Estomper ses peurs concernant son avenir en épargnant | La règle du 50-20-30. 

Bonjour à tous.

Comme vous avez pu le lire lors de mon dernier article, je souhaite vous proposer des articles traitant du développement personnel. Je reviens notamment ce matin, avec un article qui pose la thématique suivante : « Comment gérer son argent ? » et je souhaite vous parlez pour commencer de quelques unes de mes inquiétudes concernant mon avenir et de la règle du 50-20-30 qui a changé ma vie, dès son application dans ma vie le mois dernier.

 
Je suis de plus en plus incertaine concernant mon avenir et mes yeux abritent la peur, je ne nie pas les faits. La peur est omniprésente chez moi parce que elle est bercée par les incertitudes quotidiennes. En ce moment, notamment, beaucoup de choses vont changer en France et notamment dans les finances des français. L’état français décide entre autre de retirer des sous à des personnes qui ne demandent rien, qui veulent mettre de côté pour un meilleur avenir, une maison, un projet, un rêve, peut être même pour obtenir un substitut de retraite, retraite qui sera inexistante pour la plupart des jeunes car les poches sont et resteront vides. Nous trimons pour avoir tout le patrimoine que nous avons et on se permet de nous en prendre une poignée.
Je ne suis pas le genre de personnes à me plaindre régulièrement vis à vis de la vie que je mène puisque ma vie est plutôt classique, je travaille comme tout le monde et je suis en contrat depuis deux mois dans le magasin où je faisais mon apprentissage en vente, tout ça en étant très jeune. Mon avenir me fait tout simplement peur car je me dis que je ne pourrais peut être jamais acheter une maison avec mon compagnon, je me dis que tout cet argent que je touche, que je me fais violence à mettre de côté chaque mois ne me servira peut être à rien construire.

Et si cet argent ne me permettait de rien posséder ?

De ne pas pouvoir développer un projet de job ?

Et si cet argent ne me permet que de survivre après mes années de labeurs, à la prise de la « retraite » ?

Mon avant moi actuel ne connaissais pas les mêmes craintes et ne se souciais pas de la valeur que ça pouvez avoir. Je viens de comprendre que pendant deux ans à gagner un salaire minuscule, certes, mais un salaire quand même, mes choix ont été désastreux. Je me permettais de dépenser la moitié de mon salaire dans des habits que je jetais un mois après car je voulais toujours plus. Tout ça sans me soucier une seule seconde de mes gestes et de mon trop vouloir maladif, de manières bêtes et irréfléchies, en rêvant du fait que je serais récompensée par une somme tombant du ciel tout les mois après cinquante années de labeurs au travail, sans une seule fois me dire que je devrais mettre de côté pour un plus bel avenir et en mettant de côté des sous sur mon compte tout les 36 du mois.

 
Je suis devenue une meilleure version de moi-même en décidant de changer mes habitudes envers mon argent. Je suis passée à la vitesse supérieure en début de mois de septembre, en me rendant compte un peu plus des choses. Je me suis intéressée de près à une jeune femme qui se nomme « Bliss & Benefits »  et qui fait du contenu très intéressant. Ses vidéos sont simples et aident à mieux gérer plusieurs plans de notre vie, notamment la catégorie épargne et argent. Je me suis retrouvée inspirée par une de ses vidéos qui parlait justement de la méthode dont je vais moi-même vous parler dans cet article, la méthode du 50-20-30. Cette règle me permet un pas serein vers mon avenir, à mon rythme et me permet de faire des économies tout en ne me sentant pas oppressé par les contraintes et en étant libre avec mon argent. La méthode démontre que même avec un salaire minime, on peut faire des économies sur la durée et épargner chaque mois.

Je vous en dis plus dès à présent !

140214_899A08_portrait_HD_1

La méthode du 50-20-30 consiste à définir trois catégories et à départager ces catégories en plusieurs budgets différents en fonction du pourcentage du salaire qui est accordé aux différentes catégories. La première catégorie est la catégorie des dépenses obligatoires : loyer, courses, assurance voiture et essence. La seconde catégorie est une catégorie qui convient aux achats dit « futiles » : voyage, vêtements et sorties. La troisième est une des catégories les plus importantes, économiquement parlant, puisque cette catégorie est dédiée aux placements de sous dans les différents comptes que nous pouvons avoir : PEL, Livret A, Livret jeune.

