Bilan blogging 2018 – Le meilleur reste à venir.

Les 12 mois de cette année se sont écoulés. Il était tout simplement impossible pour moi de ne pas vous écrire un article à propos de cette nouvelle année qui débute et de cette année 2018 qui se termine.

Je voulais également vous remercier du fond du cœur pour toutes les bonnes ondes positives que vous avez pu me faire parvenir durant mon absence et vous souhaiter une très belle année – avec santé et amour, joie et prospérité.

Je vous souhaite à tous de réaliser vos projets et de garder en tête que le meilleur reste à venir. Ma gratitude envers vous est immense. Merci beaucoup à toutes les personnes qui ont souhaité que ma santé mentale aille mieux et que Dieu soit avec moi et mes proches. Dieu est grand et il vous le rendra.

Cette année ne constitue pas une année totale puisque ma reprise de service « bloguesque » a eu lieu au mois de septembre seulement. Elle se résume à 5802 vues avec 819 likes sur mes divers articles et un total de 587 commentaires adorables. Je suis vraiment fière du chemin parcouru et je suis vraiment heureuse de pouvoir vous aider, partager et échanger toujours plus sur de nouveaux sujets avec vous. Je vous remercie sincèrement de croire en moi et de me pousser même à croire en mes capacités. Je vous remercie pour vos commentaires toujours plus nombreux et je vous remercie de prendre le temps de lire mes écrits.

Je souhaiterais particulièrement vous remercier pour la réactivité dont vous faites preuve sur mon Instagram et tout les gentils messages envoyés. Parler avec vous est un bonheur et avoir votre avis sur des sujets extérieurs au blog me fait également très plaisir.

Je vous remercie chaleureusement pour tout les mails que je reçois depuis le mois de décembre. Je me sens flattée et chanceuse de recevoir des mots de votre part vraiment adorable. Ça peut sembler idiot mais je suis pleine de gratitude, je vous suis reconnaissante absolument de tout.

Quelques changements dans ma vie sont à apportés avec le début de cette nouvelle année. Je souhaite vous promettre de nouveaux contenus pour cette nouvelle année qui débute. Je voudrais élargir mes sujets et parler un peu plus de ce qui me passionne vraiment : la mode, la beauté, le développement personnel et le fait de savoir gérer son argent. Je suis une vraie touche à tout et je ne souhaite pas que mon blog soit catalogué dans une catégorie particulière.

Je vous préviens également que mon rythme de publication reste inchangé : je publie tout les samedis à 10 heures et je resterais assidue sur ce point. Cependant vous retrouverez parfois des articles le premier mercredi du mois dans le même créneau horaire mais ce seront des articles publiés de manière irrégulière.

Cette année, vous pourrez également me retrouver et me suivre sur Instagram. Je suis de plus en plus active sur cette plateforme et je vous conseille fortement de me suivre si vous êtes curieux et que vous voulez des informations concernant les prochains billets qui seront publiés.

Mon but cette année est de développer mon blog et mes divers contenus afin de vous proposer toujours des articles de qualité qui pourront vous aider et vous inspirer, dans la vie de tout les jours.

Pour terminer, comment a été mon année 2018 sur le plan personnel ?Je dirais que mon année a été ni complètement négative ni complètement positive. En terme de couleur, je dirais que cela a été un gris sombre tirant vers le noir. Mon année a été belle, au tout début. Nous avons emménagés en mars à deux dans notre appartement. Loin de tout. Dans notre cocon. Mon amoureux a rapidement trouvé un travail après une reconversion douloureuse et je suis très fière de la force et du courage dont il a fait preuve. Juin. La descente aux enfers. Le début du cauchemar au travail et le retour de toutes les angoisses passées. Deux mois plus tard et le bonheur de respirer le vent ariégeois. Le retour au travail et ma dépression sévère. La maladie de ma grand-mère et cette peur omniprésente de la perdre. Les arrêts de travail et les rendez-vous chez la psychiatre. Les nuits sans sommeil et les oreillers trempés. Les médicaments et le traitement qui soulagent mes maux. Ma tristesse et mes pensées sombres. Le retour de mes malaises vagaux en novembre et mes crises de panique. Mais mon envie de me battre chaque jours et de montrer à tout le monde que je suis capable de me sortir de cette situation handicapante. Les festivités et cette chance de pouvoir compter sur des personnes aussi diversifiées et toutes exceptionnelles à leurs manières.

