Ma PAL pour le Animal Crossing readathon !

Dans ce nouvel article, je vous partage ma participation au Animal Crossing readathon. Je vais notamment vous expliquer en quoi consiste ce challenge et vous montrer les livres que je vais lire pour le respecter. Je sais que, en ce moment je vous parle beaucoup de lectures sur Dark Jean Black Shirt Dusky Shoes, que ce soit par le biais de ma wishlist du moment ou par le biais de mes lectures de quarantaine. Je ne compte pas devenir un blog lecture, bien au contraire, et je peux comprendre que le sujet soit un peu redondant pour vous, mais je vous partage ma vie actuelle et en ce moment elle se traduit par geeker sur Animal Crossing et lire des livres, ce qui explique mon envie de vous partager ma PAL pour ce challenge. Je reviens vite sur le blog avec de nouvelles choses plus lifestyle et humeur, promis !

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez que lire un livre tous les mois est une toute nouvelle habitude dans ma vie. En revanche, je suis « joueuse » sur Animal Crossing depuis toujours. Petite, je jouais sur Nintendo Ds, sur Wii et sur 3Ds. Maintenant je joue sur IOS avec Pocket Camp et sur Switch avec Animal Crossing New Horizons. Je suis donc ravie de pouvoir allier ma passion pour la lecture et mon amour pour Animal Crossing dans un challenge.

Ce readathon est une invention de Milly alias myosothys sur Twitter. Le but du readathon est de lire un livre dans chacune des classes du challenge, ce qui permet ensuite de gagner une des installations phares du jeu et de faire grandir son village. Le Animal Crossing readathon commence le 1er mai et se termine le 15 juin ce qui nous laisse pas mal de temps pour faire nos lectures, en sachant que, en plus, Milly nous permet de choisir un seul livre pour plusieurs installations, ce qui est vraiment une bonne chose car, comme je ne suis pas une experte dans le domaine du challenge livresque, je ne sais pas si je terminerais quatorze lectures dans les temps. Ce challenge nous permet aussi de choisir deux habitants au choix qui nous serviront de bonus. Je prends avec moi dans cette aventure, mon habitant favoris, Wolfgang un loup franc et versatile. Je le vois comme un personnage mature, peu sociable. Il aime les hobbies calmes, le jazz et a peur des loups. Mon second choix se porte sur Stefaon qui est un beau impala paresseux et bienveillant. Il adore manger, dormir et parler des rumeurs du village. Ces deux personnages me permettront soit de valider une construction soit de garnir mon village avec des objets leurs appartenants, si je choisis un roman qui selon moi correspond au personnage. Pour le reste des instructions, je vous propose de lire le thread de Milly sur Twitter. Je vous laisse, sans plus tarder, avec ma PAL du ACNH readathon !

Le second tome des Nouvelles aventures de Sabrina de Sarah Rees Brennan :

Sabrina Spellman vient de faire le choix le plus complexe de sa vie. Elle quitte ses amis de Baxter High pour emprunter le chemin de la nuit aux Arts Invisibles. Un nouveau monde lui ouvre ses portes. Ses pouvoirs augmentent mais il se pourrait bien que tout cela soit dangereux pour elle. La jeune femme devra aussi faire face aux nouvelles personnes de son entourage, en commençant par ses camarades de classe. Prudence, Dorcas et Agatha sont plus ou moins ses amis, mais doit-elle les compter comme tel ? Et Nick Scratch dans tout cela ? Il est plus charmant que jamais, mais ses sentiments pour la sorcière perdureront-ils ?


Docteur Holmes de Stéphane Bourgoin :

Dans ce livre, Bourgoin nous partage la sordide histoire de Herman Webster Mudgett ou H. H. Holmes, plus connu sous le pseudonyme du Docteur Henry Howard Holmes, un serial killer. Il aurait commis deux cents meurtres au total au sein de son auberge de Chicago, dont 27 que il avouera lors de la publication de son autobiographie. Venez découvrir sa vie criminelle en tournant les pages de cet ouvrage glaçant…


Michel Fourniret de Stéphane Bourgoin :

Sept meurtres. Un homme, une femme. Un pacte horrible. En juin 2003 dans les Ardennes, Michel Fourniret se fait passer les menottes au poignet par la police belge, suite aux nombreuses accusations de la police envers le prisonnier pour une affaire de séquestration dont Michel Fourniret serait le coupable. Les policiers découvriront en réalité, pas moins de sept meurtres, plusieurs enlèvements de jeunes femmes, violées et assassinées selon un mode opératoire similaire. Aux origines de ces seize ans de crimes, une correspondance entre Fourniret et une femme, Monique Olivier, qui deviendra par la suite sa femme, et la signature du pacte le plus monstrueux qui soit : si il acceptait de tuer les anciens amants de sa future femme, elle lui fournirait de jeunes vierges… De nos jours, un écrivain et essayiste spécialiste en criminologie, rend visite à chacun des époux Fourniret pour tenter de comprendre. Les question se posent lorsque les pages se tournent. Jusque la plus importante : qui est vraiment le cerveau de toute cette histoire ?


Les testaments de Margaret Atwood :

Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : la dictature se fane et pourrie. Dans ces moments sombres, les vies de trois femmes que tout oppose, convergent avec des effets potentiellement explosifs. Deux des femmes ont grandi autour de la capitale. Une est de Galaad et est la favorite du Commandant de haut rang de la ville, la seconde est au Canada et participe activement aux manifestations contre Galaad tout en suivant en direct les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes, nous en ajoutons une autre. La troisième appartient a un des bourreaux de la constitution et son pouvoir repose sur les secrets que la jeune femme collecte sans scrupules, pour un usage impitoyable. Ce sont ces secrets qui vont les faire se rencontrer et cheminer dans un sens similaire. Ce sont ces secrets qui leurs permettront de faire valoir leurs convictions les plus profondes.


Mers morts de Aurélie Wellenstein :

Mers et océans ne sont plus, tous les animaux marins sont morts. Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines… arrachent les âmes humaines et les dévorent. Seuls les exorcistes peuvent calmer leur soif de sang et les détruire. Oural est un exorciste, protecteur des hommes, il est vénéré par les habitants de son bastion car il les protège depuis la catastrophe. Un jour, Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture. Commence alors un voyage forcé dans les mers mortes. De marée en marée, Oural découvre qui est Bengale et son objectif lors de ce périple. Et si Bengale était la clé de leur salut à tous ?


Je suis une légende de Richard Matheson :

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une ville vide de monde. Vide parce que ses habitants sont tous morts, tués par une foudroyante pandémie, un virus incurable qui contraint les hommes, ou du moins ce que il en reste, à se nourrir de sang et à vivre loin de la lumière. Chaque soirs, les vampires le traquent jusque sa demeure, fragile petit refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque soir est un supplice pour le dernier homme, seul survivant de son espèce devenue depuis légendaire.


Le premier tome du Sorceleur de Andrzej Sapkowski :

Geralt de Riv est une bizarrerie de la nature, un mutant qui avec de la magie, un long travail et un mystérieux élixir, est devenu un parfait meurtrier. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son long manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules, vampires, pullulent et les magiciens sont des manipulateurs experts. Geralt est bien plus que tout cela. Il est unique, il est un Sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais serviable druidesse, un troubadour paillard au grand cœur, ainsi que une magicienne capricieuse mais aux charmes ensorcelants. Plus sa mission avance, plus le Sorceleur se demande si son dernier vœu qui est celui de retrouver son humanité perdue, se réalisera.


Utilisation du bonus Stefaon qui me permet de sauter une des rubriques et utilisation du bonus Wolfgang qui me permet de gagner des objets pour mon village si je trouve un livre qui lui correspond :

La proie des ombres de Rachel Lee :

Jennifer quitte son mari et ses deux enfants, un soir, pensant les retrouver les jours suivants. Ils ne reviendront jamais. Leur avion a explosé, laissant Jennifer endeuillée. Elle pense au suicide, mais se rétracte. Pour mourir, elle fait appel à un tueur à gages, avant de recevoir un coup de téléphone qui change la donne. Le crash était en réalité un attentat. Mais qui pourrait bien se cacher derrière ce plan diabolique et pourquoi ? Jennifer ne veut plus mourir et veut découvrir la vérité. Hélas, le tueur sans visage est déjà lancé à ses trousses, et rien ni personne ne peut annuler ce contrat.


Comme vous le voyez je ne rempli pas exactement toutes les conditions pour valider ce challenge. Il me manque une lecture commune pour construire le bureau des résidents, et un livre avec une plante sur la couverture ou dans le titre pour embellir ma ville de jolies plantes. Les raisons pour lesquelles je ne rempli pas ces cases sont simples, je ne souhaite pas faire de lecture commune et ma PAL ne renferme pas de livres ayant pour titre ou photographie, une plante. En revanche, je suis vraiment contente de mes choix de lectures, je croisse les doigts pour que cela vous plaise aussi et pour terminer le challenge !

Vous connaissiez ce readathon ? Vous y participez ? Vous participez souvent aux challenges livresques ?

Prenez soin de vous,

5 livres lus pendant le confinement.