 
Je me suis appropriée cette règle afin de créer une méthode qui convient à mes besoins. Ma première catégorie englobe 20% de mon salaire, ma seconde catégorie, tout comme ma troisième, englobe 30% de mon salaire, ce qui me permet de garder 20% de mon salaire sur mon compte courant en cas de dépannage éventuel.
Je suis partis sur une base de salaire de 1000 euros au mois de septembre, en prenant soin de toujours choisir un budget inférieur à mes revenus.

 

Septembre :
1 : Dépenses OBLIGATOIRES : 200 euros :
• Courses : 80 euros.
• Essence : 70 euros.
• Assurance : 42,06 euros.
2 : Dépenses FUTILES : 300 euros.
• Voyage : 150 euros.
• Vêtements : 75 euros.
• Sorties : 75 euros.
3 : PLACEMENTS : 300 euros.
• PEL : 150 euros.
• Livret Jeune : 100 euros.
• Livret A : 50 euros.

 

Comme vous pouvez le voir, la méthode est très facile à réaliser et à reproduire, en ajustant ses budgets en fonction de son salaire chaque mois et en fonction des différents budgets divisés dans les catégories, le but étant de gérer au mieux son argent selon ses envies. Je ne jure que par les paiements avec du liquide désormais, cependant, ma carte bancaire me sert quand je dois effectuer des paiements automatiques comme lorsque je met mon essence. Je fais mes courses avec une enveloppe et mes sorties se font également avec du liquide. Le budget concernant mon assurance voiture est tout les mois prélevé sur mon compte. Je bascule tout les mois, sur mon application smartphone, mon budget placement. Pour terminer, je retire tout les mois mon argent pour les voyages que je conserve dans une jarre à la maison et mon budget fringues reste sur mon compte courant puisque je fais mes achats sur le net.

Et vous, quels sont vos craintes et vos inquiétudes vis à vis de votre avenir ? Pensez-vous, comme moi, que nous devrions épargner afin de subvenir à une quelconque retraite ? Mettez-vous de côté tout les mois ? Quel est la méthode que vous utilisez au quotidien afin de gérer votre budget du mois ? Connaissiez-vous la règle du 50-20-30 ?

Merci à vous tous d’avoir pris le temps de lire mon article. Je vous souhaite de passer une très bonne semaine !

image3xxl-1

Publicités

Cette fois est la dernière.

En cette soirée de septembre, après de nombreux combats acharnés, de rechutes, de pleurs, angoissée, je me décide enfin à changer de vie et à sortir de ma zone de confort. Après une énième remarque à mon sujet concernant mon travail, je me suis décidée à quitter mon travail actuel pour du mieux, du plus épanouissant. Je ne me remet pas de cette phrase prononcé à mon encontre à une personne proche et qui me fend terriblement le cœur. Je ne suis donc que la fille remplaçante, qui se sacrifie pour son travail et qui sacrifie sa vie de couple et sa santé pour des pourritures, sans une seule fois broncher, sans ne rien dire malgré les remarques et le manque de gratitude à mon égard pour tout ce que je fais pour cet établissement. Cette fois est la dernière. Je ne suis pas la fille à jeter quand on trouve mieux, si je souhaite partir, je prends la porte. Je suis un être humain pourvu de sentiments, un être humain profondément blessé par les mots qui sortent de sa bouche, je suis un être humain détruit par une personne qui ne vaut rien, qui macère dans le mauvais et le malsain, je suis un être humain qui ne possède plus aucune confiance en lui. Je me sens nulle, incompétente, profondément nulle dans toutes les catégories de ma vie, que ce soit dans ma vie de couple ou dans ma vie professionnelle. Je me sens tellement découragée que je pense que je ne serais jamais assez bien pour une autre entreprise. Je ne pensais pas que une personne pouvait autant détruire une autre personne. Cette femme a détruit toute ma confiance en moi, cette femme a enchaîné remarques désobligeantes sur remarques désobligeantes tout au long de ma scolarité en ne se préoccupant pas une seule seconde de ma fragilité. En cette soirée de septembre, je suis détruite, cette phrase prononcée hante mes pensées.

