Ma routine soin du visage | Minimaliste.

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venue sur le blog pour papoter. Vous le savez probablement si vous avez lu mon dernier article, nous avons rendu notre appartement en juin — ce qui explique en partie mon absence. Je dois aussi avouer que je ne savais plus trop quoi vous partager. Je ne savais plus trop ce qui me plaisait de vous partager, les sujets que je pouvais aborder. Je ne savais plus quoi faire de ma vie, je ne savais plus comment continuer le blog et quoi vous publier. Je me suis pas mal remise en question durant mon absence. Professionnellement surtout mais aussi en terme de vie personnelle. Mon avenir me fait toujours peur car je ne sais toujours pas quoi en faire.

Je vous retrouve en ce jour pour vous partager ma routine soin du visage minimaliste. Je voulais vous montrer les produits dont je me sers quotidiennement et qui sauve mon visage des imperfections. Toujours dans une démarche de minimalisme, je ne met que peu de produits sur mon visage. Je pense que il est plus important de privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Avant de commencer, je souhaiterais vous remercier pour tout les commentaires adorables reçus lors de la publication de mon dernier article sur les tocs du couple. Merci sincèrement ! Sachez que je vais beaucoup mieux car je suis une thérapie. Ma psychologue a mis le doigt sur la provenance de ce toc et depuis que je la connais, je me porte mieux et je respire de nouveau ! En revanche, je ne vous partagerais pas les raisons qui font que ce toc est en moi car elles sont vraiment personnelles et certaines personnes de mon entourage ne sont pas au courant de ma démarche.

Je commence ma routine en nettoyant mon visage. Pour ce faire, je me savonne le visage avec le savon Coalface de chez Lush qui permet de nettoyer ma peau et de la purger. Ce produit est vegan notamment et a un format vraiment pratique. Il contient du charbon et est antiseptique, ce qui permet de réguler la peau et de lutter contre la manifestation des boutons sur le visage. Je viens récemment de compléter ma routine avec ce produit car il a plusieurs avantages : utilisation simple, format pratique, sans déchet et économique. De plus, son odeur boisée est vraiment agréable et naturelle. Je le fais simplement mousser entre mes mains humides, le met sur ma peau et le rince, rien de plus simple.

Je poursuis ma routine en appliquant mon tonique Rose Water Facial Toner de la marque The Beauty Dept qui est trouvable chez Action au rayon beauté. Son format bouteille est vraiment pratique. Parfait pour apaiser et hydrater le visage, le produit se met matin et soir, en complémentarité avec une pommade hydratante. Je suis conquise par son odeur de rose apaisante. Le produit ne pique pas la peau durant son application et en extrait parfaitement les impuretés. Une faible quantité de produit est nécessaire pour nettoyer tout le visage. Personnellement je me sers de ce soin matin et soir, sur cotons démaquillants, après avoir nettoyé mon visage.

Je me munie de mon eau tonique Eau Roma Water de chez Lush pour pré nourrir ma peau sans la surmener. Je la vaporise tout simplement sur mon visage et la laisse agir, avant application de mon second produit de soin – ma pommade hydratante pour le visage. Cela fait plus de un an que cette eau tonique a rejoint ma routine et je viens tout juste de la terminer. Trois pulsations seulement subviennent au besoin de la peau. Elle fait également preuve de double utilité : elle permet une meilleure pénétration de la pommade hydratante et peut être utiliser avant un masque pour accélérer ses effets. Je vous recommande chaleureusement ce soin ! Je suis vraiment ravie de son action sur la peau et de son voile frais de douceur, le matin et le soir, sur mon visage. Ma revue sur le sujet est trouvable dans cet article.

Pour compléter, je recouvre mon visage avec le soin hydratant Imperialis de chez Lush – ma revue totale sur le sujet est également disponible dans cet article. Sa texture est liquide, tout en étant grasse sur le visage. Le pot dure relativement longtemps et peut être ramener en magasin pour être recyclé. Je place une noisette du produit sur la partie basse de mon visage et deux noisettes sur le haut de mon visage. Pour terminer, je tapote doucement ma peau et fais agir le produit en faisant des mouvements circulaires sur la totalité de mon visage.