Je vous retrouve dans cet article, comme promis, pour vous donnez mon avis sur mes lectures de quarantaine. Entre thrillers haletants, histoire de sorcières et romance apocalyptique, nous avons de quoi faire. Vous me suivez ?

THE BOOK OF IVY / AMY ENGEL :

Il y a cinquante ans, une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Seul un groupe de survivants de dix mille personnes a survécu au cataclysme. Pour le bon fonctionnement de ce nouveau monde, le groupe a du élire un nouveau président. Deux familles se sont affrontées pour le pouvoir. Désormais, les enfants des deux familles autrefois ennemies doivent se marier ensembles, dans le but de perpétrer la cohésion du peuple. Je suis Ivy Westfall et je fais partie de la famille perdante. Mon tour arrive. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare. Je suis née pour tuer le garçon que on me destine depuis ma naissance, Bishop – enfant du clan adverse, de la famille gagnante. Peu importent mes sentiments, mes envies et mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi et je me dois de les honorer. Bishop doit mourir. Et je serais celle qui le tuera.

Dans cet avis, je vais vous parler de la duologie. Pour commencer, je vais vous parler du premier livre : The Book Of Ivy. Le premier tome est une bonne lecture, pas un coup de cœur. Le livre est court et se lit rapidement. La lecture est facile et le style de Amy Engel est simple, jeunesse. Les pages se tournent rapidement tant on est absorbé, happé, par la vie et le destin de la protagoniste principale. Je trouve que cette histoire est loin du gnangnan habituel qui peut se trouver dans les histoires jeunesses de ce type. Je dois avouer avoir eu un gros coup de cœur pour le personnage de Bishop que je trouve bien développé. Ivy est un personnage principal attachant avec une belle force de caractère. Bien que je ne comprennes pas toutes ses actions, je trouve ses actes nobles. Son cœur est déchiré entre sa famille et sa mission à accomplir, un peu malgré elle, et son attachement irréfutable pour Bishop Lattimer.

Entre mensonges et manipulations, on tourne les pages, sans se douter de ce qui arrivera lorsque on commencera la prochaine. Et le chapitre qui achève ce premier tome est particulièrement réussi… De quoi me donner terriblement envie de lire le second et dernier tome de la duologie.

Le second tome « The Revolution Of Ivy » est mon favoris, un petit coup de cœur. Il est vraiment différent du premier car on peut voir évoluer nos personnages principaux dans un environnement étranger au premier tome, ce que je dois avouer avoir adoré. Au fil des pages, on rencontre de nouveaux personnages, on en retrouve des plus familiers. Je me suis notamment beaucoup attachée aux deux nouveaux personnages récurants du livre. On passe aussi par plusieurs émotions différentes, et notamment la tristesse. Je ne pleure pas, vous pleurez.

Ce second tome est mon favoris, notamment parce que on redécouvre totalement le personnage de Ivy de manière plus touchante et forte. Je trouve le dernier chapitre du livre parfait pour terminer cette duologie. Mon seul regret serait que cette saga est une simple duologie, justement ! Je serais ravie de suivre de nouveau les aventures de nos jeunes héros, bien que je trouve la saga bien terminée.

LES NOUVELLES AVENTURES DE SABRINA / SARAH REES BRENNAN :

Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer. Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes. En parallèle, elle mène une double vie, ordinaire. Elle est lycéenne et passe son temps avec ses meilleures amies Suzie et Roz ou avec Harvey Kinkle. Ses jours dans le monde des mortels sont comptés. Quitter Suzie, Roz et Harvey se révèle plus compliqué que Sabrina ne le pensait. De plus, elle doute des sentiments de Harvey pour elle. Son cousin Ambrose lui propose de jeter un sort sur son petit ami dans le but de découvrir ce que le jeune homme ressent vraiment pour la sorcière. Malheureusement un esprit des bois perturbe la manœuvre et le sort se retourne contre elle. Sabrina devra donc se questionner sur ses pouvoirs et faire un choix décisif : choisira-t-elle le chemin de la lumière ou embrassera-t-elle les ténèbres ?

En ouvrant le livre, je ne pensais pas autant aimer cette histoire. Je suis une grande adepte de la saga depuis toute petite et je ne rate aucuns épisodes de la série depuis sa sortie, mais, sachant que les actions du livre se passent avant les événements de la série, je ne savais pas trop quoi en attendre. Je pensais à un énième préquel de séries, comme Netflix sait si bien les faire. Autant vous dire que je regrette mon premier avis.

En tournant les pages, on se rends vite compte que le grain de malice caractéristique de la sorcière, son petit « je ne sais quoi » de piquant et cinglant qui me fait autant aimer le personnage, est bien présent et nous suivra jusque aux dernières pages. La lecture est sympathique, les pages se tournent vites, on est heureux de retrouver Sabrina et sa loufoque de famille, on passe un excellent moment en leurs compagnies. Sarah Rees Brennan a une écriture vraiment agréable. La manière simpliste et spontanée dont elle décrit les faits apporte du dynamisme lors de la lecture. Le livre contient de nombreuses alternatives entre le monde que nous connaissons et les ténèbres ce qui lui donne, encore une fois, du dynamisme. Je suis aussi sous le charme des dessins présents sur les divers chapitres des ténèbres et la mise en page originale de ces derniers, car cela rajoute un peu de creepy au bouquin et nous plonge un peu plus encore dans une ambiance ensorcelante. Le seul point négatif selon moi est le fait que les apparitions de Nick soient trop courtes et rares, mais je suppose que on verra plus ce personnage dans les prochains tomes de la série.

NIGHFALL / JAKE HALPERN ET PETER KUJAWINSKI :

Chaque quatorze ans, les habitants du village de Bliss font leurs valises, laissant leurs maisons et leurs affaires, expulsés par les légendes ancestrales qui tournent autour de la ville, laissant quatorze ans de Nuit prendre place. Marine, Kana et Liam ne croient pas aux dires de leurs parents et restent dans le village. Alors que la Nuit les enveloppe, ils se rendent comptes avec horreur que les règles ne doivent parfois pas être transgressées.

Ayant vu de nombreux commentaires descendants le livre, bien que son résumé soit prometteur, je me suis lancée dans ce bouquin sans grande attente, avec pas mal de préjugés en tête, tout en gardant cependant une envie immense de rentrer dedans. Ma surprise a était grande. Je ne voulais jamais le refermer, continuer ma lecture et toujours en savoir plus. Je trouve cette histoire particulièrement intrigante, originale et bien écrite. Je ne trouve pas que elle contient des passages avec trop de longueur. Certes, le passage entre le Jour et la Nuit se met en place lentement mais cela nous permet aussi de mieux comprendre les folklores qui tournent autour de la ville de Bliss et cela nous plonge davantage dans la vie de nos trois personnages principaux et de leurs familles, de mieux comprendre leurs liens et leurs blessures. La lecture est plaisante avec de nombreux retournements de situations inattendus et intelligents au fur et à mesure du livre. Pour conclure, on plonge rapidement dans cet univers unique et complet. De plus, les personnages principaux sont attachants et leurs histoires personnelles sont touchantes. Le vrai mauvais point selon moi se situe au niveau des choses de la Nuit et notamment lors de la lecture du chapitre 52 au chapitre 54 car je trouve que ces passages sont trop jeunesses, le livre en perd un peu de sa saveur, ils cassent vraiment la structure, la ligne de conduite effrayante du livre. Nightfall a eu le pouvoir de me faire frissonner plusieurs fois durant ma lecture mais je trouve que le fait de pouvoir dialoguer avec les choses de la Nuit lui fait perdre son aspect épouvante, bien que cela reste totalement cohérent avec la perception que nous nous faisons de la conclusion de ce bouquin.

Je terminerais mon avis sur Nightfall en vous disant que je ne regrette vraiment pas ma lecture, je suis heureuse de lui avoir donné sa chance et je pense même avoir eu un coup de cœur pour ce livre. Si vous avez adoré Nil de Lynne Matson dont je vous parle dans cet article, je pense que vous allez adorer ce livre.

THE GIRL BEFORE / JP DELANEY :

Jane veut tourner la page. Le cœur en miettes, elle est conquise par le One Folgate Street et sa magnifique architecture, moderne et minimaliste. Mais pour vivre dans cette maison architecturale, il faut respecter certains principes draconiens que le charmant Edward Monkford imposent. Parmi celles-ci : la contrainte de répondre aux questionnaires mensuels intrusifs du programme informatique du One Folgate Street et de recevoir de nombreux visiteurs admiratifs des œuvres de Monkford. Au fur et à mesure de sa vie dans ce bijou de modernité, Jane va faire la connaissance de Emma, la précédente locataire des lieux qui est morte dans des circonstances plus que troublantes. Alors que la jeune femme tente de comprendre ce qui se passe vraiment au sein du One Folgate Street elle emprunte la même pente, fais des choix de vie similaires, croise les mêmes personnes et vit dans la même terreur que la femme précédente.

