que ce soit en limitant leur consommation de viande, en faisant attention à la provenance des produits de beauté utilisés, en privilégiant des textiles non issus des animaux et naturels, en devenant végétarien et vegan. Les animaux ne peuvent pas parler, il est important que nos voix se fassent entendre, pour eux. Un pas est un pas, peu importe sa portée, vous pouvez être fier de vous.

logo

Tatouages : mes histoires, mes significations et mes futurs projets.

Encrer sur ma peau des maux ancrés.

Le tatouage est un art unique qui se libère en fonction de la personne tatouée. Il reflète une personnalité et exprime des maux cachés. Se faire tatouer permet de se distinguer des autres et de devenir une personne unique, à part entière. Je suis tatouée et cette décision a été la meilleure de toute ma vie. Voir mon corps tatoué me permet de me le réapproprier et de le regarder avec un œil nouveau. Mes tatouages me permettent de me sentir confiante.

Ce billet est dédié à mes tatouages. Je vous explique leurs symboliques et je vous partage mes conseils avant que vous ne sautiez le pas à votre tour.

Je crois que une des raisons principales pour lesquelles je me fais tatouer est la douleur que cela engendre. Cette douleur me soulage. Je perçois le tatouage comme un moyen de traiter mes maux et de mieux aller. En ayant espoir, que cette douleur prendra avec elle toute la douleur qui est en moi et me brise.

Mon premier tatouage est une calligraphie verticale sur le bas de mon poignet gauche. Il est écrit god dans une calligraphie tout en longueur. Je voulais cette petite pièce depuis de nombreuses années et elle a une symbolique forte. Dieu est très important pour moi et à été présent dans un moment passé qui a été très difficile. Dieu est mon sauveur, il a réussi à me sauver de moi-même et de ma volonté de mettre fin à ma vie. Je me suis rendue compte que chaque personne sur cette planète a une mission à réaliser et que nous sommes tous importants pour notre seigneur. Je me dois de vivre pour réussir ma mission de vie. Croire en Dieu a été la seule chose qui a réussi à me maintenir en vie quand je ne croyais plus en rien ni en personne. Ce tatouage est piqué à un endroit visible de moi-même. Derrière ce tatouage, la symbolique est extrêmement forte. Il est présent dans le but de me rappeler cette période éteinte de ma vie, il me remémore le fait que Dieu reste, assure mes arrières et que il sera toujours avec moi dans les épreuves les plus sombres que je serais amenée à traverser. Je contemple souvent mon tatouage, je le trouve magnifique et plein de positivité, le regarder me donne la force nécessaire pour me battre et affronter les durs coups de la vie, tout en ayant la volonté de croire que la situation pourra être arrangée. Il est sans aucun doute, imparfait mais je trouve que ses imperfections lui donnent un charme. Il est mon préféré, le restera et je sais que je ne le regretterais absolument jamais.

Mes quatre seconds tatouages sont des symboles ésotériques grecs : je me suis fait tatouer les symboles de la Lune, Jupiter, Pluton et Mercure. En astrologie ésotérique, la Lune est une planète morte : elle représente les habitudes à dépasser pour avancer, le passé et elle est également un élément sécuritaire. Jupiter symbolise la croissance de la sagesse, elle conduit à une plus vaste conscience de notre esprit. Pluton apporte la mort des anciennes structures et élimine tout les poisons psychiques et physiques du système énergétique humain. Mercure est le lien entre notre esprit et notre personnalité, permet de faire communiquer notre esprit avec ses autres véhicules. Ils sont en symétriques sur mes bras au dessus et en dessous de la pliure de mon coude. Je souhaiterais me les faire recouvrir ou retoucher. Je ne regrette pas leurs significations mais je regrette le salon de tatouage qui nous a fait ces tatouages. Mon encre est bleutée, les traits sont grossiers… Du grand ratage.

