Cries du cœur.

Ce billet est vraiment très différent des autres mais j’ai vraiment besoin de poser des mots sur mes maux, de crier que ça ne va pas, de me délivrer de tout ce poids qui est sur mes épaules depuis quelques mois. Je suis au plus mal et écrire me permettra de soulager mes vieux démons.

Je n’en peux plus de continuer à endurer mes nuits de tracas. Ne plus trouver le sommeil. Ne plus faire de nuits complètes.

Je n’en peux plus de faire semblant. Poser un sourire sur mes joues. Répondre que tout va pour le mieux dans ma vie, pour qu’on ne cherche pas à gratter en profondeur.

Je n’en peux plus de partir travailler la boule au ventre et les larmes aux yeux. Faire comme si leurs remarques blessantes quotidiennes ne me faisais aucun mal et pleurer sur la route du retour.

Je n’en peux plus de faire vivre ce calvaire à la personne que j’estime le plus, que j’aime le plus et qui me soutient le plus. Lui faire subir, quotidiennement, tout mes changements d’humeurs.

Je n’en peux plus de me rendre malade pour mon travail. De tout lui avoir donné depuis des années, sans que l’on ne me donne jamais rien en retour, pas même un signe de reconnaissance, juste de la dépression et de la solitude.

Je n’en peux plus de concevoir tout cela sans broncher. Pour ne pas perdre mes revenues. De les laisser me détruire, encore, un peu plus. De devoir endurer ça tout les jours.

Je n’en peux plus de devoir me battre avec mes vieux démons. De devoir cohabiter avec cette maladie, de tout les jours me battre pour ne pas tomber complètement dedans. De tout les jours, faire de mon mieux, pour ne pas me noyer.

Personne ne mérite de vivre, d’endurer, de supporter, une maladie telle que la dépression. Personne ne mérite de ne pas se sentir à sa juste valeur. De se sentir seul, même entouré. Personne ne mérite de se faire rabaisser, de ne pas se sentir indispensable.

Personne ne devrait vous faire vivre cela.

Personne ne devrait s’octroyer le droit de vous faire perdre la confiance que vous avez en vous et en votre travail. Personne ne devrait détruire l’estime que vous avez de vous.

Je vais me battre, contre moi-même et mes démons.

Je vais me battre contre ces deux personnes qui sont la cause de mon mal-être actuel.

 

Je suis sûre que le blog me sera bénéfique et que je me retirerais de ce combat la tête haute avec, comme moteur, de nouvelles ambitions.

Merci pour votre écoute. Maëva.

Publicités