Cela fait bien longtemps que je ne lis plus de thrillers, notamment suite aux mauvaises lectures dans le genre, faites il y a quelques temps. Je pense que je peut dire que ce livre me rabiboche un peu avec le genre. Pour commencer, je trouve la mise en page originale, les chapitres se font sous formes de questionnaires et sont représentatifs des questions que peut recevoir notre personnage principal lors de ses évaluations mensuelles, ce qui nous plonge rapidement dans cette histoire. Les vies de Emma et Jane se croisent. On les retrouvent souvent aux mêmes endroits, au mêmes moments, ce qui est vraiment plaisant et dynamique. Le livre aborde de nombreux sujets importants, comme les troubles du comportement alimentaire, les troubles psychiatriques, la psychologie mais aussi la perte maternelle. Il est vraiment bien écrit. Le récit est pertinent et JP Delaney nous donne des éléments, au fur et à mesure, qui apportent toujours quelque chose à cette intrigue. Tout est parfaitement calculé, sans que le lecteur ne se doute de quoique ce soit.

Par contre, je trouve le personnage de Emma insupportable. Je ne comprends vraiment pas ses choix ni ses agissements, je la trouve contradictoire sur certains points et notamment au sujet des relations sexuelles. Je la trouve vraiment antipathique, je ne sais pas, je ne peux tout simplement pas la piffrer. En revanche, je trouve Jane beaucoup plus mature, ce qui me fait beaucoup aimer le personnage. Pour ce qui est du reste, je trouve Edward Monkford insupportable, froid et manipulateur. Je ne suis pas fan du personnage en lui-même mais selon moi il est parfaitement à sa place dans cette histoire. Je terminerais ma critique par vous dire de faire attention aux apparences. Je suis agréablement surprise par la conclusion de cette histoire, bien que un peu déçue, parce que je trouve le motif de la mort de Emma simpliste, vus et revus, mais cela ne change pas mon avis sur le livre. Je vous le recommande chaudement si vous cherchez un thriller psychologique troublant aux nombreux rebondissements.

Et vous, vous lisez pendant le confinement ? Quels sont vos lectures du moment ?

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article. Prenez soin de vous et de vos proches,

Ma liste de souhaits livresques gargantuesques pour le printemps !

Deux mois sans publications. Je vous mentirais si je vous disais que le blog ne me manquait pas pendant ma mission de recensement mais elle me demandait beaucoup de concessions. Notamment celle de ne plus pouvoir vous parler ni de pouvoir vous partager de contenus et vous montrer ma petite vie. Je devais faire un choix : celui de vous laisser ou alors celui de laisser ma vie personnelle pendant quelques temps. Je sors de quatre semaines fatiguantes, autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel et je prie vraiment pour que tout aille mieux dans les prochaines semaines. Mais il faut savoir une chose, je suis super heureuse de vous retrouver dans ce nouvel article !

Je vous retrouve dans cet article pour vous partager ma classique liste de souhaits livresques, pour la saison actuelle. Entre thrillers haletants, romance qui met du baume au cœur et retour en enfance, vous allez être servis !

Bonne lecture !

Mes envies lecture du momentMa wishlist livresque garguantuesque du printemps1Mes envies lectures du printemps1

Aquila — Ursula Poznanski :

Vicky est une jeune femme qui fait son cursus scolaire en Erasmus dans la jolie ville de Sienne. Un jour, pensant se lever un lendemain de soirée, la jeune femme ne trouve plus ni ses clefs ni son portable. Sa coloc est introuvable. Dans la salle de bains, elle trouve une chemise masculine pleine de sang avec un curieux message sur le miroir. Elle se rends rapidement compte que cela fait deux jours que elle est dans cette situation perturbante. Et il ne lui reste plus que quelques heures pour se souvenir.

Dix — Marine Carteron :

Un manoir sans connexion et loin du monde. Un escape game innovant et original retranscrit en prime time. Dix participants. Et la mort qui vous chasse. Une seule question : qui est le coupable ? Un seul but : survivre.

Eliza et ses monstres — Francesca Zappia :

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une adolescente timide, intelligente et solitaire. Dans sa vie en ligne, Eliza est une autrice anonyme, notamment autrice de La Mer Infernale, un webcomic populaire. Avec des millions de followers et des fans dans le monde entier, son alter ego « Lady Constellation » est une vraie star. Eliza aime son monde virtuel plus que elle aime le monde dans lequel elle vit mais, un beau jour, elle tombe sur le charismatique Wallace Warland et son monde bascule.

Fandom — Anna Day :

Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre personnage de fiction favoris… Katniss, par exemple. Une utopie, non ? En quelques sortes. Sauf que vous ne savez ni tirer avec un arc ni grimper aux arbres. Pire encore, vous ne savez pas survivre seule. Pas de panique, vous pouvez toujours retourner dans votre vie tranquille de fan ! Sauf pour Violet qui est retenue dans son roman favori et ne peut pas en sortir…

Flashes — Tim O Rourke :

Charley est une adolescente victime de visions violentes, montrant des crimes qui ne se sont pas encore produits. Ses visions sont tellement fortes que la jeune femme semble sur les lieux du crime et elle assiste, impuissante, aux meurtres des victimes. Le dernier en date lui montrait une jeune femme seule, en danger, un bruit de train en fond sonore et un meurtre. Malheureusement personne ne veut la croire. Un jour, Charley fait la connaissance de Tom – un jeune policier prometteur. Ensembles, ils vont enquêter sur la mort de Kerry dont on a retrouvé le corps sur la voie ferrée.

Wishlist livres du momentWishlist printanière

Le matin de Never World — Marisha Pessl :

Jim et sa petite amie faisaient parties du même groupe de potes, populaires, complices et sarcastiques. Depuis que Jim est mort de façon inexplicable, la jeune femme ne parle plus aux autres membres du groupe, pensant que un de ses anciens amis lui cache quelque chose concernant cet incident tragique. Malgré cette plaie ouverte, Béatrice est bien décidée à percer les secrets autour de la mort de Jim et reprends contact avec les exs membres du groupe. Malheureusement la soirée des retrouvailles dérape et leurs vies vont basculer. Ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus compliquée des décisions ou rester prisonniers du Never World et revivre indéfiniment la même journée.

Les meurtres de Molly Southbourne — Tade Thompson :

Molly est maudite. Ses parents lui ont donc appris plusieurs choses. Si tu vois une jeune femme qui te ressemble, cours. Ne saigne pas. Si tu saignes, utilise une compresse, du feu et du détergent. Si tu trouve un terrier, va chercher tes parents. Molie y pense chaque jours. Elle ignore qui est la cause de ce mal qui la ronge. En revanche, elle sait parfaitement le prix que tout cela lui coûte, celui du sang et de la mort qui attend sagement de la prendre.

Méthode 15 – 33 — Shannon Kirk :

Imaginez une adolescente de seize ans, enceinte, kidnappée dans une camionnette crasseuse. Vous la pensez apeurée ? Bien au contraire, elle ne ressent aucune empathie. Cet handicap va devenir sa force la plus redoutable. Méthodique et calculatrice, elle va mettre au point un plan pour se libérer de ses ravisseurs. Les premières minutes de son enlèvement sont cruciales. La jeune femme se focalise sur deux choses : sauver son enfant et se venger. Son acharnement et sa débrouillardise seront ses plus grandes armes contre la perversité de ses oppresseurs. Le moment venu il ne lui restera plus que une seule chose à faire, attendre sagement avant de lancer son attaque.

Mistress of all Evil : A tale of the Dark Fairy — Serena Valentino et Alice Gallori :

Nous connaissons tous cette histoire, celle de la belle jeune femme qui rencontre un charmant prince. Mais la demoiselle apprend que la Fée Noire a maudit son âme, la condamnant le jour de son seizième anniversaire à sombrer dans un sommeil profond et inépuisable. Malgré la protection des trois bonnes fées, la malédiction se réalise. Mais le bien triomphe toujours du mal : le prince embrasse la belle Aurore endormie et brise la malédiction par son amour véritable. Et si je vous disais que cette histoire est fausse ? Du moins, pas totalement. On ne vous a conté que la moitié. Qui est la Fée Noire ? Et pourquoi maudit-elle cette princesse innocente ? Bien des histoires ont essayés de décortiquer ses intentions. Voici une de ces histoires, un conte ancestral dans lequel amour et trahison côtoie magie et rêves.

Revenir pour mourir — Jennifer L Armentrout :

Sasha revient dans sa ville natale de Virginie, retrouvant sa famille et ses amis, dix ans après un drame qui a propulsé la jeune femme au titre de star, malgré elle. Il y a dix ans, Sasha était la seule victime, encore en vie, du serial killer dit le Marié. Depuis son retour aux sources, elle se sent observée, menacée. Mais même sous la protection du FBI il se pourrait que Sasha ne ressorte pas une seconde fois vivante de cette histoire… Car, une personne se cache, observe et attends que la jeune femme fasse une seule erreur pour agir.

Wishlist lectures printemps

Strong girls forever — Holly Bourne :

Le Club des vieilles filles comprends trois membres : Lottie, la brillante brune collectionneuse de garçons, Amber, la superbe rousse pleine de complexe et Evie, la malade mentale des trois. Evie est victime de ses angoisses et doit leurs faire face tous les jours. Atteinte de tocs, la jeune femme rêve de vivre normalement et loin de ses tocs qui lui pourrissent la vie. Et si le premier pas vers la normalité était de trouver un petit copain « normal » ?