Mon dernier tatouage est une calligraphie horizontale et est ma pièce la plus imposante. Le mot antarès est posé sur mon avant-bras droit entre deux grains de beauté. Ce tatouage est un tatouage dédié à mes parents qui sont tout les deux du même signe astrologique. Antarès est en rapport avec la constellation du Scorpion car elle est le nom de son étoile principale la plus brillante. Sa signification est recherchée. Je voulais un tatouage en rapport avec mes parents et je souhaitais quelque chose de subtil et avec une symbolique douce. Je voulais que ce tatouage soit comme une énigme pour la personne qui le regarde et que sa symbolique reste personnelle.

Mon dernier tatouage est un petit 9 tatoué sur le côté de mon poignet gauche. Il symbolise simplement mon chiffre porte chance et est aussi en rapport avec K. car ce chiffre a une place importante dans notre couple : nous nous sommes mis ensembles un 9 juillet et depuis ce chiffre accompagne ma vie.

Je dois vous avouer que mes tatouages sont indolores. Lorsque le tatouage demande des formes arrondis et du remplissage, on pourrait presque comparer ça aux griffures de chat. Je trouve cette douleur amplement supportable. Par contre, je ne connais pas de douleurs diverses concernant les tatouages car tout mes tatouages sont sur une seule et unique zone. Je ne suis donc pas une experte au niveau de la douleur.

Je ne souhaite pas vous partager dans cet article les deux artistes qui ont fait mes deux premiers tatouages car ce sont des personnes qui ne sont vraiment pas professionnelles que ce soit dans la manœuvre ou dans le suivi du tatouage. En revanche, mes deux derniers tatouages sont des créations du tatoueur Uncle Ben Tattoo qui tatoue sur Blagnac dans son propre salon de tatouage. Ben est un amoureux des lettres et de la calligraphie. Il tatoue et customise des sneackers sur demande, il expose ses œuvres et celles de son frangin dans son shop et les met en vente. Il aime partager ses passions et cela se ressent quand on discute avec le jeune homme. Je vous laisse ses informations principales en bas si vous souhaitez le contacter car je vous le recommande.

Uncle Ben Tattoo :

Mail : Information.

Tel : Information.

Se tatouer est un acte durable. Les techniques pour faire retirer un tatouage sont douloureuses et laisseront une trace sur votre peau ineffaçable. Je vous conseille de bien analyser votre projet et de le reprendre plusieurs fois avant de vous faire tatouer. Le dessin doit vous parler, vous devez choisir le style de calligraphie, son emplacement et retrouver la signification que vous voulez transmettre dans votre tatouage.

Personnellement mes tatouages ont toujours une symbolique importante. Pour concevoir mon tatouage, je me base toujours sur cette symbolique et je travaille autour en explorant plusieurs pistes qui pourraient me plaire. Je note mes envies sur un carnet et je me concentre sur plusieurs brouillons avant de construire le projet qui trouvera sa place sur ma peau.

Ensuite, vous allez devoir trouver un tatoueur. Je vous conseille de prendre votre temps et de comparer le travail de plusieurs tatoueurs avant de vous prononcer. Certains tatoueurs ne font que du ornemental par exemple car ils sont experts dans ce domaine. Le meilleur conseil que je puisse vous donner, ce serait de trouver un tatoueur en fonction du style de tatouage que vous souhaitez car le tatoueur prendra plus de plaisir en vous le faisant et comprendra mieux vos attentes car il est expert dans ce domaine en particulier. Je vous conseille aussi de mettre le prix dans votre tatouage.

Pour terminer, vous allez devoir suivre un traitement strict tout le long de votre cicatrisation dans le but de correctement cicatriser.

Vous devez obligatoirement vous laver les mains avant de toucher votre tatouage.

Vous devez ensuite faire vos soins entre deux et cinq fois par jours en nettoyant votre tatouage avec un savon au ph neutre et hydrater la zone avec un corps gras mais sans trop en appliquer car le tatouage doit respirer.