En cette soirée de septembre, je vous reviens en forme, sans prise de tête, avec un nouveau départ pour le blog. Je ne me donne pas de directives, pas de dates de publications, pas de pression, seulement une envie de refaire éclore la passion qui se secoue en moi. Je ne sais pas ce qui se passe dans ma tête, la direction que je dois emprunter dans ma vie et surtout je ne sais pas pourquoi je fais autant de bêtises. Mon monde se meurt devant mes yeux. La vérité est que je manque cruellement de courage pour faire autre chose que travailler et que mon inspiration ne veut plus venir à moi, elle a décidé de couper les ponts et de me laisser seule devant une page de brouillon, gribouillée, arrachée. Je me sens prête à franchir de nouvelles barrières avec vous mais sans continuer avec une passion qui ne soit pas étincelante parce que je veux pouvoir faire les choses biens, briller et épanouir tout les plans de ma vie. Je veux continuer mon blog en oubliant ces soucis qui tournent en boucle dans mon esprit sans jamais marquer un temps de pause et auxquels je me permet de donner trop de bonnes énergies que je pourrais mettre milles fois mieux dans autre chose. Je voudrais juste parler de développement personnel ici, comme je pouvais le faire parfois sur mon tout premier blog car le sujet est vaste et très intéressant, ce sont des articles que je me plait à lire chez les autres et que je me plait à écrire également.

Prenez bien soin de vous, souvenez-vous du fait que la vie est belle mais que tout les jours qui la compose ne peuvent pas tous être beaux. 




À très bientôt.

Too Faced, le nouveau grâal de la beauté ?

On se retrouve sur Dark Jean, Black Shirt, Dusky Shoes, pour parler d’une marque de beauté que j’adore, dont je possède pas mal de produits et qui compte parmi le top three de mes marques favorites, j’ai cité : Too Faced. Mon but à travers cet article est de vous faire découvrir ou redécouvrir une marque à travers ses best-sellers et ses moins bons produits afin de vous aiguiller au mieux pour un futur achat. Je m’attaque donc à Too Faced qui est sur le podium de mes marques favorites, constamment en concurrence avec la marque The Balm, dont on reparlera plus tard sur le blog. Je suis tombée amoureuse de cette marque à la simple vue de leurs packagings mignons et rétros, souvent dans les tons pastels et dorés. Les produits Too Faced ont toujours eu le don de convenir à mes besoins et de ne jamais me rendre septique ou triste d’avoir acheté un de leur produit de maquillage. Je suis à 100% satisfaite de la marque, d’autant plus qu’elle plaît à mon éthique puisque elle est non testé sur les animaux, c’est pourquoi je vous en parle aujourd’hui. De plus, leur site Internet regorge de tutoriel intéressant, reprenant plusieurs thèmes communs en mettant en valeur leurs différents produits, une belle façon de trouver l’inspiration !

dsc09364dsc09271dsc09302dsc09321dsc09323dsc09349dsc09362

Pour commencer, j’ai la base à maquillage Hangover Primer. Son application est vraiment simple, il suffit d’en appliquer sur l’ensemble du visage en tapotant les quelques excès de produit avec le doigt, d’attendre quelques secondes que la peau absorbe parfaitement le produit avant d’appliquer son fond de teint. Je ne m’en sers que très rarement car ce n’est pas le produit qui m’est le plus utile et qui fait partie de manière récurrente de ma routine mais, pour l’avoir déjà utilisé quelques fois, je trouve qu’elle fait bien son job.

Ensuite, la base à paupières Shadow Insurrance, qui est une base siliconée que j’aime beaucoup, permettant une longues tenues des fards et une intensité des couleurs et du rendu sur la paupière. Je m’en sers très souvent pour faire durer dans le temps mes ombres à paupières. La technique d’application est la même que pour le primer, l’aspect est très crémeux. Je suis très contente de ce produit, je ne jure que par cette base à paupières désormais, elle s’est fait une place dans ma routine pour les yeux.

Gros craquage de mon côté avec le fond de teint Born This Way ! Un investissement que je ne regrette pas du tout puisque ce fond de teint à une couvrance du tonnerre et une teinte qui est parfaite pour ma carnation. De plus, il ne fait pas un effet plâtre et il est très agréable à appliquer et à utiliser, que ce soit avec un beauty blender ou avec un pinceau. Je vous le recommande à 1000% !

J’ai également pu tester deux Poudre de soleil en deux teintes diffèrentes, Chocolate Soleil et Milk Chocolate. Je ne suis pas fan de contouring et je pensais que ces deux bronzers ne me serviraient jamais et qu’ils finiraient dans mon placard ou fièrement sur mes yeux en remplacement d’un fard à paupières. J’ai adoré les utiliser en temps qu’ombres à paupières parce que je trouve les ombres à paupières mattes très jolies sur les yeux, cependant, je me suis mise au contouring, que je pratique très rarement et j’adore le côté bonne mine qu’ils apportent à ma peau blanche. Le rendu est harmonieux, tout en n’étant pas trop voyant. Je n’ai pas noté de chutes de poudres. Je suis très satisfaite de ce produit et de la belle découverte qu’il a emmené. Je le rachèterais les yeux fermés quand mes échantillons rendront l’âme.