Twisted Tales : Part of your world — Liz Braswell :

Ariel est une jeune sirène rêveuse qui ne souhaite que deux seules choses : parcourir le monde et avoir des jambes. Cette curiosité pour le monde des humains et son attirance pour le prince Eric lui font commettre le pire. Ariel passe un arrangement avec Ursula : la sorcière des mers lui promet la liberté en échange de sa voix mélodieuse. Ariel accepte mais tout bascule lorsque elle ne peut plus se défaire de son arrangement passé. Cinq ans se sont écoulés. La petite sirène, sans voix et orpheline, devient reine de son royaume, tandis que Ursula règne sur le monde des humains. Lorsque la jeune reine découvre que son père, le roi Triton pourrait être en vie, elle décide de remonter à la surface pour confronter la sorcière des mers.

# Murder — Gretchen McNeil :

Alcatraz 2.0 a un fonctionnement particulier. Sur cette terre, la peine capitale se joue sous forme de télé réalité immersive, qui se regarde via une application et permet aux honnêtes citoyens de visionner, commenter et partager les exécutions barbares de nombreux meurtriers. Dee est innocente mais Dee est sur cette archipel et elle sait que des millions de personnes veulent la voir se faire massacrer.

Et vous ? Quelles sont vos envies lectures actuelles ?

logo

Les sorties livresques qui me font envies en 2020 !

Hello guys,

Je viens tout juste de commencer mon travail en tant que agent recenseur et ça me prends beaucoup de temps, je ne pensais pas que je devrais autant investir de temps dans ce travail les premiers jours, ce qui expliquera probablement mes futures non publications, si non publications il y a. Organisation quand tu ne nous tiens pas !

En janvier dernier, je me donnais comme objectif de lire un livre par mois, soit douze livres par ans. Comme vous avez pu le voir dans un de mes derniers articles, je ressors triomphante de ce challenge, de quoi me donner encore plus envie de lire en 2020 ! Ce challenge est vraiment bon pour moi car il me permet de plus lire, de trouver de nouvelles personnes inspirantes et de rajouter de nouveaux livres dans ma PAL – qui est maintenant vraiment bien fournie.

Dans cet article, je vais encore agrandir ma wishlist livresque en vous montrant quelles sont les sorties livres qui me font envies en 2020 !

Killing November de Adriana Mather /

Absconditi est un bahut secret qui forme les enfants des Clans, personnes riches, puissantes et gouvernants le monde. Au programme de cet organisme particulier ? Des cours de lancer de couteaux et de vols en tout genre, pour permettre aux disciples de devenir les escrocs, les espions et les assassins de demain ! Absconditi est un endroit cruel et les amis se font rares. Des pensionnaires meurent chaque trimestres dans de curieuses circonstances. November Adley ignore pour quelles obscures raisons son paternel lui ordonne de rentrer dans cette institution. Et pour survivre, il lui faudra fouiller dans ses souvenirs les plus profonds et trouver sa place au milieu de toutes les personnes des Clans.

Broken things de Lauren Olivier /

Il y a cinq ans, Summer Marks est morte dans les bois. Ses meilleures amies Mia et Brynn sont les principales suspectes. Fans du roman « the way into Lovelorn » les jeunes femmes adoraient imaginer leurs vies dans ce monde magique, monde dans lequel leurs pires fantasmes meurtriers prenaient vie. Lors de la date de mort de Summer, une trouvaille, apparemment anodine, relance le dossier. Mia et Brynn devrons alors faire face, et se souvenir cinq ans plus tard du drame qui a eu lieu dans les bois.

Les nouvelles aventures de Sabrina tome 2 de Sarah Rees Brennan /

Sabrina a fait son choix : elle accepte ses origines magiques. Ses pouvoirs augmentent chaque jour… Mais rien ne se prends sans renoncements. Ainsi la plus jeune des Spellman vient de renoncer au chemin des mortels de Baxter High pour emprunter le chemin de la nuit et entrer dans la prestigieuse Académie des Arts Invisibles. Sabrina devra faire face à ses nouveaux camarades. Prudence, Dorcas et Agatha sont plus ou moins ses amies, mais elle ne sait pas vraiment si elle peut compter sur elles. Et que pensez de Nick Scratch ? Il est plus charmant que jamais, mais Sabrina doute et pense que ses sentiments pour elle ne perdureront pas dans le temps.

Wilder Girls de Rory Power /

Cela fait un an et demi que la Raxter School for Girls est en quarantaine. Le Tox en est la cause. Les enseignants sont morts. Puis, les pensionnaires. Seul un petit groupe de femmes survit en attendant un vaccin contre la maladie. Seules et impuissantes, elles ne peuvent pas sortir de la structure. Les bois dehors sont pourrit par la maladie, ils sont tout autant dangereux et sauvages que leur pensionnat. Lorsque Bryatt se dissout dans la nature, Hetty fait tout pour la retrouver, brisant la quarantaine, mettant sa vie en jeu dans les bois. Mais, sur la route la menant vers son amie disparue, il se pourrait bien que la jeune femme en apprenne plus sur leurs vies au sein de la Raxter School et sur leurs vraies existences…

The Kingdom de Jess Rothemberg /

Bienvenue dans le Royaume, un parc merveilleux et fantastique, dans lequel le slogan « heureux pour toujours » est une institution ! Le Royaume est un endroit plein de technologies vous permettant de vivre vos fantasmes les plus fous. Vous pourrez notamment apercevoir des races disparues gambader dans le parc et exaucer vos vœux les plus chers en vous rendant au stand des douzes fantaisistes, princesses humaines et robots, faisant le show pour les visiteurs les plus aguerris. Mais ce conte fantastique se termine malheureusement par un meurtre, et maintenant Ana se retrouve la principale suspecte. Sa seule faute ? Ressentir des choses. Sa programmation ne lui autorise pas. Parce que une fantaisiste ne devrait rien ressentir.

The best lies de Sarah Lyu /

Remy avait tout pour elle, un petit copain extraordinaire, une meilleure amie aimante, qui la comprenait mieux que quiconque dans ce monde. Mais Jack est mort en recevant une balle dans la poitrine. Et Elise, sa meilleure amie, est la tireuse. Un simple moyen de protection comme Elise le laisse entendre ? Ou alors, quelque chose de plus sombre que tout ce que Remy peut imaginer ? Alors que la police est sur le dossier, Remy cherche, fouillant dans ses propres souvenirs, cherchant le moindre indice et la moindre preuve pouvant sauver le sort de sa meilleure amie. Mais, parfois, on croit en de mauvaises personnes…

13 minutes de Sarah Pinborough /

Je suis morte pendant treize minutes et maintenant je veux savoir pour quelles raisons.

Natasha est une adolescente de seize ans, populaire. Un jour, on retrouve son corps dans les eaux froides du lac de son village. Elle est morte treize minutes, avant de reprendre vie. Natasha veut comprendre. Pour elle, une personne a voulu la tuer consciemment. La jeune femme sait que ses amies sont des personnes sur qui elle peut compter… Mais ça ne veut pas dire que aucuns de ses proches ne voulait pas la tuer.

Michel Fourniret de Stéphane Bourgoin /

Michel Fourniret et Monique Olivier, sa femme, sont les tueurs les plus connus de France. Dans ce livre documentaire, vous allez les rencontrer, comprendre leurs fonctionnements, leurs crimes, les origines du mal qui vit en eux et en apprendre plus sur leurs condamnations respectives.


Je ne suis pas une grande fan de BD habituellement et je dois avouer que je ne lis jamais ce genre de livres. Plus jeune, je lisais quelques planches de « Lou » mais rien de plus.

Mr. Bourgoin est un de mes auteurs favoris, je suis fan de cet homme et de toutes ses connaissances sur les serial killers. En mars, ses BD sur plusieurs serial killers sortent et je veux vraiment me les offrir. Je voulais donc vous partager ça dans cet article !

Stéphane Bourgoin présente… Les serial killers tome 1 : Ted Bundy de Stéphane Bourgoin /

Stéphane Bourgoin présente… Les serial killers tome 2 : Michel Fourniret de Stéphane Bourgoin /

Quelle est la sortie que vous attendez le plus en 2020 ? Et quel est votre livre favori de 2019 ?

Wishlist : 10 envies de lectures automnales.

Dans cet article nous allons parler de littérature. Au vu des commentaires reçus lors de la publication de mon article sur mes envies de lectures printanières, je me suis rendue compte que le sujet vous passionnait tout autant que moi et que je vous influençait positivement dans cette démarche de plus lire. Je vous propose donc de mettre à jour ma wishlist tout les six mois. Cela nous permettra de garder une certaine interaction et de nous lancer des challenges, pourquoi pas ? De plus, cela me permettra de vous proposer des idées de lectures, de vous faire découvrir des nouveautés ou des livres moins connus et de continuer à avoir une cadence de lecture mensuelle. Je déclare donc ma PAL informatique ouverte !

lectures-automnales-1a.png

lectures automnales wishlist

Ames sœurs — Jonh Marrs :

Dans un futur proche, un simple test ADN vous permet de savoir qui est votre âme sœur. Dans le monde entier, des millions de personnes passent le test pour decouvrir qui est leur moitié. Jade, Christopher, Ellis, Mandy et Nick ont tous trouvé leurs amants, sans se douter que, pour certains, la mort tapera à leurs portes. Car les assassins aussi ont une âme sœur.