Personnellement je suis une adepte de noix de coco en guise de soin car son huile hydrate en profondeur, soulage les irritations de la peau et est une alternative naturelle. Je vous la recommande vivement en utilisation quotidienne, pour la cicatrisation et la vieillesse du tatouage.

Pour clore cette partie, je souhaitais vous parler du contrecoup psychologique que peut engendrer un tatouage. Je me permet de vous parler de ce sujet car je connais cette situation douloureuse. Vous allez devoir faire le deuil de votre peau vierge. Cette phase est normale mais elle peut vous faire culpabiliser et regretter totalement votre tatouage. Je vous conseille de parler de votre situation autour de vous si cela vous arrive et de ne pas trop stresser, votre cerveau doit simplement comprendre ce changement durable.

Je pense que je traverse actuellement une mauvaise phase de ma vie, la maladie est en train de me tuer. Je voudrais illustrer le dernier point de cette histoire. Pour me sentir libre et reprendre mon ascendant sur cette maladie.

Je pensais me faire tatouer un petit bouquet de tulipes dans un esprit minimaliste. Je voudrais poser une annotation en suivant les courbes du bouquet et souhaiterais une phrase telle que « même coupée, elle continue de croître » car les tulipes continue de se développer, même une fois coupée. Je voudrais tellement leur ressembler. Ce projet est important pour moi car il symbolise la dépression et le fait que je peux me sortir de cette maladie mentale. Les tulipes sont aussi un des symboles populaires de Amsterdam et ce voyage est un de mes buts de cette année car je suis convaincue que partir, explorer, voyager loin de notre chez nous ne pourra amener que des bonnes ondes dans ma vie et dans mon cœur.

Je dois encore regarder quelle calligraphie je souhaiterais utiliser. Parler de mon projet avec Ben et examiner mon budget avant de pouvoir porter ce beau projet sur mon bras droit ou gauche, je ne sais pas encore.

Vous vous en doutez je veux beaucoup de petits tatouages sur les bras et je souhaiterais avoir une manchette. Pour le moment je me concentre sur cette zone et je verrais plus tard si je souhaite tatouer une ou plusieurs autres parties de mon corps ou ne plus y toucher. Je verrais en fonction de mes petits frissons et grosses douleurs mais en attendant je ne veux rien de plus au monde que ce bouquet de tulipes minimaliste.


Et vous ? Vous avez des tatouages ? Quelles sont leurs symboliques ?

Choisir.

Nous avons tous le pouvoir de choisir. Choisir notre prochain repas et notre programme du soir. Mais ce que nous ne pouvons pas choisir, ce sont les personnes qui nous choisissent dans leurs vies et que nous choisissons pour vivre. Nous rencontrons des gens brillants et formons des liens avec ces personnes mais une seule de nos rencontres deviendra notre compagnon de vie.

Nous sommes libre de choisir qui nous aimons et nous sommes libre de déterminer ce qui est bon pour notre personne.

Nous sommes tous un destin qui doit accorder ses convictions bien distinctes avec un autre destin et trouver dans chacune de nos deux vies des choses qui nous rapprocheront et nous feront nous aimer sans limites.

Cette personne nous donnera tout et fera de son meilleur pour que nous ne manquions jamais de rien en se battant pour notre foyer.

Cette personne choisira notre monde et le rendra meilleur, malgré les intempéries et les agressions extérieures.

Vous connaissez cette personne ? Cette personne qui vous fera pleurer parfois et rire aux éclats souvent mais qui se punira toutes les fois où ses sentiments maladroits vous ont fait peur.

Cette personne teinte ma vie de petites victoires et grands souvenirs. Cette personne est 1658 jours de matins et de soirs et je ne regrette pas de constamment la choisir pour vivre de nouvelles aventures parce que je ne voudrais personne de semblable pour poursuivre ma vie et poursuivre mon livre. K.