Toc du couple RODC | peur de ne plus aimer son partenaire.

Cet article est dur pour moi car il est des plus personnels sur mon blog mais je me devais de vous partager ce passage de ma vie, car il me semble important de vous parler de ce sujet bien trop tabou en France.

Je suis atteinte de toc du couple.

Je me demande sans cesse si je suis toujours amoureuse de mon partenaire. Je doute constamment de mes sentiments. Je fais des angoisses monstres et des crises de pleurs. Je lis de nombreux sites sur le sujet en recherchant des solutions et en recherchant des personnes dans un cas similaire. Je ne trouve que peu de confessions — mais assez pour apaiser ma peine quelques heures. Je passe des heures sur des articles qui parle de « 9 signes qui prouvent que votre couple est proche de la rupture » en tentant de me rassurer. Je compare constamment mon couple. Je ressasse sans cesses. Je collectionne les jours de douleurs. Ma vie est un enfer depuis quelques mois et mon mental au bord du gouffre. Je ne baisse pas les bras car je sais que la vraie MOI aime son partenaire. Mais ça reste quelque chose de fatiguant que de se battre contre quelque chose que on ne comprend pas. Mon amoureux est un homme, un vrai et il est formidable. Je ne voudrais en aucun cas le perdre, perdre mon partenaire de vie, mon compagnon de route, ça me briserait le cœur, encore moins le quitter, pourtant quand je suis au plus mal cette voix malsaine qui est en moi me dit de le faire. Parfois je ne ressens plus aucuns sentiments mais sans que ça me fasse angoisser et le fait de ne pas angoisser me fait douter et angoisser. Vous devez me penser folle mais ce mal me ronge.

Ce sentiment obsessionnel est pervers et destructeur. Mais nous ne sommes pas seuls dans ce cas. Nous avons le choix de nous faire aider. Nous avons le pouvoir de briser le tabou autour du toc du couple. Nous devons en parler. Car peu de personnes en parle. Peu de billets traitent de ce mal — et malheureusement ça nous fait vite nous sentir seul et les doutes grandissent jusque un point de non retour.

Personnellement je viens de demander une consultation avec une psychologue. Certains syndromes devraient nous faire consulter. Ceux dont je parle, qui sont mes syndromes propres : se poser des questions sur notre amour plusieurs fois par jours, des crises de pleurs, des syndromes anxieux comme une boule dans la gorge par exemple, se documenter constamment sur le sujet et effectuer des tests sexo et amour, comparer son couple. Mais aussi des comportements significatifs comme : se focaliser sur les erreurs de son partenaire et les ressasser, ne plus pouvoir se projeter, une libido en baisse, etc…

Je sais que cet article est un peu brouillon mais je le fais uniquement dans le but de rassurer certaines personnes qui sont dans un cas similaire et qui se pose beaucoup de questions sur ce mal qui les touche. Voici un site sur le sujet qui vous sera probablement utile : ROCD site complet sur le toc du couple. Je vous propose aussi de visionner un contenu sur le sujet qui explique parfaitement ce que une personne dans ce cas peut ressentir : Toc du couple RODC – peur de ne plus aimer son partenaire. Je vous conseille vivement de parler de tout cela avec votre compagnon car communiquer et se soutenir est important dans un couple. Je crois aussi que il est obligatoire de se faire aider pour vaincre ces obsessions. Vous pouvez me contacter via mon adresse mail pour discuter de tout cela si vous souhaitez en parler, je reste disponible. Et surtout : vous aimez votre partenaire. Et vous aimez votre partenaire probablement si fort que vous avez peur que tout cela se brise. Se stoppe. Ce qui explique chez certaines personnes la croissance de ce toc du couple.

En vous souhaitant le meilleur,

Publicités