Cogito — Victor Dixen :

Roxane a plongée dans la délinquance quand ses parents ont perdu leurs emplois, remplacés par des robots. Elle devra suivre un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie permettant de transformer monsieur et madame tout le monde en génie, pour se dessiner un avenir. Pour les vacances de printemps, Roxane part sur les Iles Fortunées, un archipel tropical futuriste dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise une intelligence artificielle pour améliorer la substance même de notre esprit est-elle sans danger ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?


Juste après la vague — Sandrine Collette :

Il y a six jours, un volcan est tombé dans la mer, soulevant une vague titanesque, engouffrant tout sur son passage. Le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huits frères et sœurs. Leur maison a tenu bon mais une eau secouée de tempêtes violentes menace leur habitation. Depuis six jours, la famille attends des secours. La nourriture se raréfie. Et cette eau qui encercle la maison continue de monter. Les parents comprennent rapidement que ils doivent partir vers les hautes terres. Mais sur leur barque, les places manquent. Il va falloir choisir entre les enfants.


Killing Kate — Alex Lake :

De retour de vacances, Kate, jeune avocate proche de la trentaine, apprends que des femmes lui ressemblant étrangement sont mortes aux alentours de son quartier, tuées par un serial killer. Paniquée, la jeune femme ne se sent plus en sécurité chez elle. Est-ce son imagination ou est-elle la prochaine sur la liste de ce mystérieux tueur ? La vérité est parfois bien plus sinistre.


La cinquième vague — Rick Yancey :

Quatre vagues, chacunes plus mortelles les unes que les autres, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrorisée, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son petit frère, en échappant aux autres. Les autres, êtres qui ressemblent étrangement aux humains et qui écument les campagnes, exécutant quiconque se mettra sur leur chemin. Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Se méfiant de tout et de tout le monde, Cassie se raccroche à une seule règle, celle de rester seule. Mais au cours de son périple, elle rencontrera Evan Walker et tout ce que elle se promettait pour sa survie est remis en questions. Evan est mystérieux et envoûtant et il est peut-être le seul à pouvoir sauver son petit frère. Mais est-il vraiment celui que il prétend être ?


La Mélansire — Estelle Fitz :

Avery aimait Nolan comme une folle. Mais un jour, le jeune homme la quitte et Avery ne se remet pas de cette rupture. Un soir, sa meilleure amie lui avoue que cela fait presque un an que elle est en couple avec son ex petit-ami. Trompée, humiliée, ravagée par la douleur, Avery se rend sur le Pont Neuf. Elle ne veut pas mourir, seulement atténuer sa souffrance. Mais quelle est cette lumière, au fond de la Seine, qui appelle la jeune femme ? Avery ne réfléchit plus et se jette dans le vide. Elle découvre alors une forteresse fantastique peuplée par les Mélansires, des gens qui ont perdu tout espoir et ont juré de détruire le sentiment amoureux de la surface de la Terre. Parce que elle a plongé dans la Seine, Avery fait désormais partie des leurs. Elle doit renoncer aux sentiments qui animent son cœur et se rallier aux Mélansires. Mais est-ce vraiment ce que recherche la jeune femme ?


Les nouvelles aventures de Sabrina — Sarah Ress Brennan :

Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer. Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes. En parallèle, elle mène une double vie, ordinaire. Elle est lycéenne et passe son temps avec ses meilleures amies Suzie et Roz ou avec Harvey Kinkle. Ses jours dans le monde des mortels sont comptés. Quitter Suzie, Roz et Harvey se révèle plus compliqué que Sabrina ne le pensait. De plus, elle doute des sentiments de Harvey pour elle. Son cousin Ambrose lui propose de jeter un sort sur son petit ami dans le but de découvrir ce que le jeune homme ressent vraiment pour la sorcière. Malheureusement un esprit des bois perturbe la manœuvre et le sort se retourne contre elle. Sabrina devra donc se questionner sur ses pouvoirs et faire un choix final : choisira-t-elle le chemin de la lumière ou embrassera-t-elle les ténèbres ?


Mers mortes — Aurélie Wellenstein :

Mers et océans ne sont plus, tous les animaux marins sont morts. Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines… arrachent les âmes humaines et les dévorent. Seuls les exorcistes peuvent calmer leur soif de sang et les détruire. Oural est un exorciste, protecteur des hommes, il est vénéré par les habitants de son bastion car il les protège depuis la catastrophe. Un jour, Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture. Commence alors un voyage forcé dans les mers mortes. De marée en marée, Oural découvre qui est Bengale et son objectif lors de ce périple. Et si Bengale était la clé de leur salut à tous ?


Nil tome 2 : Les secrets de Nil — Lynne Matson :

Nil est plus dangereuse que jamais. De vieilles certitudes se dissipent et de nouveaux mystères doivent être rapidement résolus. Rives veut percer les secrets de Nil mais il sait que il ne réussiras pas seul cet exploit. Une arrivée inattendue menace la Cité et son équilibre. Mais le hasard fait bien les choses. Avec Skye, Rives se lance alors dans une course contre la montre, pour sauver tout les naufragés de la terre maudite. Vont-ils vaincre Nil ou seront-ils oubliés comme toutes les précédentes victimes de cette terre démoniaque ?


The book of Ivy — Amy Engel :

Il y a cinquante ans, une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Seul un groupe de survivants de dix mille personnes a survécu au cataclysme. Pour le bon fonctionnement de ce nouveau monde, le groupe a du élire un nouveau président. Deux familles se sont affrontées pour le pouvoir. Désormais, les enfants des deux familles autrefois ennemies doivent se marier ensembles, dans le but de perpétrer la cohésion du peuple. Je suis Ivy Westfall et je fais partie de la famille perdante. Mon tour arrive. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare. Je suis née pour tuer le garçon que on me destine depuis ma naissance, Bishop – fils du clan adverse, fils de la famille gagnante. Peu importent mes sentiments, mes envies et mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi et je me dois des les honorer. Bishop doit mourir. Et je serais celle qui le tuera.


Et vous ? De quoi est faites votre PAL actuelle ?

Joker, une critique du monde dans lequel nous vivons ?

Il y a de cela deux mois, je vous revenez sur le blog avec une nouvelle critique culturelle, en vous parlant du dernier live action de chez Disney que personnellement je trouvais fade par rapport au premier opus. Pour me faire pardonner de toujours vous parler de pellicule que je trouve passable ou simplement mauvaise, je vous propose, dans cet article culture, de vous parler de la meilleure pellicule que nous avons vu depuis janvier, selon nous : Joker de Todd Phillips, avec Joaquin Phoenix dans le personnage du plus populaires des clowns tordus et foldingues.

Arthur Fleck travaille dans une agence de clowns. Incompris, invisible aux yeux des autres et ayant de graves troubles psychologiques, il vit en marge, dans un immeuble miteux avec Penny le dernier membre de sa famille, pour qui il donne sa vie. Un soir, il se fait agresser dans les transports en commun par trois hommes et les tue froidement par la suite. Arthur devient alors un exemple pour beaucoup et son geste inspire une partie de la population, dans un Gotham fragile et en proie au chaos. Mais pendant que beaucoup voit en ces trois meurtres un exemple, Arthur bascule et entre dans la folie, devenant le Joker, un tueur psychotique, froid et redoutable.

Pour commencer, je trouve que Joaquin Phoenix est excellent et convaincant dans ce personnage du Joker. Il joue tellement bien que cela nous fait vraiment ressentir les sentiments du personnage, toucher sa folie, sentir son agitation et ses traumatismes.

Les graphismes et les photographies sont superbes. Tout est mis en place pour que le spectateur soit happé par la noirceur de cet univers, perçoit le malaise ambiant qui asphyxie Gotham et saisisse la bizarrerie qui émane du protagoniste.

Cette pellicule est une claque visuelle et psychologique. Je dois vous avouer avoir eu beaucoup de mal pour retrouver mes esprits en sortant de la salle tant il est marquant et noir, malaisant et troublant. Beaucoup de sentiments mélangés, de la compassion et des aversions, des envies de vomir et des envies de quitter la salle, parfois, tant certaines séquences sont insoutenables psychologiquement et visuellement. Pas mal de pleurs aussi parce que cet homme nous touche, lui et ses déviances mentales. Et beaucoup de questions sur la position de victime, oppresseur. Mais surtout de longues discussions essentielles, vitales, propices, tant le film est une claque pure et dure, vraie critique de notre monde actuel et nombriliste.