Dernier produit pour habiller mon teint, l’enlumineur visage Candlelight Glow en teinte Rosy. Je suis loin d’aimer les enlumineurs, je trouve ça beau sur les autres mais je ne vois pas ça sur moi et je n’ai donc utiliser celui-ci qu’une fois. Je ne voue pas de culte à ce produit mais je trouve les détails du produits magnifiques, les sortes de gravures dessinées sur la poudre en font un vrai bijou.

On peut trouver dans mon rangement maquillage deux palettes Too Faced, l’une se plaçant parmi les meilleures ventes, l’autre dans la catégorie offre limité.

Pour commencer, je vous parle d’une des trois palettes aux senteurs de chocolat, il s’agit de la palette yeux Chocolate Bar. Parfaite pour l’automne et l’hiver, notamment avec ses tons marrons et bordeaux, c’est une palette sans artifice qui permet de se la jouer sage ou plus travaillée. Mes teintes favorites sont Amaretto, Candied Violet, Black Forest Truffle, Marzipan, Salted Caramel, Gilded Ganache, Hazelnut et Crème brulée. Pratiquement toutes !

Seconde palette et de loin celle que je préféré, la palette Pepermint Mocha provenant de la collection Grande Hotel Café dont je suis totalement amoureuse. Je fais des compositions folles avec cette palette, des maquillages magnifiques, je suis pleine d’éloges, ça se voit, et je n’hésiterais pas à me ruer sur la collection Too Faced de Noël dés sa sortie le Noël prochain. Dans toutes les teintes confondues des palettes de cette collection, mes fards favoris sont Sprinkles, Christmas Blend, Peppermint Mocha, dans celle que j’ai, Cup Of Joe, Gingersnap, Winter Dream, dans la palette Gingerbread Cookie, pour finir, Iced Coffee, Eggnog Latte, Cold Brew et le magnifique Central Perk ainsi que le blush Peach Clover dans la palette Eggnog Latte.

De cette jolie marque, j’ai, également, le mascara Better Than Sex waterproof. Je ne m’étendrais pas plus sur le sujet puisque je vous ai partager mon avis sur cette merveille dans un article complet qui n’est plus disponible desormais sur mon blog. Vous devez juste retenir que ce mascara est incroyable et que il est vite devenu mon petit chouchou.
En complément de l’article ci-dessus, suite à de nombreux commentaires concernant le prix du mascara, je voudrais souligner le fait que le Better Than Sex de base peut se trouver en format voyage au prix de douze euros et qu’un coffret est en ce moment-même chez Sephora, proposant un pack contenant le Better Than Sex basique et le Better Than Sex waterproof gratuit pour seulement vingt-trois euros.

dsc09272

Ultra connu, il y a aussi les rouge à lèvres liquide Melted Mat, incontournable de la marque. La pose du produit est simplifié notamment grâce à la texture de l’applicateur mousse, la texture est agréable, le produit dure sur les lèvres mais demande quelques retouches. Je ne trouve pas le produit asséchant pour un mat, surtout qu’il est vraiment mat. La teinte Chihuahua me correspond très bien, elle reste discrète, tout en étant présente et elle réajuste la couleur naturelle de mes lèvres.

Pour finir avec Too Faced, j’ai également les Melted Chocolate, en teintes Metallic Chocolate Diamonds, Frozen Hot Chocolate, Candy Bar. Mon avis sur ce produit est le même que pour les Melted Mat, je rajouterais juste que la texture sur les lèvres est plus hydratante, les produits ont l’effet gloss sur les lèvres sans le côté collant. J’adore ces produits !

Je pense sincèrement que je vais continuer à agrandir petit à petit ma collection Too Faced, car je ne suis jamais déçue par les nouveautés de la marque et la qualité des produits proposés. Qu’elle est votre avis sur la marque ? Votre marque de maquillage favorite ? Et le produit qui vous fait le plus envie dans ma collection ?

Je finirais mon article en vous proposant une liste de vœux Too Faced !

image3xxl-1