Je ne vous ai pas encore expliqué toutes les péripéties qui me sont tombées dessus pendant ces deux mois de pause, à réfléchir et à me recentrer sur mon existence. Je me dois de le faire parce que votre soutien pour moi est sans faille.

Novembre et décembre ont été des mois catastrophiques. Je me suis rendue plusieurs fois à la caisse primaire des maladies de mon secteur car je ne percevais pas mes indemnités journalières. Début octobre, nous avons appris que mon employeur avait oublié de faire les démarches nécessaires pour que je puisse percevoir mes indemnités journalières me permettant de vivre. Mon arrêt de travail daté déjà de un mois. La guichetière présente nous a donc demandé de photocopier mes trois derniers bulletins de salaire dans le but de me permettre de débloquer mes droits. Quinze jours plus tard ne recevant toujours rien et étant financièrement dans un état catastrophique, nous sommes retournés dans cet établissement et avons découvert que mes papiers ont été égaré par voie postale. Nous avons donc retransmis les papiers une seconde fois en main propre. Quinze jours plus tard ne recevant toujours rien et étant financièrement dans un état plus que catastrophique, nous sommes retournés à la caisse primaire des maladies en espérant comprendre le problème une bonne fois pour toute. Nous avons appris que mon numéro de sécurité sociale sur mes bulletins de salaires ne correspondait pas à celui inscrit sur ma carte de sécurité sociale, ce qui explique pourquoi je ne recevais rien depuis le début de ma procédure. Mon employeur doit donc refaire tout mes bulletins de salaire depuis 2015 ainsi que mon contrat de travail car tout ces documents sont erronés. Je dois également me rendre au centre des retraites de ma région de manière à savoir si cette erreur aura un impact sur mes cotisations. Universe is against me. Mon dossier devait être débloqué la semaine avant les premières festivités. Le miracle de Noël a eu lieu. Nous avons reçu un appel nous indiquant que mes indemnités seraient sur mon compte deux jours après le 26 décembre. Mon année se termine positivement dans ce domaine. Le 31 décembre, je recevais même une prime de la part de mon employeur.

Je fais de mon mieux pour aller bien. Certains jours je vais mieux et certains autres je replonge la tête la première dans le torrent. Prête à me noyer.

Mon combat est difficile et sera tout en longueur. Je pleure souvent avant de me faire emporter par le sommeil parce que je pense beaucoup dans le noir mais le traitement est présent pour me permettre de ne plus trop penser, en parallèle.

Mon corps est fatigué et mes malaises vagaux ont décidé de reprendre. Je dois me battre contre mes vieux ennemis alors que je pensais que cette partie de ma vie était à jamais enfouie.

Mon année a été chaotique, mentalement difficile. Thank you next !

Parcourir, découvrir, chercher, imaginer, décorer, aimer, plaire. Mes festivités ont été grandioses et je remercie toutes les personnes qui ont contribué à disperser toutes mes appréhensions passées. Une once de bonheur a traversé mon chemin en cette période et le mérite revient aux personnes les plus chères à mon cœur et à vous tous qui vous souciez de ma santé mentale à travers vos commentaires bienveillants. Je termine cette année, aimée et emplie de gratitude.

Je vous souhaites à tous de devenir votre meilleur version possible. Et je vous remercie de vous préoccuper de ma santé mentale avec gentillesse et amour.

Le meilleur reste à venir et je suis persuadée que le meilleur viendra à moi en cette nouvelle année. Je vous souhaite pleines de belles choses et puisse le meilleur venir à nous tous.

Merci à K. et mes parents pour leur soutien sans faille. Merci aux parents de K. pour tout leurs encouragements. Merci à Marine, petit bout de femme courageuse, pour tout son amour et sa gentillesse. Merci à vous tous pour votre amour, soutient et vos nombreux conseils pleins de bienveillance. Mon année a été difficile mais plus belle grâce à vous tous.

Je souhaite dédier les quelques derniers mots de mon article à toutes les personnes qui ce sont délectées de ma chute cette année, de mon cœur brisé et qui se sont amusées à briser mes proches. Je vous souhaite une belle année. Dieu rends au plus bons mais Dieu rends aussi au plus mauvais. Tout ce mal que vous déversez vous reviendra et quand le seigneur décidera de se charger de votre personne, vous aurez besoin de tout mes vœux de réussite. Bon courage.

logo

Publicités