Pour conclure, je vous conseille chaudement de le voir mais il conviendra au public le plus averti ! Nous avons vu beaucoup de parents avec leurs jeunes enfants dans la salle et je vous avoue ne pas avoir trop compris. Le film est vraiment violent autant visuellement que psychologiquement car il nous fait nous questionner sur beaucoup de points. Il traite aussi des soucis mentaux et cela peut ne pas correspondre aux plus jeunes ou aux personnes sensibles car cela reste un sujet complexe. Nous avons vu un petit garçon de moins de dix ans dans la salle qui semblait totalement sous le choc lors de la sortie de la salle, ce que je peux comprendre car moi-même je ne me suis pas remise de la séance de suite. Je vous conseille donc de ne pas emmener vos enfants lors des diffusions.

Pour terminer, vous devez aller le voir car il est la copie conforme de notre monde actuel et de ses failles.

Une claque cinématographique avec une vraie morale, parlant de sujets graves et réels, dénonçant de vraies choses qui se passe actuellement dans notre vrai monde. Un film poignant et sensible, dont on ne ressort pas indemne. Ne fermez pas les yeux !

Et vous, vous avez vu le Joker ? Que pensez-vous du film ?

Six livres / six mois | Coups de cœurs et lectures interminables [ 1 ]

Lire sur format papier est une des choses que je ne faisais plus depuis longtemps […] Pourtant je pense que lire est une chose positive. Cela me permet de faire évader mon esprit et également de me relaxer. Un de mes grands buts de cette année est de lire tout les mois un livre : mettre le nez dans les bouquins me permet de me déconnecter, de me jeter dans des histoires qui ne sont pas comme la mienne.

Que ce soit trois cent pages ou mille cinq cents […] Je voudrais simplement partager avec vous mon avis sur mes diverses lectures et vous proposer un contenu distinct de mon contenu habituel qui traite de mode et de maquillage. Vous pouvez retrouver, par ailleurs, mon premier article qui parle de lecture en cliquant ici !

Challenge six livres six mois

Dix clans et une bataille. Lorsque dix années passent une compétition arrive. Elle détermine qui sera le clan qui dominera tout les autres durant les dix prochaines années et offre la possibilité au gagnant de tuer, violer et manger, les membres des neufs clans perdants lors du traditionnel banquet organisé après le jour de la victoire.

Faolan est fait esclave de la progéniture du chef du clan gagnant et est la victime de Torok et de sa violence. Dix ans ont passé depuis le massacre de sa famille mais Faolan souhaite se venger de Torok et bouleverser la prise de pouvoir de la prochaine bataille. Pour ce faire, il devra participer et gagner la rencontre. Qui de Faolan ou Torok remportera le combat et quels sont les sacrifices qui conduiront Faolan vers la victoire ?

Ce livre est un coup de cœur. Je ne pensais pas rentrer autant dans cette histoire. Je me suis surprise à tourner rapidement les pages du livre unes par unes et me prendre de passion pour le destin du protagoniste. Le Dieu Oiseau est une histoire sombre et prenante. Son auteure maintient constamment du suspens par le biais des choix du personnage principal et nous offre des passages dérangeants et inhumains qui pourraient froisser les plus sensibles mais qui me confortait dans mon envie réelle de continuer la lecture. Les textes sont clairs et vont rapidement au bout des choses, ce qui donne une dynamique supplémentaire à cette histoire.

Faolan est un personnage psychologiquement intéressant et dynamique. Ce protagoniste est attachant et son histoire amicale, mais aussi haineuse, avec Torok est intéressante. Faolan se retrouve constamment pourchassé par des questions de moralité et doit choisir entre gagner le jeu et garder son humanité, quitte à remettre en question tout ses projets de vengeance.

Pour conclure, je vous conseille vivement de lire ce livre. Je compte bien lire plus de livres de cette auteure car je suis séduite par sa plume qui se vaut sombre et interrogative.

Futur dystopique. Cinq classes de femmes enfermées dans une dictature atroce. Les femmes des Dominants commandent la maison et les Marthas se chargent de la maintenir intacte. Les Servantes portent les enfants des Dominants et ont pour seule valeur la reproduction humaine. Les autres femmes partent dans les Colonies et manipulent des ordures toxiques. Notre protagoniste est une Servante et son destin tragique est de donner un enfant au Dominant et sa femme. De pages en pages, elle se livre sur sa condition de Servante et se souvient de sa famille, de sa progéniture. Ses souvenirs sont sa seule raison de vivre, encore.

Ce livre est une perle rare, un coup de cœur, encore plus beau que celui ressentis lors de ma lecture du premier livre. Ce bouquin traverse le temps tout en restant moderne. Je me suis sentie prise par cette lecture, que je ne pensais pas autant aimer. Je pensais que le livre serait plus choquant notamment parce que il traite de sexe obligatoire, non consentit entre le Commandant et la Servante, mais ce ne sont pas des passages choquants car ils sont rapides et pudiques.

Notre protagoniste se souvient de ses proches et de son ancienne vie de femme libre, ce qui donne de la dynamique aux textes qui oscillent entre sa vie avant de devenir Servante et sa vie actuelle. Les pages se tournent et sont une invitation au voyage, dans les souvenirs de Devred et ses fantasmes inavouables de femme.

Je vous conseille vivement cette lecture sympathique et futuriste. Je ne pensais pas autant aimer ce bouquin trentenaire mais je dois avouer que Margaret Atwood a une plume poignante et addictive. Ce livre est une merveille, un classique.

Joe est libraire, Beck est une future auteure. Lorsque Beck pousse la porte de la librairie de Joe, le jeune homme tombe directement sous le charme de la jeune femme. Pétillante et marrante, la belle blonde devient vite une obsession pour Joe. Il espionne ses faits et gestes et observe en secret sa vie virtuelle. Beck est la femme de sa vie, Joe en est certain et il mettra tout en place pour renverser tout les obstacles qui se dresseront sur leur chemin et tuer pour son amour. Lorsque plusieurs meurtres touchent son entourage proche, la jeune femme se console dans les bras du libraire. Mais si Beck ignore tout de la folle obsession de Joe pour elle, il faut dire que Joe ne perçoit pas totalement non plus toutes les facettes de sa belle.

Malheureusement Parfaite est le premier bouquin du challenge que je me vois abandonner. Le livre me laisse dubitative, tout comme son adaptation visuelle. Vous pouvez par ailleurs retrouver ma critique dans cet article : You : une adaptation visuelle « Parfaite » ?

Le personnage principal est plus grossier dans ces propos et comique que dans son adaptation visuelle. Le point fort du livre est le point de vue de Joe mais pas que, ce livre puise sa force dans le retournement de cerveau provoqué chez le lecteur, en nous faisant presque aimer un psychopathe, en nous faisant ressentir de la sympathie pour Joe, en dépit de tout les actes horribles que le libraire peut commettre. Malheureusement cette histoire est lente, stagne et devient rapidement ennuyante, lassante, interminable.

Il y a apparemment quelques distinctions entre le roman et son adaptation visuelle, notamment un point important de cette histoire, mais je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler et parce que je ne connais pas la fin du livre.

Pour conclure, je ne vous conseille pas ce roman si vous connaissez son adaptation visuelle car cela risque de biaiser votre avis sur le livre. Pour moi les deux supports se valent et me laissent perplexe. Je pensais que le livre serait meilleur mais son adaptation est plus convaincante.

Challenge six livres six mois

Charley se réveille sur une terre somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur Nil… Une seule porte par jour, une seule personne qui peut emprunter cette porte. Et la triste réalité, un an pour quitter Nil sinon la mort nous embarque.

Nil est une lecture passionnante, pas un coup de cœur. Le livre se lit rapidement.

Les changements de narration entre Charley et Thad sont plaisant et apportent beaucoup de dynamisme lors de la lecture.

Je regrette seulement le fait que le livre soit plus centré sur leur relation plutôt que sur Nil et son histoire. Finalement on en apprends pas beaucoup sur Nil et je trouve ça dommage. Je me suis beaucoup questionnée vis à vis de Nil et en renfermant le livre, certaines de mes questions sur cette terre maudite se retrouvent sans réponses, mais tout cela est sans doutes un choix de Lynne Matson pour nous donner envie de lire les prochains tomes.

Les trente-cinq derniers chapitres sont de loin les plus intéressants du livre : on apprends de nouvelles choses sur les portes notamment et la lecture tourne moins en rond grâce à notre héroïne.

Pour conclure, je vous conseille cette lecture, qui sera parfaite, si jamais vous cherchez une lecture simple et facile. Je compte lire la suite de ce premier tome, en espérant sincèrement en apprendre plus sur Nil et avoir des réponses à certaines de mes questions.

Hopper a une seule envie : passer tranquillement son premier Noël en tête à tête avec Onze. Mais la jeune adolescente ne voit pas cette perspective du même œil et décide de poser tout un tas de questions à son père qui malgré les protestations, cède. Elle remonte alors un carton de la cave, « New York » et assaille Jim de questions sur son passé. Pourquoi être partie de Hawkins ? Pourquoi ne jamais parler de cette époque de sa vie ? Malgré ses réticences, Hopper entame donc le récit du dossier le plus spécial que il ai eu à traiter, celui de cette fameuse nuit où New York a basculé dans les ténèbres, ténèbres bien plus profondes que ce que pouvait imaginer le jeune policier…

Je suis une grande fan de Stranger Things. Je suis aussi une grande fan de Jim Hopper qui est un de mes personnages favoris de base et je suis ravie de le retrouver dans ce livre. Je suis heureuse de retrouver des personnages que je connais bien et leurs humours.

