Pourquoi je ne veux plus de fast fashion dans mon armoire ?

Cela fait quelques temps maintenant que je souhaite aborder avec vous le sujet de la seconde main car ce type de mode de vie me captive et je pense que, dans notre structure sociale actuelle, nous ne parlons pas assez de tout cela avec importance. Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi je ne veux plus de fast fashion dans mon armoire, vous partager mon cheminement mais aussi vous donner mes meilleurs conseils pour acheter des vêtements éthiques en ayant un budget vestimentaire limité.

Avant de commencer mon article, je souhaite que vous sachiez que je ne vous demande pas de faire comme moi ! Je ne suis pas un exemple mais juste une personne qui aime parler de sujets divers qui la touche. Je suis une personne qui ne juge pas son prochain et qui ne me permettrait jamais de remettre en cause les choix des autres.

Je pense que je dois ce cheminement au mouvement minimaliste. Vivre mieux avec moins. En devenant minimaliste, je me suis rendue compte que mes placards contenaient beaucoup de vêtements que je ne mettais jamais. Je me suis donc mise au tri et ai fait beaucoup de dons associatifs. Par la suite, mon mode de consommation a changé, je chinais uniquement quand cela était nécessaire et toujours de manière intelligente, mais je continuais a acheter encore de la fast fashion dans des enseignes connues.

En mars, après le décès de ma grand-mère, nous avons effectuées un grand tri dans sa penderie et je me suis dégotée de très belles pièces, comme la chemise verte, dont je vous parle dans mon article sur mon dressing estival minimaliste. Je me suis rendue compte que ce style vestimentaire me plaisait ! En réalité, cela faisait de nombreuses années que je trouvais bons nombres de pièces vintages sublimes mais je ne me lançais jamais, par peur du regard des autres, sans doutes. Le déclic avait eu lieu ! Par la suite, je me suis renseignée sur le sujet et ai regardé beaucoup de vidéos américaines qui parlaient de trouvailles en friperies. En parallèle, je me suis mise a lire beaucoup de blogs qui parlaient de seconde main et je me suis documentée sur youtube également en regardant des vidéos françaises parlant de friperies, de mode éthique et de la catastrophe écologique engendrée par la fast fashion et plus généralement par la mode. Je vous conseille notamment de faire un tour sur les contenus de Iznowgood / Ilia Renon / La petite Gaby / Ectomorphe / Tess Valentine et Clara Victorya entre autres, qui en parlent parfaitement !

Au cours de mes recherches, je me suis rendue compte que la mode est un cataclysme pour notre planète. On oublie trop souvent que son industrie est la seconde plus polluante au monde, derrière celle de la pétrochimie, dont elle découle. On oublie trop souvent que le seul vêtement qui ne pollue pas et celui que on ne produit pas. Ce sont donc pour toutes ces raisons — le minimalisme, mon amour pour les vêtements vintages et mon envie de préserver notre belle planète, que je me décide à ne plus consommer de fast fashion.

En septembre, je me suis donc donnée un objectif bien précis, celui de ne plus consommer de fast fashion et de consommer de manière éthique, responsable et plus durable.

Il existe diverses façons de consommer plus responsable, le choix revient aux acheteurs !

On peut notamment favoriser les marques qui proposent des démarches éthiques, comme le fait de produire en France, avec des textiles biologiques, de garantir un salaire convenable et des conditions de travail humaines. Personnellement je ne pense pas que ce soit la solution parce que la question est toujours la même, acheter neuf pollue. La fabrication du vêtement continue de polluer, de manière moindre par rapport aux commandes issues de la fast fashion mais avec toujours un impact sur la planète. De plus, les marques responsables sont souvent onéreuses. Quand on décide de devenir minimaliste, on décide de faire passer la qualité avant la quantité, je le conçois, ce qui insinuerait que notre investissement dans un seul vêtement est plus important quand on est minimaliste, puisque on consomme moins. Encore une fois, selon ma propre expérience, je ne veux pas (et ne peux pas) accorder un grand budget aux achats de vêtements donc je préfère ne rien acheter plutôt que de payer une jupe, éthique, soixante euros. Mais cela reste uniquement mon avis et je ne blâme absolument pas les personnes qui consomment des vêtements provenant de marques éthiques, du moment que cela est fait sans surconsommation.

Est-ce que il est donc possible de consommer responsable sans casser son PEL ? Totalement ! Il existe des marques de la fast fashion qui se lance dans des gammes responsables, je pense notamment aux magasins comme Zara et H&M avec la gamme ecofriendly Conscious. En ce qui me concerne, je ne peux pas encourager ce type de gammes, au vu de la situation actuelle, désastreuse, de la planète. Car produire revient à polluer, encore une fois. Mais un pas est un pas et il est toujours mieux de prendre des vêtements de collection ecofriendly quand on a peu de moyens, plutôt que de prendre les collections classiques, issues de la fast fashion que proposent habituellement ces marques.

Autre issue, se diriger vers les sites de ventes de seconde mains. Je pense notamment aux sites tels que Vinted — qui est de loin mon favoris. Je me suis notamment achetée un Levis 501 quasi neuf en août pour un prix imbattable. Il y a beaucoup de choix sur cette plateforme, notamment dans la catégorie vintage et les achats sont sécurisés. Le seul point négatif je dirais, ce sont parfois les prix appliqués par les Vinties pour certains articles. Les prix ne sont pas toujours avantageux quand on est acheteur, ce qui est dommage.

Mon option favorite reste celle de chiner en brocantes, en vides greniers et en friperies. Les prix sont toujours attractifs ! Acheter de seconde main nous permet de donner une seconde vie aux vêtements que les personnes ne veulent plus. On peut notamment trouver de jolies pièces originales, vintages, parfois quasiment neuves, pour des prix imbattables sur le marché. Quelques petits conseils tout de même : chiner des vêtements avec des textiles nobles, examiner la qualité du produit et son état avant de prendre les articles, mais aussi oser, parce que certains habits ne payent pas de mine sur cintre mais sont sublimes avec quelques ajouts et retouches.

Niveau boutiques, je peux notamment vous recommander Ding Fring et Emmaüs en terme de friperies, car ce sont mes favorites.

Je ne connais pas beaucoup de boutiques responsables sur le net donc je ne peux pas vous en citer beaucoup ! Cependant je trouve les collections de la marque Thinking Mu canons et abordables. Personnellement je suis fan même si je ne peux clairement pas me le permettre. Autre boutique, issue de la fast fashion « responsable » ecofriendly : Vero Moda et sa gamme Aware. Les collections saisonnières de la marque sont conçues avec des textiles recyclés comme le polyester, le coton mais aussi la laine. La marque utilise aussi du coton bio et des textiles innovants, certains mêmes reconnus par des labels. La collection pour cet automne est absolument splendide, je trouve.

Thinking Mu sélection mode éthique

Space girl La Luna | Blue

Achetez-vous toujours de la fast fashion ou tendez-vous vers une consommation plus responsable ? Connaissez-vous des boutiques abordables et éthiques ?