Je me munie ensuite de mon gel hypoallergénique Aloe Vera de la marque Esi qui est enrichi en vitamine E et huile de tea tree et qui provient de mon voyage en Crète. Je me sers de ce produit en soin post coup de soleil – que ce soit sur le corps ou sur le visage. Il a une grande capacité hydratante et apaisante. Sa texture gel est agréable, désaltérante, avec une sensation de frais. Le produit a un aspect graisseux sur la peau et picote légèrement mais sèche rapidement sur le visage. En revanche, son odeur est brute et peut dérouter certaines personnes. Personnellement je vous recommande ce produit ! Ses effets sont niquel sur ma peau, il hydrate vraiment bien et élimine mes coups de soleil en moins de cinq jours, sans les sensations qui y sont justement liées.

Pour terminer ma routine, je vous présente le soin que je fais une fois par semaine en moyenne, le masque The Birth Of Venus de chez Lush que je voulais tester depuis longtemps. Je suis vraiment ravie de cet achat : il a une texture gélatineuse marrante, une odeur agréable, marine, il me donne meilleure mine et ma peau est douce après utilisation. Il est idéal pour le rééquilibrage de la peau également. Son utilisation est facile et le temps de pose, rapide. Pour la mise en pratique, je le travaille par morceaux en le malaxant entre mes mains sèches et applique ensuite la texture obtenue sur mon visage. Je rince abondamment le produit après une pose de cinq minutes et essuie mon visage.

Et vous ? Quelle est votre routine actuelle ? Quel est le produit dont vous ne pourriez pas du tout vous passer ?

Publicités

Quelles sont mes méthodes pour désencombrer facilement mon dressing ?

Comme vous avez pu le découvrir dans ma sélection de shopping automnale, je me penche de plus en plus vers un mode de vie à tendance minimaliste. Cette nouvelle façon de voir ma consommation est passionnante. En effet, le minimalisme consiste à simplifier son quotidien en se déchargeant de tout les objets entassés et inutilisés. Les principes du minimalisme sont de privilégier la qualité à la quantité et de favoriser les expériences plutôt que les possessions matérielles, en ne gardant que les biens matériaux essentiels. Être minimaliste permet de faire le tri sur tout les domaines de sa vie.

Mon envie de débuter un cheminement vers le mouvement minimaliste a eu lieu grâce à la fabuleuse Vicky Payeur, créatrice du blog – Vivre avec moins.

Nous avons accueilli récemment un nouveau meuble dans notre appartement. Ce meuble est mon dressing personnel – comprenant mes vêtements ainsi que mes chaussures. Un tri a été réalisé à la réception de mon meuble, un an après le premier déjà effectué dans ma garde-robe. Je voulais donc, à travers cet article mode de vie, vous partager mon expérience et mes conseils pour effectuer un tri efficace de votre garde-robe.

Désencombrer
 son dressing

Pour commencer mon désencombrement, je démarre par un vide intégral de mon armoire, en mettant toutes mes affaires sur une surface lisse et suffisamment volumineuse, – comme le sol par exemple. Je retire ensuite les cintres de chaque vêtements et les réserve pour une utilisation future. Je veille à mettre mes habits par catégories : les robes avec les robes, les jeans avec les jeans, les jupes avec les jupes et les hauts avec les hauts. Ce système me permet de prendre conscience de la quantité de fringues que je possède déjà. Je peut avoir un aperçu global des pièces que je possède dans ma penderie, en me rappelant parfois de pièces dont je ne me souvenais plus avoir acheté. Le tri débute à ce moment-là.

Lorsque cette première étape est terminée, je vais devoir répondre à certaines questions, afin de désencombrer facilement mon armoire. Est-ce que je porte ce vêtement ? À quelle fréquence ? Est-ce que ce vêtement est semblable à un autre ? Est-ce que je me sens obligée de garder ce vêtement par obligation ou est-ce que cette pièce me donne du bonheur ? Il faut considérer ses vêtements : si vous gardez une pièce dans votre armoire parce que « cette pièce est en bon état » mais que vous ne la portez jamais, vous devriez plutôt donner ce vêtement. Cet habit mérite une seconde vie avec une nouvelle personne qui lui accordera un réel intérêt.

Une fois cette seconde étape de passée, je sépare mes vêtements en trois piles de tri : je garde, je donne et je jette.