La lecture est sympathique.

Le style de cet auteur est léger et agréable, on passe vraiment un bon moment en le lisant. Le livre se lit rapidement. Par contre, il est bourré de fautes et ça me dérange, je pense que une relecture serait nécessaire.

Plonger dans le passé de Hopper et en apprendre plus sur sa vie avant tout les événements présents dans Stranger Things est un des bons points de ce roman. Les changements temporels entre chaque chapitres sont intéressants et donnent beaucoup de dynamisme au livre. Absolument tous les chapitres du livre sont pertinents et font avancer la trame principale du livre. On découvre Jim en tant que père, époux et enquêteur. Risquant sa vie et son poste, dans une enquête pleine de rebondissements.

Pour conclure, je vous conseille cette lecture si vous êtes fans de Stranger Things. En revanche, une personne qui ignore tout de cet univers ne verra pas de pertinence dans cette histoire. Personnellement je suis une grande fan et ai trouvé ma lecture fort agréable. Je vous le recommande chaleureusement que vous soyez fan ou non de la série. Je pense lire plusieurs autres romans officiels de la franchise.

Assise sur les marches glaciales devant sa nouvelle école, Vaka regrette de ne pas avoir mis un manteau plus chaud. Son père a oublié de venir la chercher, sa mère a oublié de lui donner des sous cette semaine et son école est déjà fermée. On ne peut décidément pas se fier aux adultes. Résignée à attendre, elle voit une petite approcher. Vaka sait qui elle est : elle est dans sa classe, il lui manque deux doigts. Elle habite juste derrière leur école, alors Vaka lui demande si elle peut venir chez elle passer un coup de téléphone pour appeler son père. Plus personne ne reverra jamais Vaka. Douze ans après le drame, une capsule témoin est déterrée. Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en ville.

Je dois vous avouer que je suis quelque peu mitigée.

Encore une fois, cette lecture est un abandon car je ne réussissais pas à rentrer dedans. La lecture est longue, sans grande action et vite ennuyante. Les noms des personnages sont complexes et ne facilite pas la lecture. Toutefois, la trame principale de cette histoire est prenante. On a envie de comprendre. Qui est le coupeur de mains ?

Yrsa Sigurdardottir parle de sujets sombres avec excellence et justesse. Cependant certains passages peuvent choquer le lecteur en fonction de sa sensibilité.

Pour conclure, ce livre est un bon roman policier mais je ne le conseille pas et il ne fait pas partie de mes coups de cœurs car il est trop en longueur. Cependant cette lecture pourrait vous convenir, si les lectures plus développées mais moins vivantes vous plaisent. Surtout que, pour avoir lu le dernier chapitre, le twist final est original et intelligent. Je pense juste que ce type de livre ne me convient simplement pas.


Quelles sont vos lectures du moment ? Lisez-vous souvent ? Combien avez-vous lu de livres en six mois ?

Je prends beaucoup de plaisir à vous proposer ce nouveau type de contenu et je serais ravie de lire votre avis dans les commentaires. Si vous avez quelconques remarques sur la qualité de mes critiques littéraires, je serais ravie de les entendre. Je suis novice et je souhaite améliorer mon contenu au maximum pour vous proposer quelque chose de vraiment qualitatif.

En vous souhaitant une excellente semaine,

Le Roi Lion : mon avis sur le dernier Disney.

Cela fait hyper longtemps que je ne vous ai pas fait de critiques de nouveautés cinématographiques et ce type de billet me manque beaucoup ! Je vais voir des films — et manger des pops corns salés, accessoirement — presque tout les mois mais je ne trouve pas cela pertinent de toujours vous partager mes avis dessus. Dernièrement nous avons vu le live action Le Roi Lion et je voulais vous partager, dans cet article, ma critique à chaud du dernier né Disney.

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de leur futur roi Simba. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa qui lui fait comprendre un peu plus chaque jours les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, frère du roi et ancien héritier du trône, a ses propres plans. La bataille pour la prise de contrôle de la Terre des Lions est ravagée par la tragédie et le drame, ce qui finit par causer la fuite de Simba. Avec ses deux nouveaux amis, Timon et Pumbaa, le jeune lion va devoir trouver comment grandir et reprendre ce qui lui revient de droit…

Roi Lion 2019
Roi Lion 2019
Roi Lion 2019
Roi Lion 2019
Roi Lion 2019

Pour commencer, je vais vous partager tous les bons points du film pour finir avec les plus mauvais.

Les graphismes sont absolument superbes. Les animaux sont très réalistes.

Les musiques sont fidèles au dessin animé.

Mais le film est une déception monstrueuse.

La plupart des scènes du dessin animé sont rapidement expédiées dans le live action et tout va bien trop vite. Elles ne sont quasiment pas émouvantes quand elles le devraient. Une des scènes les plus émouvantes du film de 1994 est la mort de Mufasa. Dans le live action on ne pleure pas, on ne ressent même RIEN DU TOUT pour ce jeune lionceau qui vient de perdre son père. Au contraire, la plus belle scène du film selon moi réside dans le discours entre Mufasa et Simba parlant des étoiles, des rois des siècles passés et du fait que ils veilleront toujours sur eux et que, à son tour, son père veillera sur lui un jour.

Certaines autres séquences ne sont pas similaires au Disney originel. Pour argumenter mes dires, je me permet quelques exemples qui peuvent être interprétés comme étant des spoilers. Par exemple, après que Simba est franchi le cimetière des éléphants et que son père le sauve des griffes des hyènes, Simba a une discussion avec son oncle Scar. Dans le live action, Scar tend un piège à Simba en emmenant le lionceau dans la décharge, prétextant le fait que, pour se faire pardonner de la faute de la veille, il devrait offrir un cadeau à son père. Tandis que, dans le premier, Scar tend un piège à Simba en lui faisant croire que son père a un cadeau pour lui. Toujours dans le même style de scènes modifiées par rapport au premier film, dans le dessin animé, Zazu souhaite aller chercher des renforts lorsque Simba est dans la décharge, Scar le pousse alors violemment contre une falaise pour que Zazu ne prévienne personnes de ce que il se passe en bas. Au contraire, dans le live action, Scar demande à Zazu de prévenir les autres de cet incident. Certaines scènes ont été rajoutées également mais ne sont que une fois sur deux pertinentes, comme une séquence entre une antilope et Simba adulte ou encore la fuite de Nala pour trouver une aide extérieure.

Les dialogues sont creux et en deviennent drôles tant le doublage est ridicule. Le doublage de la première partie du film est catastrophique. Simba jeune est ridicule et Jean Reno qui était le doubleur de Mufasa en 1994 et qui est également le doubleur de Mufasa dans ce film ne réussi pas à reproduire la voix originelle. Cependant les doubleurs de Timon et Pumpaa sont parfaits, selon moi. Pour terminer, certains personnages perdent de leurs charmes comme Rafiki par exemple, lui qui était extravagant et drôle dans le premier Roi Lion est fade dans ce dernier.

La magie y est inexistante.

Je trouve que le film devient intéressant seulement quand Timon et Pumbaa tombent sur le lionceau. Ils apporteront par la suite une petite dose humoristique au film qui en manquait clairement depuis le début.

Pour conclure cette critique, je trouve que le film est beau graphiquement mais je ne le conseille pas du tout pour les amateurs du classique. Il détruit selon moi toute la magie connue derrière le Roi Lion originel. Je suis ressorti de la séance déçue. Je ne reconnais pas complètement le classique Disney que je connais depuis toute petite. Un film Disney ne devrait-il pas faire vibrer notre âme de petite fille ou de petit garçon ? Pour moi la réponse est oui et malheureusement le Roi Lion ne réussi pas ce pari. Je préfère largement regarder le film datant de 1994 que regarder ce nouvel opus, visuellement réussi mais émotionnellement pas à la hauteur.

Et vous ? Vous aimez ce live action ou non ?

Wishlist : envies lectures du printemps !

Je vous reviens avec un article un peu particulier sur le blog car ce billet parle de mes envies de lecture actuelles et me servira aussi personnellement de PAL informatique. Je ne suis pas une grande lectrice mais je tente de le devenir. Depuis janvier, le besoin de me recentrer sur moi ce faisait sentir. Je voulais diminuer le temps que je passais devant internet avant de dormir. Ralentir ma consommation et essayer de retrouver un sommeil réparateur. En janvier, je me suis donc donnée comme objectif de lire un livre par mois et je tiens ce challenge depuis.

Mes envies lecture du moment
Mes envies lecture

BEHIND HER EYES | Sarah Pinborough :

Louise est une jeune maman débordée. Divorcée, elle est coincée dans un quotidien minuté. Pourtant un soir, elle embrasse un inconnu dans un bar… Sans savoir que cet inconnu est son nouveau patron et que il est marié. David est un psychiatre renommé, dévoué à sa femme. Il regrette ce baiser mais tombe, sans le vouloir, amoureux de son assistante. Adèle, sa femme semble parfaite. Elle devient rapidement amie avec Louise. Fascinée par ce couple aux apparences parfaites, Louise se retrouve piégée au cœur de leur mariage et commence à entrevoir des failles. David est-il vraiment comme il le montre ? Adèle, aussi vulnérable que elle le laisse croire ? Et quel est le secret inavouable qui semble les lier pour toujours ?

BLOOD ORANGE | Harriet T :

Alison Wood est une avocate brillante. Elle a une petite famille adorable, un travail qui la comble… Mais il ne faut pas faire confiance aux apparences qui sont souvent trompeuses : Alison boit trop et abandonne sa famille. Elle entretient une liaison toxique avec son partenaire de travail Patrick – qui se fait une joie de la manipuler et la rabaisser devant tout le monde. Patrick la met sur une affaire de meurtre : celui de Mr Smith poignardé par sa femme, Madeleine. De rencontres en rencontres, Alison comprend que leurs histoires sont similaires sur certains points. Sauver cette femme, pourrait être une façon de se sauver elle-même. Mais une personne sait tout les secrets de la jeune femme. Ses vices, ses tromperies. Une personne qui veut la faire payer pour tout cela et qui ne compte pas abandonner son objectif avant de tout perdre.

LE ROI DES FAUVES | Aurélie Wellenstein :

Accusés de tentative de meurtre, Ivar, Kaya et Oswald sont condamnés et enfermés dans un royaume en ruines, coupés du monde, il leur reste sept jours à vivre. Sept jours pendant lesquels le parasite qui est en eux va grandir, déformant leur corps et leur esprit pour les changer en monstre. Au terme du compte à rebours, ils seront devenus des berserkirs, des hommes-bêtes enragés destinés à tuer ou être tués sur les champs de bataille. À moins que le légendaire roi des fauves puisse enrayer leur terrible métamorphose ? Mais existe-t-il vraiment ailleurs que dans leur tête ? Commence alors une course contre le temps, où les amis de hier devront rester forts et soudés, pour lutter contre les autres. Et contre eux-mêmes.

PHOBOS | Victor Dixen :

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés du même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, devant des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, émission de speed-dating destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est une des six élues. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

QUELQUES JOURS DE NOS VIES | Clare Swatman :

Ces derniers temps Zoe est rongée par une colère permanente, inexpliquée. Peut-être le stress, sans doute la raison pour laquelle ce matin-là pourtant comme les autres, elle se dispute avec Ed qui part sans un baiser ni un au revoir. Ed sa moitié depuis quinze ans, meurt – fauché par un bus en partant travailler. Zoe est effondrée, rongée par la culpabilité et le chagrin de cet adieu manqué. Elle sombre dans la dépression. Un matin elle se réveille dans sa chambre de jeune femme vingt ans plus tôt exactement le jour où elle allait rencontrer Ed pour la première fois. Un retour dans son propre passé, aux grandes dates de leur histoire, comme une seconde chance de le vivre… En mieux ?

NIL | Lynne Matson :

Charley se réveille sur une terre somptueuse qui ne figure sur aucune carte. Elle y survit tant bien que mal avant de rencontrer Thad le leader du clan des humains présents sur Nil. Il lui apprend la vérité, glaçante : pour quitter cet enfer paradisiaque, il faut trouver une des portes qui apparaissent au hasard sur Nil… Une seule porte par jour, une seule personne à pouvoir emprunter cette porte. Et la triste réalité, un an pour quitter Nil sinon la mort nous embarque. Le compte à rebours a déjà commencé…

SUCCION | Yrsa Sigurdóttir :

Assise sur les marches glaciales devant sa nouvelle école, Vaka regrette de ne pas avoir mis un manteau plus chaud. Son père a oublié de venir la chercher, sa mère a oublié de lui donner des sous cette semaine et son école est déjà fermée. On ne peut décidément pas se fier aux adultes. Résignée à attendre, elle voit une petite approcher. Vaka sait qui elle est : elle est dans sa classe, il lui manque deux doigts. Elle habite juste derrière leur école, alors Vaka lui demande si elle peut venir chez elle passer un coup de téléphone pour appeler son père. Plus personne ne reverra jamais Vaka. Douze ans après le drame, une capsule témoin est déterrée. Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en centre-ville.

Mes envies lecture du moment blog

LAIT ET MIEL | Rupi Kaur :

Les larmes, la sueur, le cœur, la blessure et les mains de Rupi Kaur dans un seul livre.

LE SOLEIL ET SES FLEURS | Rupi Kaur :

« que les gens eux aussi
doivent se faner
tomber
pourrir
se redresser
pour fleurir »

Et vous ? Quelles sont vos envies lecture du moment ?

logo

You : mon avis sur le dernier phénomène Netflix.

Ayant entendu beaucoup de bruits au sujet de cette série, je me suis dis que il serait sympathique de vous donner mon avis car je viens tout juste de la terminer.

Joe est libraire, Beck est une future auteure. Lorsque Beck pousse la porte de la librairie de Joe, le jeune homme tombe directement sous le charme de la belle blonde. Pétillante et marrante, la jeune femme devient vite une obsession pour le libraire. Il observe ses faits et gestes et espionne sa vie virtuelle. Beck est la femme de sa vie, Joe en est certain et il mettra tout en place pour renverser tout les obstacles qui se dresseront sur leur chemin et tuer pour son amour. Lorsque plusieurs meurtres touchent son entourage proche, la jeune femme se console dans les bras de Joe. Mais si Beck ignore tout de la folle obsession perverse que ressent Joe pour elle, il faut dire que Joe ne perçoit pas non plus toutes les facettes de sa belle.

0332399.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
0294898.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
5270174.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
5837526.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Je dois vous avouer que je suis quelque peu déçue.

Un des bons points de cette adaptation est la voix de Joe qui apporte des points de vues et des indications durant la continuité de cette histoire et nous permet de comprendre ses actes et de lire en lui comme dans un livre ouvert. Joe est attachant et on comprends rapidement que il idéalise les relations humaines et ne sait pas comment montrer son amour. Ces actions sont une forme de son amour pour la jeune auteure. Psychologiquement la série est très intéressante car elle nous permet de nous immerger dans le cerveau du psychopathe et de nous mettre à sa place. Elle nous retourne clairement le cerveau : elle nous fait pardonner le psychopathe pour ses meurtres simplement parce que ses victimes sont insupportables et nous fait haïr sa proie.

Le jeu des acteurs est excellent. Shay Mitchell est parfaite dans son jeu et Penn Badgley est troublant.

Le reste me laisse dubitative.

La relation de Beck et Joe est toxique. Elle ne me transporte pas et je ne vois pas une vraie relation entre les deux personnages : Beck est insipide, insupportable, dérangeante. Je devrais avoir de la peine pour elle car elle est la victime de Joe mais son comportement me fait tout le sens inverse et je me sens plus mal pour Joe que pour elle. Beck a tout autant un soucis psychologique que Joe et elle le manipule. Elle est simplement une nymphomane qui sous ses airs de sainte, ne sait que coucher et ne sait pas aimer. Aucune empathie pour elle, ce qui nous fait encore plus aimer Joe. Je pense que le personnage de Beck aurait pu montrer une femme moderne, assumant ses choix et libre sexuellement mais il manque clairement de profondeur. Son personnage est agaçant car elle ne se remet jamais en question et pense que tout est toujours de la faute des autres sans jamais entrevoir le fait que elle est probablement son seul et unique tourment.

Longueur et invraisemblances dans le texte. Les premiers instants sont pertinents et on veut rapidement regarder la façon dont va grandir cette histoire mais la suite devient lente et ennuyante, expéditive. Le dernier acte reste basique. Je me doutais de la tournure des événements pour Beck et cela me semblait logique que la série aboutisse à cela car notre personnage principal ne discerne aucunes limites en amour, pas même la plus fatale.

Pour conclure, la série You est intéressante et intelligente. Elle traite de sujets divers importants comme la surexposition sur internet et la complexité de construire des relations amoureuses et amicales. La série est moralisatrice et nous apprend que il ne faut pas se concentrer sur ce que laisse percevoir une personne, car elle peut censurer ce que elle montre, mais creuser plus en profondeur et comprendre ce que elle est vraiment autrement que dans la vie virtuelle. Son thème est séduisant. Malheureusement le reste manque de recherche, les épisodes sont lents et fades. Je suis restée sur ma faim durant toute la durée de la saison tout en étant en parallèle captivée par cette histoire de base. You se laisse regarder mais aurait mérité plus de travail de la part des réalisateurs car sur certains points elle reste incohérente. Je ne vous la conseille pas particulièrement et je dois vous avouer que je ne comprend pas tout cet engouement autour depuis sa sortie sur la plateforme. Par contre, la série est une adaptation du livre Parfaite de Caroline Kepnes et je pense que le livre pourrait plus me convenir. Je crois que je vais le lire prochainement et je vous en ferais probablement un billet sur le blog car je pense que comparer les deux œuvres est une bonne idée.

Vous aimez cette série ? Quelle est votre série du moment ?