Je garde : correspond aux vêtements que je porte régulièrement et qui souligne mes perfections physiques.

Je donne : convient aux vêtements qui sont neufs et qui traînent dans mon armoire.

Je jette : est relié à la catégorie de vêtements qui est usés et importables.

La dernière étape de mon tri consiste à comptabiliser le nombre de vêtements que je possède et à noter ces divers chiffres dans un inventaire, en fonction de chacune des catégories de vêtements dont je dispose dans mon armoire. Cet inventaire me permettra de me faire une idée de la composition de mon dressing et de savoir quelles seront les pièces indispensables à acheter, afin de me créer une garde-robe capsule complète.

Mise en pratique :

Mon dressing est actuellement très minimaliste suite a de nombreux tris. Entre temps, je n’ai que très rarement renflouer mon armoire avec de nouvelles acquisitions, ce qui explique les nombres que vous trouverez ci-joint, dans mon inventaire. Je compte cependant faire quelques achats supplémentaires, pour remplir décemment mon placard. Je vous en parlerais peut-être dans un article bilan de désencombrement, si celui-ci vous intéresse. Je me suis permise quelques libertés, en ne comptant pas le nombre de pyjamas, dessous et chaussettes que je possède.

Mon dressing hivernal est constitué de :

  • 1 manteau à carreaux.
  • 4 pulls.
  • 2 robes.
  • 4 pantalons.
  • 1 jupe.
  • 1 paire de bottines.
  • 1 paire de sneakers.
  • 1 sac à bandoulière.

Mon inventaire me permet une analyse claire de mon coin vêtements. Il faudrait que je me procure des pulls, des pantalons et des nouvelles paires de chaussures. Je ne met que très rarement des jupes et des robes, sauf pour les occasions. Ma jupe est en jean, noire, sobre. Elle sera parfaite dans une tenue décontractée. Une de mes robes est une robe pull avec une coupe quelque peu originale, décontractée. La seconde est une robe habillée, classe, parfaite pour les occasions spéciales. Il me manque très clairement deux paires de chaussures supplémentaires. Une paire de bottines noires serait parfaite. Avoir un seul manteau est suffisant. Et il me faudrait un autre sac dans des tons sobres, afin que il puisse aller avec beaucoup plus de tenues que mon sac à bandoulière grenat.

Une fois cette étape terminée, je range mon armoire. Personnellement, je range mon armoire par couleurs et par pièces. Pour vous donner un exemple, je met tout mes pulls gris les uns à la suite des autres, mes robes grises sont derrières mes pulls gris. Ensuite, je vais mettre tout mes pulls noirs sur cintres et je mettrais mes robes noires à la suite. Et ainsi de suite…


Désencombrer mon dressing a été un choc positif. Je me suis rendue compte que je possédais énormément – trop – de vêtements. Je me suis débarrassée de vêtements que je ne portais pas et que je collectionnais, dans un sens, puisque mon armoire était pleine de pièces similaires. Je me suis rendue compte que, un vêtement pouvait avoir un style différent en fonction de son assemblage avec une autre pièce de mon armoire et que, il est important de combiner nos habits entre eux pour tenter de créer des tenues différentes.

Je me suis, tout de même, retrouvée face à des questionnements avant de commencer mes différents tris. Combien devrais-je, moralement, garder de pièces de chaque catégories ? Ma question reste incertaine, encore maintenant mais, après avoir bien réfléchis, je pense que sept semble être un chiffre parfait. Sept représente les sept jours de la semaine. Sept me permet une rotation parfaite et des lessives espacées. Malgré ces suppositions, il ne faut pas oublier que chaque personne est unique, marche différemment que son voisin et avance en fonction de sa propre allure. Le mieux est de se fier à soi, tout en écoutant, prenant en compte, les conseils des autres.


Pour aller plus loin dans cette recherche de désencombrement minimaliste, je vous propose un lien direct vers le blog de Vicky Payeur, blogueuse, véritable inspiration au quotidien. Cette femme est un modèle et je lui dois mon cheminement. Je vous conseille fortement de visiter son blog et ses autres plateformes de communication, si vous êtes curieux d’en apprendre un peu plus sur le mode de vie minimaliste.

De quand date votre dernier tri et combien de pièces avez-vous dans votre dressing ?